Tourisme & Voyages Europe

  • Si l'on devait faire le portrait du Pays de Galles, on le comparerait volontiers à un petit bout, très occidental, de la France de l'Ouest. Une contrée qui serait un mélange de pays de Retz, avec ses côtes rocheuses, ses petits ports de pêche, ses plages et ses criques, de Normandie, pour ses nombreux vallons verdoyants et humides, de Bretagne profonde, pour ses nombreux châteaux en ruines et ses croix celtiques. Si le soleil est rarement au rendez-vous, le climat est doux, si la langue est pleine de consonances inconnues et rudes, l'accueil chaleureux laisse libre cours à la jovialité, surtout après quelques pintes de bière. C'est un séjour en campagne, fraîche et revigorante que propose le Pays de Galles : les prés, la mer, les chevaux, le rugby, une cuisine roborative et de franches amitiés.

  • Bienvenue en Istrie ! La plus grande péninsule de Croatie est aussi sa région la plus variée. Un décor idyllique qui s'étire sur 3 160 km². Il s'agit de la frontière entre l'Europe centrale et l'Adriatique. Grâce à sa situation géographique idéale, entre deux bras de mer, l'influence méditerranéenne de son climat est exceptionnelle. Les villes se sont développées aussi bien dans les terres que sur la côte. Elles sont pour la plupart très pittoresques et encore empreintes d'une culture traditionnelle. Alors profitez-en !

  • La série télévisée britannique à succès Broadchurch a jeté un coup de projecteur sur cette destination si proche de la France et qui n'a rien a envier à nos cotes normandes. Partir pour le Sud de l'Angleterre, c'est découvrir Londres, bien sur, mais aussi la Manche, située à quelques kilomètres de la capitale, et le Sussex, propice à la détente, avec ses multiples stations balnéaires. C'est revivre, au coeur du Kent, l'invasion des cotes anglaises par les Normands, c'est arpenter le « Jardin de l'Angleterre », avec ses plaines verdoyantes à perte de vue, c'est aussi s'émerveiller devant les majestueuses falaises blanches de Douvres. Parmi ces richesses naturelles façonnées par le vent et le sel, le Sud recèle d'autres pépites, architecturales, avec entre autres Oxford et son université.
    Au Sud-Ouest vous attendent d'autres merveilles : Bristol et son riche patrimoine, les mystères de Stonehenge et, bien sur, des plages incomparables, aux Cornouailles, où la gastronomie anglaise est reine, loin des clichés.
    Good news : l'Angleterre a son propre Sud et a tout pour plaire!

  • Criques rocheuses et immenses plages de sables fins bordées de soleil : la côte sauvage espagnole a tout pour faire rêver. Conçu pour répondre aux attentes des mordus des bords de mer et d'eau turquoise, ce guide se voulait aussi un précieux compagnon pour tous ceux qui ne se satisfont pas seulement du farniente. En répertoriant les incontournables mais aussi les bons plans loin des sentiers surpeuplés et les bonnes adresses, Petit Futé propose de redécouvrir cette destination. Et ces côtes espagnoles ne manquent pas d'atouts. Les paysages varient énormément jusque dans l'arrière- pays et offrent des possibilités considérables d'activités pour se défouler ou se ressourcer. Sur la Costa Brava, les Îles Medes, le massif du Montgrí ou les villes médiévales de Pals et Peratallada sont autant de lieux insolites et négligés. Sur la Costa Dorada, ce sont les vestiges romains de Tarragona qui attirent l'attention. Un patrimoine riche et méconnu que le guide du Petit Futé se propose de vous faire découvrir. De quoi concilier tous les plaisirs sans passer à côté de ce qui fait tout le charme de cette splendide région.

  • Le Danemark : une langue aux sonorités étranges, une histoire méconnue, des rues tour à tour monochromes ou colorées, la mer omniprésente, des paysages que l'on imaginait bêtement plats, un climat qu'on croyait froidement nordique. A ceux qui pensent à la vaste Suède ou à la fascinante Norvège, qu'ils sachent que le Danemark est un concentré explosif et joyeux de Scandinavie à lui tout seul! Et cette édition est là pour le confirmer.

