FeniXX réédition numérique (BDIC)

  • Le sentiment confus de l'histoire « en train de se faire » ne nous quitte désormais plus. La perception planétaire du quotidien, la quasi-simultanéité de l'actualité et de son écho médiatique nous rendent témoins permanents des grandes évolutions internationales. Elles aiguisent notre conscience et la brouillent en même temps. Cette conscience de la dimension historique de l'actualité du XXe siècle nous est devenue indispensable. Non pour prévoir - ce serait illusoire - mais pour comprendre, trouver matière à réfléchir et parfois même à réagir. L'exigence requiert des ressources qu'isolément chaque individu, chaque citoyen, ne peut trouver en lui. Elle suppose une veille permanente, une attention de tous les instants à ce qui, partout dans le monde, change. Elle réclame une collecte d'information respectueuse de l'absolue diversité des sources, officielles et d'opposition, publiques, privées ou clandestines... Elle nécessite leur organisation et leur exploitation objective et compétente. Elle impose aussi la sauvegarde de patrimoines fragiles, mémoires collectives de groupes entiers ou de nations, traces d'identités menacées ou disparues. La BDIC remplit passionnément, depuis plus de quatre-vingts ans, ces tâches avec la même exigence. La nouvelle BDIC veut prolonger cette tradition et offrir désormais à l'ensemble des publics intéressés les ressources nécessaires à la compréhension d'un monde en mouvement. Joseph Hüe, Directeur

  • Prendre l'ouvrage et le feuilleter... On y trouvera le décor mais surtout l'échafaudage des opérations successives de l'organisme BDIC durant 80 ans et particulièrement de 1984 à 1998. Pendant ces quinze dernières années, on parcourra l'itinéraire de ce qui a compté dans le siècle, d'évènements, de situations, des personnages et de leurs motivations : c'est souvent un bout de route avec tel ou tel intellectuel, et tel ou tel témoin de l'histoire nationale et internationale. C'est aussi le bonheur de comprendre grâce à leur aide ce qui semblait indéchiffrable ou restait obscur. Il n'y a pas d'autre ordre que celui de l'envie à exprimer ce qui s'imposait au poste d'observatoire du maître d'ouvrage et de ses maîtres d'oeuvre. C'est un catalogue d'un nouveau type, un catalogue des catalogues, le plaisir parfait de la découverte, aiguisé par les solutions de continuité de l'espace et du temps historiques.

empty