Préhistoire / Protohistoire

  • Grâce aux progrès de la science (archéologie, ADN...), les fantasmes ne sont plus de mise pour traiter de la Préhistoire. La vie quotidienne, les croyances, le régime alimentaire, la sexualité, les rites funéraires... de nos ancêtres n'ont pratiquement plus de secrets.Notre regard sur nos lointains ancêtres change. Finie la créature hirsute grognant dans sa peau de bête du fond d'une caverne. Les découvertes en paléontologie, paléoanthropologie et paléogénétique ont mis un terme à cette caricature. Elles révèlent au contraire une humanité plurielle -
    Homo sapiens, il y a 300 000 ans, n'est alors pas seul sur Terre -, sensible, inventive, connectée à la nature et tournée vers les premières formes d'art, voire de spiritualité. Mais alors, à quoi pouvaient ressembler nos ancêtres ? Ont-ils toujours marché sur leurs deux jambes ? Étaient-ils cannibales ? Savaient-ils se soigner ? Faisaient-ils la guerre ? Croyaient-ils en des esprits ?
    Homo sapiens a-t-il été le premier à parler ? Cro-Magnon était-il blanc ? Neandertal est-il notre ancêtre direct ? Les femmes étaient-elles cantonnées aux tâches domestiques ? Alors que de Lascaux à Chauvet, d'expositions en festivals, la " préhistomania " gagne les Français, ce livre, véritable voyage aux sources de l'humanité, répond à toutes ces questions et bien d'autres encore. Il présente également une solide synthèse des dernières avancées de la science, notamment les extraordinaires recherches sur l'ADN ancien, qui percent les secrets de nos origines. Il nous alerte aussi sur les projets de clonage pour ressusciter les créatures disparues.

  • Apparu il y a 350 000 ans, l'homme de Néandertal disparaît il y a 35 000 ans, supplanté par Cro-Magnon, notre ancêtre immédiat. Historienne majeure de la préhistoire, Marylène Patou-Mathis retrace ici l'aventure de Néanderthal, et offre le bilan de ce qu'on sait de cette espèce distincte de la nôtre, depuis son arrivée en Europe jusqu'à sa totale disparition, sujet aujourd'hui et plus que jamais très controversé.L'homme de Neanderthal est un mal-aimé. Les savants du XIXe siècle, qui découvrirent ses restes, doutaient qu'il pût être notre ancêtre. Ceux du XXIe siècle s'interrogent encore sur les causes de sa mystérieuse disparition ou sur l'absence d'oeuvres d'art qui en ferait des hominidés de second rang... Leur mode de vie, en relation étroite avec la nature, était pourtant élaboré : grands chasseurs, ils fabriquaient les outils à la perfection, maîtrisaient le feu, enterraient leurs morts. Autant de gestes qui attestent d'une humanité qui ne fait aucun doute pour les scientifiques aujourd'hui. C'est cette aventure que relate avec talent Marylène Patou-Mathis.

  • Marcel Otte retrace ici l'histoire de Cro-Magnon, notre ancêtre direct, et semble-t-il, le fossoyeur de Néanderthal, autre espèce humaine. Venu d'Afrique il y a 40 000 ans, Cro-Magnon a fait souche. Marcel Otte retrace sa genèse et donne ici la plus neuve des synthèses sur le sujet.
    L'homme de Cro Magnon, découvert en 1868, est grand (1,80m) et fort, comparé à son voisin et contemporain Neanderthal. Il possède surtout le front haut et plat du penseur, un menton saillant et volontaire. En somme, il nous ressemble dans nos meilleurs jours ! Rien d'étonnant à cela : il est notre ancêtre le plus direct. Vendu d'Asie voilà plus de 40 000 ans, il a conservé son âme voyageuse et fut, avant tous, le premier conquérant des Amériques. Les dernières découvertes révèlent un être sensible, à l'abord plus familier qu'on ne l'imagine et déjà organisé en société pyramidale. Son rapport à la mort gouverne son existence et son imaginaire : on lui doit les fresques gigantesques qui forcent encore notre admiration et, plus tard, les dolmens et menhirs dressés vers le cosmos. Mais Cro Magnon est aussi l'homme qui se fixe, le premier sédentaire : étape cruciale de l'histoire humaine qui le montre coupant ses liens avec la nature, pour mieux la plier à son désir. Le cousin Neanderthal n'a pas résisté à une telle emprise et la planète s'en est retrouvé durablement changée. Une métamorphose propre à l'Europe et à l'origine des civilisations historiques de notre continent... Ancien élève d'André Leroi-Gourdhan, Marcel Otte, professeur à l'université de Liège, directeur du Centre européen d'études paléolithiques, est actuellement le meilleur connaisseur de Cro Magnon. Il dirige la revue Préhistoire européenne.

empty