  • Au bout de l'Europe, ce pays tient ses promesses de dépaysement. Façonné par son histoire, le pays offre des atouts insoupçonnables dés lors que l'on dispose d'un peu de temps et de curiosité. Lisbonne, au sud, est l'une des capitales européennes les plus envoûtantes, et Porto, au nord, l'une des villes les plus caractérielles. Les amoureux de l'Histoire trouveront leur compte, les amoureux de la nature et des traditions également. On en revient transformé.

  • Encore un peu méconnues des Français, les régions Galice, Asturies, Cantabrie et Castille-et-León ont tout pour vous conquérir. De Saint-Jacques la mythique à Oviedo la rêveuse, en passant par Gijón, Santander et Valladolid, les séjours sont ici variés et instructifs. Il est rare d'accéder à un tel éventail d'offres : farniente, randonnées, observations des oiseaux, circuits sur la trace d'un produit, comme le cidre ou la pomme... A ce programme, s'ajoute la chance de savourer les mille facettes d'une gastronomie particulièrement savoureuse et à juste titre considérée comme la meilleure de l'Espagne. Vous entrez ici dans un espace marqué par les chemins, caminos, mais à l'esprit ouvert. A vous d'y faire le vôtre.

  • Le carnet de voyage sur l'Ecosse a un format très pratique et une nouvelle maquette faisant la part belle aux photos. Destiné à tous les voyageurs qui partent en courts séjours et recherchent un guide complet au meilleur prix sur l'Ecosse. Il propose surtout des informations culturelles et de découverte : l'essentiel et plus ! Il est le compagnon idéal pour comprendre l'Ecosse et profiter au mieux de son séjour. Vous y retrouverez tous les bons plans pour optimiser votre séjour. Idéal pour le voyageur indépendant mais aussi le voyageur en groupe.

  • L'archipel toscan est le premier grand parc marin d'Italie et l'aire protégée la plus étendue des mers européennes. La légende veut que la Vénus de la merTyrrhénienne, au moment d'émerger des eaux pour embrasser l'horizon, perdit sept perles de son collier. Elles tombèrent dans la mer et donnèrent naissance aux îles de l'archipel toscan : Gorgona, Capraia, Elba, Pianosa, Montecristo, Giglio et Giannutri. Chaque île est différente de l'autre, mais l'île d'Elbe est la plus grande (224 km²) d'entre elles et offre beaucoup plus de variétés. A seulement une heure de traversée du continent italien, cette terre est un lieu de vacances unique proposant autant de visages qu'elle compte de villages : Portoferraio, la capitale, et sa cité imprenable entourée de remparts, Capoliveri ou le refuge des intellectuels, Marina di Campo, le spot mondain, Marciana Alta, l'authentique bourg médiéval... Et comme si cela ne suffisait, Petit Futé, dans cette toute première édition, sera votre compagnon de retraite méditerranéenne, à la rencontre des petites soeurs d'Elba.

  • Un musée à ciel ouvert. Comment mieux résumer Venise, sinon par sa place Saint-Marc, ses canaux, ses palais ? Autant d'images qui se bousculent à la simple évocation de cette destination. Mais à l'instar de ses courtisanes qui ont fait le renom de son carnaval, Venise a une face cachée... sous le masque. Une maison de maître blottie dans une ruelle sombre, une peinture Renaissance perdue dans une Eglise sans prétention, un concert aux chandelles en hommage à Vivaldi. Découvrez tous ces mystères qui font le charme de Venise dans cette toute nouvelle édition consacrée à la Cité des Doges.

