• Plus d'attention, d'écoute, de protection, d'amour... Il arrive qu'un proche - conjoint, parent, enfant, ami - en demande trop. Nous avons beau donner toujours plus, ses émotions nous tyrannisent et prennent le pas sur la complicité et la joie. L'amour et l'affection sont réels, mais nous nous épuisons dans une relation étouffante, dans laquelle nous ne distinguons plus ce qui nous fait souffrir de ce qui fait souffrir l'autre.
    Pourquoi l'émotivité de la personne aimée devient-elle harcelante ? À quoi est dû ce sentiment de confusion face à elle ? Faut-il se détacher pour se protéger ? Comment vivra cette partie de soi que seul l'autre reconnaît ?
    La psychanalyste Virginie Megglé nous éclaire sur les liens fusionnels qui renvoient à la dépendance des premiers jours, celle du petit enfant vis-à-vis de sa mère. Elle nous explique comment nous affranchir du harcèlement émotionnel, pour retrouver notre intégrité et aimer librement l'autre.

  • étonnante fragilité

    Virginie Megglé

    • Eyrolles
    • 17 Octobre 2019

    Il n'est pas bon d'être fragile dans notre monde, car la fragilité est confondue avec la faiblesse. Aussi nous nous protégeons, dès qu'elle transparaît, sous un masque, comme une seconde peau. Nous nous défendons d'être fragiles et, au détriment de notre sensibilité, nous nous suradaptons.

    Et si nous partions à la découverte de notre fragilité originelle ? Faut-il attendre de souffrir pour prendre conscience que nous sommes des êtres extraordinaires, doués de vulnérabilité ? Virginie Megglé nous invite à saisir cette clé du vivant Sensibilité qui nous émeut chez le petit enfant chez l'artiste, chez ceux que nous admirons, la fragilité permet l'empathie et nous ouvre à tous les possibles. C'est en nous mettant à son écoute, sans plus la nier, que nous puiserons en nous les meilleures, les plus authentiques de nos forces.


  • Donner du sens aux maux

    Crises de colère et opposition, difficulté à se faire des amis, à s'adapter à la vie scolaire, agressivité, hyperactivité, hypersensibilité, hyperémotivité, précocité... Quand l'enfant dérange, il perturbe l'équilibre f

  • Se détacher sans se sentir abandonné Une rupture amoureuse, un déménagement, un licenciement, une simple absence ou un retard nous plongent dans une profonde détresse. Nous nous sentons seuls et, parfois sans raison apparente, abandonnés. D'où vient ce sentiment ? Les expériences de séparation anciennes lorsqu'elles ont été mal vécues rendent complexes et douloureuses les étapes importantes ou plus anodines du présent. Face aux changements de vie, la peur de l'abandon réactive les sentiments d'injustice, de deuil et de solitude irrémédiable. Mettre en lumière les manques ou les trop-pleins de notre histoire personnelle nous permet de comprendre nos dépendances affectives et les liens toxiques qu'elles génèrent. La rupture nous dit l'auteur, c'est aussi avancer vers l'autonomie, faire le premier pas vers l'indépendance.

  • Consciemment ou non, nous prêtons aux autres des sentiments et des intentions qu'ils n'ont pas. Nous avons l'impression d'être à leur place et de bien les connaître. Ce sont pourtant nos propres sentiments que nous projetons sur eux. Les enfants le disent simplement : "C'est celui qui le dit qui y est".

    La projection est un concept psychanalytique dont nous faisons tous l'expérience au quotidien. Que signifie-t-elle ? À quoi sert-elle ? Par quels chemins détournés s'exprime-t-elle ? Honte, peur, jalousie, amertume ou tristesse... quels sentiments dissimule-t-elle ?

    Ce petit guide vous invite à découvrir ce phénomène à la fois courant et extraordinaire qu'est la projection. En prime, il vous permettra de reconnaître, de comprendre et d'accepter vos propres projections.

  • "Tu seras un homme mon fils !" Elle voudrait le voir réussir loin d'elle mais tremble de le perdre. Il voudrait rester tout pour elle mais rêve de s'en détacher. Les sentiments entre mère et fils sont plus complexes et plus ambivalents qu'il n'y paraît...

    Du côté de la mère, comment autoriser son fils à exister hors de soi ? Comment se passer de lui ? Du côté du fils, comment trouver la force de voler de ses propres ailes ? Comment se séparer de sa mère pour s'engager vraiment auprès d'un autre amour ?

    Ce livre passe en revue les moments forts qui marquent la relation mère/fils : le désir d'enfant avant même que la femme soit mère, la naissance du fils, les premières séparations, le premier amour, l'adolescence, le mariage du fils... À travers des témoignages de mères ou de fils, l'auteur éclaire chacune de ces grandes étapes d'un point de vue psychanalytique et fournit des clés pour inviter à les vivre avec le plus de bonheur possible.

    Ouvrage publié avec le concours du Centre national du livre.

  • Aîné, petit dernier ou « mal-aimé », vous avez souffert de votre place dans la famille et de vos relations avec vos frères et soeurs ? Encore aujourd'hui, vous vous sentez vulnérable, frustré(e) ou en colère ? Pour ne plus souffrir de ces blessures passées, apprenez à repérer les noeuds douloureux, vous libérer des situations pénibles et ne plus projeter sur vos enfants vos propres difficultés. Dans ce livre émouvant, tout en subtilité : Des témoignages de frères et soeurs en souffrance, décryptés par une psychanalyste pour mieux comprendre les peurs et blocages inconscients. Des pistes de réflexion et des conseils concrets pour retisser des liens et (re)construire votre propre identité. RETROUVEZ UNE RELATION FRATERNELLE APAISÉE POUR UNE VIE PLUS ÉPANOUIE !

  • Vos parents vous ont blessé, involontairement ou non ? Remontez le fil du temps pour mieux comprendre votre histoire.
    Vous ne vous êtes pas senti suffisamment aimé, reconnu, valorisé dans l'enfance ? Éloignez-vous de l'idéalisation, des illusions et de la projection, pour vous épanouir dans votre vie d'adulte.
    Vous êtes tiraillé par des sentiments contradictoires : vous en voulez à vos parents, mais vous les aimez malgré tout ? Repérez ces contradictions parfaitement humaines et déculpabilisez !
    Quand vous êtes auprès d'eux aujourd'hui, le chagrin et la colère se ravivent ? Comprenez ce qui réveille les blessures d'antan.
    Vos relations avec vos parents sont conflictuelles ? Apaisez les liens en faisant preuve de compassion envers vous comme envers eux.
    Vous culpabilisez d'être aussi ingrat ? Écoutez et reconnaissez votre souffrance : c'est la seule façon qu'elle s'estompe.
    Vous vous sentez bloqué, enfermé, inhibé par des sentiments douloureux ? Libérez-vous en découvrant le bonheur d'être autonome.
    Vous attendez des excuses qui ne viendront peut-être jamais ? N'attendez pas que vos parents vous réparent : offrez-vous maintenant ce dont vous avez besoin.
    Vous ne savez pas comment faire pour restaurer l'harmonie entre vous ? Agissez, innovez : vous avez la possibilité de tisser d'autres liens.

empty