Les Editions Blanche de Peuterey

  • "Je pense indiquer quelques remèdes à des tentations de religieuses et exposer le dessein que j'ai eu en fondant cette maison. Je veux dire " fonder " sur la base de la perfection qui y règne (sans compter qu'il s'agit de choses ordonnées par notre Constitution) ; je parlerai aussi des choses que le Seigneur me fera le mieux comprendre, selon l'intelligence que j'en aurai et comme le souvenir s'en présentera ; mais comme je ne sais pas ce qu'il en sera, je ne peux le faire avec ordre, et mieux vaut d'ailleurs qu'il n'y en ait pas, tant il est peu dans l'ordre que je me mette à écrire sur ce sujet."


  • Le 30 septembre 2010, fête de saint Jérôme, le pape Benoît XVI publie l'exhortation apostolique Verbum Domini, écrite à partir des propositions faites par le synode des évêques sur la Parole de Dieu.

    En utilisant comme guide le prologue de l'évangile de saint Jean, Benoît XVI rappelle les idées maîtresses sur la parole de Dieu : par le Verbe, Dieu parle aux hommes et les hommes peuvent parler à Dieu ; la parole de Dieu s'exprime dans l'Église, en particulier à travers la liturgie ; enfin la Parole de Dieu est à transmettre au monde, elle est également un lien pour le dialogue interreligieux.

    Suivant la tradition de l'Église, en particulier celle de la constitution dogmatique Dei Verbum, le pape insiste sur l'aspect fondamental de la parole de Dieu : puisque c'est Dieu lui-même qui nous a parlé, il convient que les fidèles connaissent et approfondissent cette Parole de Dieu, car elle est le fondement de toute notre relation avec le Père et l'Esprit-Saint.

  • Après « La vie de Jésus dans le pays et le peuple d'Israël », « La vie de Marie, Mère de Jésus » est le second ouvrage phare de Franz Michel Willam, un théologien autrichien qui a passé une dizaine d'années de son existence en Palestine pour connaître la vie et les coutumes des habitants de cette région.
    Il en ressort un livre sur la Vierge Marie profondément emprunt de la sociologie locale, à travers laquelle l'auteur nous explique la vie quotidienne d'une jeune fille exceptionnelle.
    De plus, Willam reprend les écritures, en particulier les psaumes, pour nous faire découvrir ce que durent être les pensées de Marie au fur et à mesure de l'évolution de la vie de son fils Jésus.
    En particulier, l'auteur consacre un long passage aux noces de Cana, ainsi qu'à la présence de Marie au pied de la Croix. Il détaille également comment la Mère de Jésus a compris son rôle de Mère de la jeune Église.
    Un livre qui nous rend Marie encore plus proche de nous.

  • Les catéchèses sur la prière de Benoît XVI sont une retranscription des audiences du mercredi. 43 textes, à notre avis parmi les plus beaux que le pape Ratzinger ait pu produire.
    Benoît XVI part de la prière chez les peuples qui ne connaissent pas Dieu, puis décrit la prière des patriarches, la prière des psaumes, la prière de Jésus, la prière dans les Actes des apôtres et les épîtres de saint Paul, pour terminer avec la prière dans l´Apocalypse. Il conclura ses exposés par une présentation de la prière liturgique, et de la prière dans la vie du chrétien.
    On découvre à chaque page la pédagogie du Pape : un exposé clair, facilement compréhensible, et à chaque fois, une conséquence pratique : le pape ne se contente pas de la théorie, il nous accompagne sur le chemin de la prière.

  • Nous avons composé cette « Vie illustrée du Christ » à partir de tableaux du peintre James Tissot. Pour chaque scène, nous avons ajouté un passage de l'un des évangiles, suivant la traduction du chanoine Crampon.
    L'oeuvre de James Tissot est plus importante que ce que nous présentons ici. Il nous a semblé qu'avec 94 tableaux, déjà, on avait une bonne idée de la vie du Christ.
    De même, nous avons choisi un passage de l'évangile. Or, pour un bon nombre de scènes, on aurait pu en proposer un autre, puisque les évangiles synoptiques suivent globalement le même schéma.
    Nous pensons que ce livre peut être utile aux enfants. Nous l'avons conçu un peu comme un livre que l'on lirait le soir aux plus petits. Il peut évidemment être très utile aux adultes. Car ces tableaux ont le mérite de nous aider à imaginer la vie du Christ. C'est, à notre avis, le meilleur compliment que l'on puisse faire sur l'oeuvre de James Tissot : elle est réaliste et crédible. Et pour une vie illustrée du Christ, c'est sûrement la qualité la plus importante.
    Il convient de préciser que le livre donne toute sa dimension sur un écran couleur.

  • Saint Bernard de Clairvaux nous propose un ensemble de sermons et homélies sur le temps de Noël, depuis l´Avent jusqu´à l´Epiphanie. 32 textes, parmi lesquels les 4 sermons sur l´Annonciation, connus sous le nom de « Missus est Angelus » : c´est dans l´un d´entre eux que saint Bernard encourage les chrétiens dans la difficulté à se tourner vers Marie : « Regarde l´étoile, regarde Marie » On est surpris par la profonde connaissance des textes bibliques de l´auteur, qu´il cite abondamment ; on est également heureux de découvrir un pasteur qui accompagne ses fidèles, loin de l´image de personnage un peu rude que l´on a parfois pour celui qui a prêché la première croisade.


    Des sermons et homélies qui nous aident à vivre ce temps de Noël et à en approfondir le mystère.

  • Le Dr Franz Michel Willam est une des personnalités sacerdotales les plus marquantes du monde catholique de langue allemande. On se rendra compte, en lisant le présent livre, qu'il est de ceux « pour qui le monde extérieur existe », mais qu'il est aussi de ceux qui ont pénétré profondément dans l'âme populaire, parce qu'ils aiment cette âme.
    Le livre est à la fois un commentaire de la vie de Jésus, étape par étape, certaines d'entre elles étant précédées par une explication du contexte sociologique, historique, culturel... de la Palestine à l'époque du Christ. 21 chapitres principaux, pour plus d'une centaine de sous-chapitres, passant en revue la vie de Jésus.
    On retrouvera par exemple des explications sur « les troubles au moment de la mort d'Hérode », « Le printemps sur les bords du Jourdain », « Le peuple de Galilée », « Les maisons de Palestine », « Jésus et les espérances messianiques, terrestres et nationalistes de son temps », « Les classes sociales inférieures au temps de Jésus », « Les tempêtes sur le lac de Génésareth »...
    Les critiques allemands et étrangers, qui ont étudié la « Vie de Jésus », dont l'apparition fut un événement, se sont plu à saluer dans l'auteur un poète. Mais ce poète est aussi un historien consciencieux et érudit, qui a su s'aider de toutes les sciences auxiliaires de l'histoire : de l'archéologie, de la géographie, de l'ethnographie, de la critique des textes. Il n'a rien voulu ignorer de ce qui pouvait éclairer pour ses lecteurs la vie et la figure de Jésus. Il a consacré une dizaine d'années à se familiariser avec l'araméen, la langue que parlait Jésus, à consulter les textes historiques et bibliques de l'antiquité. Il a séjourné longtemps en Palestine, afin de connaître directement le pays où vécut Jésus. Dans cet Orient immobile, il a pu constater que les moeurs et les coutumes n'avaient guère plus changé que les aspects géographiques. A mesure que se poursuivaient ses études, l'auteur voyait se dresser plus vivante devant ses regards la figure humaine du Christ. Et il l'a fait revivre à nos yeux.


empty