  • La Grèce, son Parthénon et son patrimoine. Ses vieilles pierres et surtout ses îles. Toutes aussi variées. Le pays en compte 6 000 dispersées en mer Ionienne et en mer Egée et réparties en six archipels dont celui des Cyclades reste le plus connu et le plus convoité par les touristes. Ils sont chaque année plus nombreux à venir chercher un climat sec, rafraîchi par les meltemis, les plaisirs d'une mer chaude et intacte, et une architecture onirique faite de maisons cubiques blanchies à la chaux, d'arcades, de pigeonniers et de moulins à vent. C'est pourquoi Petit Futé s'intéresse exclusivement à ce sanctuaire en bleu et blanc et décrypte l'identité et les spécificités de chaque île pour aider le voyageur à poser sereinement ses valises : que ce soit à Mykonos, Paros, Santorin ou Ios, les plus cosmopolites, ou bien encore à Andros, Santorin, Délos et Syros, les plus culturelles, à moins que cela ne soit à Sifnos, Tinos et Folegandros, les plus nature, les possibles cycladiques sont tels qu'un guide entièrement dédié ne sera pas de trop pour mettre en valeur chacune de ces 39 îles du Sud de la mer Egée.

  • Les Flandres disposent d'une richesse culturelle et historique dont la réputation a largement dépassé ses frontières. Les villes de Bruges, Anvers et Gand en sont de parfaits exemples. Très loin des belles cités endormies d'Europe qui se complaisent dans un passé, certes prestigieux, et une beauté presque parfaite, Bruges et Gand donnent volontiers des coups de pieds dans la fourmilière des traditions et des idées fixes. Si proches et si différentes à la fois, les deux villes jouent la complémentarité, chacune à son tour reprenant à son compte un subtil esprit avant-gardiste.
    Anvers, quant à elle, symbolise à elle seule le génie créatif typiquement flamand qui fait merveille dans l'univers de la mode, mais aussi dans l'art, l'architecture et la musique. À l'avant garde de toutes les tendances, la plus grande ville de Flandre n'en finit pas de surprendre. Le petit Futé vous invite dans ce nouveau guide à découvrir les charmes connus et moins connus de ces trois villes exceptionnelles.

  • Parce qu'elle a une longue tradition folklorique et festive, l'île attire de nombreux visiteurs désireux de partager avec les habitants leurs fêtes locales et leurs traditions chantées. Territoire convoité, l'île a subi de nombreuses invasions qui ont laissé des traces. Dans de nombreux musées, les vestiges d'un passé douloureux sont lisibles. Une terre au passé historique et culturel riche attend le voyageur pour lui conter son histoire.

  • Juste pour un week-end ou un séjour de quelques jours.
    Le guide qui vous fait voir l'essentiel et vous fait vivre comme un local. Dans chaque ville, les 12 lieux incontournables à ne pas louper et le meilleur des expériences restos, shopping et sorties.
    Un plan de la ville, une carte détaillée de chaque quartier et un plan des transports. « Première fois » ou thématiques, des idées de séjour détaillées pour profiter de la ville du matin au soir et jusque tard dans la nuit. Plus de 200 adresses authentiques ou « tendance » sélectionnées et testées par un auteur du cru : hôtels design ou locations d'appartement, boutiques de créateur ou friperie, restos gastro ou bistros sans chichi, bar classieux ou club alternatif.. Les interviews de figures de la ville avec leurs tuyaux et leurs adresses préférées. Un ton incisif et synthétique pour saisir l'esprit de la ville en un clin d'oeil.

  • Berlin connaît un renouveau touristique, ayant su profiter et transformer l'appel d'air de la chute du Mur et la curiosité qui y est liée pour dynamiser son tourisme. On y vient ou l'on y revient. La ville est en chantier et l'on peine à reconnaître certains quartiers. On y vient aussi pour faire la fête (première Love Parade d'Europe), pour découvrir ses magnifiques musées et ses parcs, parcourir les longues avenues de l'Est dans le plus pur style stalinien, se frotter à son cosmopolitisme qui avait été quelque peu oublié. C'est une nouvelle ancienne capitale qui reprend sa place sur l'échiquier européen que nous présentons.

