Editions Le Mono

  • La Dernière Aldini

    George Sand

    Vous êtes une femme bornée  ! lui dit Lélio en passant ses ongles sur les cordes dont la vibration expira en un cri aigre et déchirant.

  • Marcel Proust est l'un des plus grands auteurs de la littérature française. On dit qu'il est mort épuisé par le travail. Il écrivait beaucoup. Une persévérance qui lui a permis de surmonter les embûches faites de critiques désagréables, de refus de son oeuvre par les éditeurs.
    Ce livre rassemble deux récits haletants qu'il a choisis de publier comme des articles littéraires. Nous avons choisi de l'éditer sous le titre « Un Baiser avant l'Agonie », un titre qui traduit bien la vie et le parcours littéraire de cet auteur qui, rappelons-le, n'a eu que peu de temps pour profiter de la reconnaissance et du succès, comme un doux baiser avant l'agonie.

  • L´île de Pâques

    Pierre Loti

    Il est, au milieu du Grand Océan, dans une région où l'on ne passe jamais, une île mystérieuse et isolée ; aucune autre terre ne gît en son voisinage et, à plus de huit cents lieues de toutes parts, des immensités vides et mouvantes l'environnent. Elle est plantée de hautes statues monstrueuses, oeuvres d'on ne sait quelle race aujourd'hui dégénérée ou disparue, et son passé demeure une énigme. J'y ai abordé jadis, dans ma prime jeunesse, sur une frégate à voiles, par des journées de grand vent et de nuages obscurs ; il m'en est resté le souvenir d'un pays à moitié fantastique, d'une terre de rêve. Sur mes cahiers de petit aspirant de marine, j'avais noté au jour le jour mes impressions d'alors. C'est ce journal que j'ai traduit ici, en essayant de lui donner la précision qui lui faisait défaut. « Depuis plusieurs jours, nous avons quitté, pour venir là, ces routes habituelles que suivent les navires à travers le Pacifique, car l'île de Pâques n'est sur le passage de personne. On l'a découverte par hasard, et les rares navigateurs qui l'ont de loin en loin visitée en ont fait des récits contradictoires. La population, dont la provenance est d'ailleurs entourée d'un inquiétant mystère, s'éteint peu à peu, pour des causes inconnues, et il y reste, nous a-t-on dit, quelques douzaines seulement de sauvages, affamés et craintifs, qui se nourrissent de racines ; au milieu des solitudes de la mer, elle ne sera bientôt qu'une solitude aussi, dont les statues géantes demeureront les seules gardiennes. On n'y trouve rien, pas même une aiguade pour y faire provision d'eau douce, et, de plus, les brisants et les récifs empêchent le plus souvent d'y atterrir. Nous y allons, nous, pour l'explorer, et pour y prendre, si possible, une des antiques statues de pierre, que notre amiral voudrait rapporter en France. »Ce livre est publié par la collection "Les Grands Auteurs".

  • Laisse saigner tes blessures, laisse tes larmes couler sans tarir ; il y a dans la douleur des débauches de volupté secrète, et les pleurs sont un baume bien doux. Si une main étrangère ne t'a pas blessé, tu feras bien de te blesser toi-même ; n'oublie pas non plus de remercier gracieusement le bon Dieu quand des larmes mouilleront tes joues. Le bruit du jour s'évanouit, la nuit descend avec ses longs crêpes. Dans son sein, point de fripon ni d'imbécile qui vienne troubler ton repos. Là tu seras en sûreté contre la musique, contre la torture du piano-forte, contre la magnificence du Grand-Opéra, contre ses terribles tintamarres de bravoure. Là tu ne seras plus poursuivi, torturé, par la tourbe des virtuoses, par le génie de Giacomo, et par les applaudisseurs chargés de porter son nom jusqu'aux confins du monde.

empty