Perrin

  • Une histoire sociale et politique de la " classe ouvrière ".
    Loin des idées reçues, cet ouvrage sans équivalent raconte et explore " le siècle ouvrier ". Faisant la part belle aux témoignages, l'auteur trace les contours du quotidien ouvrier : travail, engagements, combats, mais aussi vie de famille, logements, loisirs. Il inscrit l'histoire de ces hommes et ces femmes dans un siècle scandé par les crises, du Front populaire à Mai 1968, en passant par les deux guerres mondiales et la crise des années 1930. Balayant bien des clichés - comme les liens indéfectibles entre partis de gauche et classe ouvrière - et investissant d'autres thèmes - les femmes, les immigrés, la " centralité " ouvrière -, cette synthèse novatrice nous livre les clés pour saisir la force et la complexité d'un monde qui incarne le XXe siècle français dans son aspiration à la solidarité comme dans sa récente déstabilisation.

  • Cet ouvrage retrace l´histoire des ouvriers français au XXe siècle à travers leur vie quotidienne d´abord - leur travail et son évolution, mais aussi la famille et les loisirs -, ainsi qu´à travers les épreuves que constituent pour eux les deux guerres mondiales et la Résistance, les crises des années 1930 et les grandes mobilisations. De ce fait, il laisse une large place aux témoignages, depuis la Belle Epoque jusqu´à ces dernières années, marquées par la désindustrialisation et une dissolution de la classe ouvrière.

    Cet ouvrage pointe la diversité du monde ouvrier, non plus saisi seulement dans ses grandes corporations (les mines ou l´automobile) et ses bastions (le Nord ou la région parisienne), mais en faisant toute sa place aux femmes et aux ouvriers immigrés. Il montre ainsi un monde en constant renouvellement et une condition ouvrière qui s´arrache très progressivement du malheur, notamment après la Seconde Guerre mondiale. Une comparaison avec les voisins européens permet également de mieux cerner les spécificités nationales.

    Enfin, l´auteur examine la centralité ouvrière, c´est-à-dire la conviction de l´importance cardinale du monde ouvrier, qui concerne naturellement la gauche politique et syndicale, mais également le patronat, l´Eglise ou les sciences sociales. Loin des idées reçues, cet ouvrage sans équivalent raconte et explore "le siècle ouvrier".

    Xavier Vigna brosse donc une histoire des ouvriers français au XXe siècle profondément renouvelée en même temps qu´il offre la première synthèse des dernières décennies.

empty