  • Pays neuf, la Slovaquie vit dans le foisonnement du changement, qui s'inscrit au coeur de l'histoire tourmentée de l'Europe centrale. Les Slovaques sont attachés à leurs traditions et à leur patrimoine national. Par-delà l'histoire troublée et douloureuse de l'Europe centrale, depuis 1993 et leur divorce de velours d'avec les Tchèques, les Slovaques font l'inventaire de leur histoire. Ils revisitent avec passion leur héritage populaire, leurs maisons et leurs églises en bois, leur folklore, leurs châteaux de guerre et de plaisirs aristocratiques, leurs héros nationaux. Les Slovaques sont incroyablement fiers de leur pays, car leur pays est beau et qu'il leur appartient pleinement depuis peu. La Slovaquie est une leçon de choses pour tous ceux qui auraient oublié ce que le mot nation veut dire : un groupe de personnes liées par la conscience collective d'appartenir à un même peuple.

  • Le Groenland fascine et berce nos rêves d'aventures au bout du monde les plus fous. Aucune circulation automobile, aucune voix, aucun bruit sinon celui du vêlage des glaciers ou du chant des baleines. S'envoler pour la terre de glace promet une immersion immédiate sur la terre des Inuits, le sentiment de devenir un témoin privilégié d'une nature vierge quasi intacte, d'étendues sauvages à couper le souffler agrémentées d'icebergs, d'aurores boréales ou de lumières éclatantes lors du soleil de minuit. Cette liberté accessible à chiens de traineaux, à pied, à ski, en bateau ou en hélicoptère n'est plus seulement réservée à des expéditions polaires extrêmes dignes de celles menées par Paul-Emile Victor ou Jean Malaurie. Même si le Groenland ne demeure toujours pas une destination bon marché, les prix deviennent plus accessibles de nos jours. Le dépaysement vous attend. Il y a un avant et un après Groenland. Ce ne sont pas seulement des mots, c'est vrai.

  • La troisième ville d'Italie a mauvaise presse dans son pays, et son passé est sulfureux comme les terres volcaniques qui l'entourent. « Outsider », « ville à part » : les appellations sont nombreuses mais dépeignent une même réalité : Naples est une insoumise. La ville est en perpétuel mouvement, et tout le décor semble être pris par cet élan indomptable. Les Grecs, les Normands, mais aussi les Espagnols et les Bourbons y ont laissé des traces : la présence de châteaux, palais, et autres églises démontrent que la cité bouillonne d'un passé culturellement chargé. Veni mais pas vinci, ces peuples ont forgé Neopolis, littéralement « ville nouvelle ». Ce n'est donc pas un hasard si le vieux centre a été classé au patrimoine mondial par l'Unesco en 1995. Et les sites historiques comme Pompéi et Herculanum viennent rappeler le carrefour constitué autrefois par la cité napolitaine. Bienvenue non pas dans une ville-musée mais dans un théâtre à ciel ouvert !

  • Le célèbre Zeus y est né, la dynastie de Minos y a créé un empire prospère. Romains, Byzantins et Vénitiens en prirent ensuite possession. La terre de Crète est chargée d'histoire pour le plus grand plaisir de ses habitants. Le patrimoine naturel de leur île est un autre motif de fierté locale. Le Sud est encore sauvage, la mer n'y est accessible que par des détours abrupts et chaotiques. Le Nord s'est considérablement développé mais a su conserver tout son charme : les chaînes de montagne surplombent la mer, recouvertes de thym et de lauriers roses, les champs d'orangers, de citronniers et d'oliviers s'étendent à perte de vue. Cette diversité des paysages permet de pratiquer une grande variété d'activités sportives. Une nature si belle qu'on la dirait bénie des dieux.

