Christianisme

  • Visionnaire et prophétesse, Hildegarde de Bingen (1098-1179) jouit d'une extraordinaire réputation. Sans doute parce que, faisant écho aux aspirations et questionnements de nos contemporains, elle accorde un sens hautement spirituel à la vie. De son oeuvre foisonnante, ce passionnant essai montre qu'elle s'organise autour de la conviction que le monde et l'homme, le corps et l'âme, la nature et le salut, sont interdépendants - qu'une unité divine régit tout le cosmos. Ce sens de l'harmonie, indispensable à l'équilibre du monde, a conduit la sainte à entrevoir la relation entre le désordre de l'univers et celui de notre santé, et à proposer une conception holistique de la médecine. L'enjeu de sa pensée est le rôle de l'homme. Créature préférée de Dieu, il occupe une place centrale et déterminante. Ce qui n'est pas sans conséquence sur le sens de sa destinée : parachever l'oeuvre divine, en participant à sa création.Audrey Fella est journaliste et essayiste. Elle a dirigé et coécrit Les Femmes mystiques. Histoire et dictionnaire (« Bouquins », Robert Laffont, 2013).

  • Dans l'obscur village de Fontiveros, en vieille Castille, naissait en 1542 le fils de pauvres tisserands. En 1591, dans un couvent d'Ubeda, en Andalousie, mourait un religieux carme, marginalisé par les siens, rongé d'ulcères et de plaies. Entre ces deux dates se sont déroulés les quarante-neuf ans de la vie éprouvante, aventureuse et flamboyante de Jean de la Croix, considéré aujourd'hui comme le plus grand poète mystique de son siècle, et peut-être de tous les temps.
    Ce petit livre, personnel et inspiré, se concentre sur la lumière qui se dégage de l'oeuvre du carme à travers ses trois visages, aussi vivants les uns que les autres : celui du sage, celui du poète et celui du mystique. Il fait résonner les textes et poèmes du saint, les rendant un peu moins opaques qu'ils peuvent l'être au lecteur d'aujourd'hui.

  • A un âge déjà avancé mûr, vers quarante ans environ, Angèle de Foligno (1248-1309) connaît une conversion qui la détache des créatures. Elle entreprend alors « le long chemin qui la conduite du point de départ, la grande crainte de lenfer, jusquau but ultime, lunion totale avec la Trinité » (Benoît XVI). Ayant perdu ses proches, elle se défait de ses biens matériels pour embrasser une pauvreté radicale, à limitation de saint François dAssise. En même temps, elle expérimente, au fil détapes qu'elle qualifie de « pas », un cheminement ponctué de révélations intenses et fulgurantes qui lui font découvrir une autre dimension de la pauvreté : la dépossession delle-même dans le dépouillement extrême de ses facultés intellectuelles et de ses goûts spirituels, qui lélève à la contemplation sans image de lessence divine.
    De pas en pas, nous suivons le cheminement dAngèle qui, à la faveur détapes de plus en plus marquées par la folie de la Croix, la conduit au-delà de lextase de douleur et damour, à lanéantissement dans la jouissance paisible de Dieu. Tel est le récit de son expérience intérieure, un des sommets de la littérature mystique.

  • Une « voix qui crie dans le désert : Rendez droites les voies du Seigneur » (Mt 3,3), tel fut Léon Bloy (1846-1917), qui ne cessa, entre la défaite de 1870 et la Première Guerre mondiale, de clamer la gloire du Christ pauvre et de harceler sans trêve la médiocrité convenue de la société bourgeoise, ses élites et sa culture. Catholique absolu, disciple de Barbey d'Aurevilly, frère spirituel d'Hello et de Huysmans, dévot de la Notre-Dame en larmes apparue à La Salette, hanté par la Fin des temps et l'avènement de l'Esprit saint, Léon Bloy, écrivain et pamphlétaire, théologien de l'histoire, fut un paria des Lettres, un « mystique de la douleur » et le plus furieux invocateur de la justice au coeur d'une époque dont il dénonça la misère sociale, l'hypocrisie bien-pensante et l'antisémitisme. Bloy ou le feu roulant de la charité, une voix plus que présente - nécessaire.François Angelier Producteur à France Culture (« Mauvais Genres ») et chroniqueur au Monde, il a publié des ouvrages sur saint François de Sales, Paul Claudel, Jules Verne et prépare une biographie de Louis Massignon.

empty