République des Lettres

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Edgar Allan Poe. Écrits entre 1833 et 1845, puis traduits et rassemblés en recueil par Charles Baudelaire en 1856, ces célèbres contes et nouvelles d'Edgar Poe s'inscrivent dans plusieurs genres, du roman policier au fantastique en passant par le récit d'aventure, mais toujours avec un goût prononcé pour le mystère, le surnaturel, le spiritisme, l'horreur et l'occulte. Traitant d'aventures aussi étranges qu'envoûtantes, ils ont été une source d'inspiration pour de nombreux auteurs par la suite (Arthur Conan Doyle, Robert-Louis Stevenson, Jules Verne, Ray Bradbury,...) et comptent aujourd'hui parmi les principales oeuvres ayant influencé la littérature gothique contemporaine. Ce volume contient les treize nouvelles suivantes: "Double assassinat dans la rue Morgue", "Le Scarabée d'or", "Manuscrit trouvé dans une bouteille", "Metzengerstein", "Morella", "Une descente dans le Maelstrm", "La Vérité sur le cas de M. Valdemar", "Ligeia", "Aventure sans pareille d'un certain Hans Pfaall", "Souvenirs de M. Auguste Bedloe", "Révélation magnétique", "Le Canard au ballon" et "La Lettre volée".

  • Traité du Destin

    Cicéron

    Texte intégral révisé en latin et en français, précédé d'une introduction et suivi d'une biographie de Cicéron. "De Fato" (en français: "Sur le Destin" ou "Traité du Destin") est un petit traité philosophique composé par Cicéron en l'an 44. Il est considéré comme la suite de ses deux précédents livres: "De Natura Deorum" ("Sur la Nature des Dieux") et "De divinatione" ("Sur la Divination"). L'ouvrage se présente sous la forme d'un dialogue entre Aulus Hirtius, à qui il est dédié, et lui-même. Cicéron, continuant à dissiper les superstitions et les préjugés religieux de ses concitoyens romains, y discute des rapports entre le destin et le libre arbitre. Empruntant à la philosophie néo-académique (notamment Carnéade) un certain nombre d'arguments propres à mettre en échec la conception stoïcienne sur le sujet, son argument principal est fondé sur la distinction entre causalité et nécessité. Il soutient la liberté de la volonté humaine qui réussit à se soustraire au destin. Le texte original ne nous est parvenu qu'en partie et reste donc lacunaire.





  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Stendhal. En août 1827, Stendhal arrive pour la sixième fois à Rome. Il y séjourne jusqu'en avril 1829, rédigeant au fur et à mesure de sa découverte de la cité éternelle un journal, à la fois guide artistique et carnet de voyages émaillé d'anecdotes et de digressions diverses et variées. Histoire, architecture, peinture, sculpture, musique, toute la sensibilité esthétique, la sagesse épicurienne et le talent littéraire de l'auteur du "Rouge et le Noir" sont ici mobilisés pour faire découvrir au lecteur les innombrables chefs-d'oeuvre romains, sans oublier ses commentaires toujours intéressants sur la politique, la religion et les moeurs de la société romaine de l'époque. Subtil, raffiné, érudit, dédié aux "happy few" amateurs d'art et de beauté d'une époque où le tourisme de masse n'existait pas encore, ces stendhaliennes "Promenades dans Rome" compléteront agréablement tout autre guide touristique contemporain. Pour Lampedusa, "Promenades dans Rome" est sans nul doute "le plus grand hommage qui ait jamais été rendu à Rome, comprise comme une créature vivante et pas seulement comme un réservoir de souvenirs".

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Oscar Wilde. Ce n'est pas le moindre paradoxe de cet unique roman d'Oscar Wilde qu'il ait été sévèrement condamné dans l'Angleterre puritaine de l'époque victorienne alors que son propos est éminemment moral. Dorian Gray est un jeune aristocrate esthète et peut-être homosexuel qui, jaloux de la beauté de son propre portrait peint par son ami Basil Hallward, souhaite que le personnage du tableau vieillisse à sa place. En une sorte de pacte faustien, le voeu est exaucé mais, au fil des ans, pendant que Dorian semble rester éternellement jeune, son portrait s'enlaidit de toutes les fautes et péchés qu'il commet. Sa conscience finit par ne plus supporter ce reflet de la laideur de son âme. Un jour de fureur, croyant détruire le tableau, il se suicide. Dorian meurt pour avoir préféré l'illusion de l'art à la vie. Parabole et conte fantastique, "Le Portrait de Dorian Gray" est autant une pierre angulaire des débats éthiques et esthétiques de son époque qu'un texte intemporel sur les rapports qu'entretiennent le bien et le beau, l'art et la vie, l'âme et le corps.

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Nicolas Gogol. "Le Manteau", "Le Journal d'un Fou", "Le Nez", "La Perspective Nevsky" et "Le Portrait", cinq récits fantastiques où l'humour le dispute à la satire et au non-sens. Cinq chefs-d'oeuvre ayant en commun la Saint-Pétersbourg des années 1830, cette nouvelle capitale cosmopolite de la grande Russie que Gogol transfigure ici en un inquiétant théâtre d'ombres à travers les angoisses et les obsessions de ses personnages. "On a beaucoup discuté sur mon compte et étudié quelques-uns de mes aspects, mais nul n'a jamais défini ma véritable essence. Seul Pouchkine l'a comprise. Il me disait toujours qu'aucun autre écrivain ne possédait le don de faire sentir aussi vivement la platitude de la vie, de faire ressortir avec tant de force la trivialité de l'homme vulgaire, de faire jaillir aux yeux du lecteur toutes les bagatelles, tous les petits riens qui nous échappent d'habitude." - Gogol.


  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Jerome K. Jerome. "Trois hommes dans un bateau" relate le périple de trois amis employés de bureau, Harris, George et l'auteur. Ayant décidé qu'ils avaient besoin de vacances, ils passeront une quinzaine de jours à vivre une vie saine et fruste dans un canot en ramant sur la Tamise. Accompagnés d'un fox-terrier, ils traversent des zones industrielles, des sites pittoresques, des lieux historiques, et arrivent enfin à Oxford où commence leur voyage de retour, moins pénible car ils sont poussés par le courant. Mais trois jours de pluie continuelle les incitent à quitter leur bateau et à prendre le train pour Londres, où ils ne seront pas fâchés de reprendre leur vie normale. Certaines scènes de ce chef-d'oeuvre de l'humour anglais sont restées célèbres: l'oncle Podger accrochant un tableau, les deux fromages malodorants transportés par l'auteur dans un train, Harris perdu dans le labyrinthe d'Hampton, ou encore la fermeture laborieuse des valises et les tentatives désespérées pour ouvrir une boîte d'ananas. Le comique est tiré des événements imprévus et des menus faits de la vie quotidienne qui apparaissent sous des aspects inattendus et risibles. L'humour de Jerome K. Jerome s'insère avec bonheur dans l'humour classique à la Dickens mais présage déjà le cinéma et la littérature comique de l'après-guerre. Il n'a pas l'amertume des humoristes de la fin du XIXe siècle: il est ici sans arrière-pensée et accepte le monde tel qu'il est, en mettant l'accent sur l'absurdité des choses les plus ordinaires.

empty