  • Alors que la Grèce continue à vivre dans la tourmente économique, Santorin, imperturbable, ne connaît pas la crise. Souvent considérée comme une des plus belles îles au monde, c'est à coup sûr la perle des Cyclades. Près d'un million et demi de touristes la visitent chaque année, indépendamment de la saison. Une affluence énorme pour quelque 83 km² et 11 500 résidents annuels... Il faut dire que cette île, tout au sud des Cyclades, présente un certain nombre d'arguments : bien desservie, on peut s'y rendre en avion ou en bateau, photogénique, ses scafta, maisons troglodytiques blanches suspendues au-dessus de la mer, bouleversent l'oeil, même le plus blasé, accueillante aussi, son terroir a de quoi emballer les gourmands entre vins de caractère, produits de la mer et tomates exquises, exclusive parfois, les stars n'y passent-elles pas leurs vacances, authentique enfin avec ses fêtes et son folklore bien vivace. Sa capitale Thira (Fira) vaut à elle seule le détour mais quand on apprend que Santorin renferme le plus beau village de Grèce, Oia, on comprend alors pourquoi celle que l'on surnomme le "Joyau des Cyclades" mérite bien qu'un guide Petit Futé lui soit entièrement consacré.

  • "Longtemps restée aux mains des Maures, et rattachée à la couronne portugaise dès la deuxième moitié du XIIe siècle, l'Algarve a largement ouvert ses portes au tourisme étranger depuis la fin des années 1960. Quelques jours suffisent à comprendre pourquoi.
    Toutes les conditions sont réunies pour y passer un séjour de qualité : infrastructures, nature, proximité des activités, soleil, nourriture, etc. En route pour cette région exceptionnelle et diverse : Costa Vicentina, Barlavento et Sotavento qui vont guider nos pas, sans oublier quelques excursions dans les terres et un Algarve encore traditionnel."

  • Ancienne capitale de la Russie, la Venise du Nord révèle, été comme hiver, son charme et ses multiples secrets. Au détour d'une rue ou d'un pont au bord de la Neva, ce sont plus de trois cents ans d'histoire qui paradent sous les yeux des flâneurs. Comment ne pas penser à Nicolas Gogol en foulant la Perspective Nevski ou à Fédor Dostoïevski au cours des éternelles Nuits Blanches au mois de juin ? Cette ville est unique. Ses habitants le savent et en sont fiers. Ils sont les premiers à vous dire qu'ici tout est différent du reste de la Russie : savoir-vivre, architecture, mentalité... Saint-Pétersbourg est ainsi. Elle possède une âme et envoûte au premier regard. En effet, elle regorge à elle seule les plus beaux musées et les plus belles façades du monde entier. L'Ermitage, le célèbre palais d'hiver, l'illustre parfaitement.

  • D'un côté la Belle du Danube nous chante l'éternelle ritournelle d'un passé glorieux dans laquelle les visiteurs de passage se laissent entraîner le temps d'une valse ou deux, d'un tour en calèche d'antan... Les maîtres de l'architecture gothique, baroque ou néoclassique ont laissé derrière eux un nombre impressionnant d'édifices remarquables. Une douce nostalgie s'échappe de Vienne, qui paraît cultiver ce sentiment d'amour du passé. Mais Vienne est aussi une ville excessivement moderne, à la pointe de la technologie, à la forte conscience écologique, au réel pouvoir de création artistique. Vienne est résolument différente, insaisissable, et demande surtout plus de temps qu'une valse pour se laisser découvrir !

  • La Belgique fait partie de ces destinations surprises, au patrimoine architectural et culturel remarquable. Bruxelles, capitale européenne, promet de laisser aux visiteurs un goût unique. Après la visite d'un musée et la promenade dans un des magnifiques parcs de la capitale, pourquoi ne pas se poser à la terrasse d'un bar pour y déguster une délicieuse bière dont les Belges ont le secret ? Une promenade sur les canaux brugeois laisse un souvenir impérissable, tout autant que la visite de la Flandre occidentale, ses plages et la variété de ses paysages. Viennent ensuite les lieux oubliés par les touristes, et c'est dommage. La région d'Anvers a de quoi ravir et séduire alliant promenades sur les bords de l'Escaut et visites de cette ville effervescente. Le Petit Futé vous emmène chez notre charmante voisine, pourtant méconnue.

empty