• L'exclusion n'est pas l'apanage des sociétés contemporaines. Une large part des hommes ayant vécu dans l'Antiquité était soit privée de droits, en tout ou en partie, soit sous la menace de la dégradation civique, de l'ostracisme ou de l'exil. Quant aux femmes, même dans le meilleur des cas, leur statut d'éternelles mineures reléguait leur influence à la seule sphère familiale.
    Si le mot « exclusion » n'a d'équivalent ni en latin ni en grec, sa réalité est omniprésente en Grèce comme à Rome.
    À travers une sélection de textes en traduction, parmi les plus forts de l'Antiquité, ce « Signet » invite le lecteur à explorer les sociétés antiques par leurs marges, à la limite de ce qu'elles jugeaient tolérables, à la frontière de ce qu'elles définissaient comme l'humain. À côté de grandes figures d'exilés (Ovide, Cicéron) ou de révoltés (Spartacus), il y découvrira des figures d'exclus qu'il a rarement l'occasion de rencontrer, comme les atimoï, les pharmakoï, les pauvres et les parasites. Ces témoignages souvent poignants dévoilent une dimension fondamentale de la vie des Anciens : pour tous, partout, sa très grande fragilité.

  • Quel meilleur moyen d'affirmer son individualité que de se mettre en marge de notre société moutonnière, fondée sur le règne de l'opinion et de la consommation de masse ? Quel meilleur moyen d'affirmer sa liberté que de se révolter contre les formatages en tous genres que nous subissons de toutes parts ? Mais ce qui jadis était le luxe d'une petite aristocratie de l'esprit s'est tant généralisé que marginalisation et révolte sont devenues la règle commune.
    Comment, dès lors, devenir marginal ?
    La véritable révolte ne consiste-t-elle pas, désormais, dans un consentement amoureux envers l'être ?
    S'inspirant de la verve cocasse de l'Éloge de la calvitie de Synésios de Cyrène, Exclus approfondit cet apparent paradoxe pour restituer aux marges du monde leurs sens et leur inaliénable valeur : c'est par elles, en effet, que ce monde respire et devient habitable - qu'il devient, en un mot, tout simplement, humain.

    Vincent Morch, diplômé de philosophie, a enseigné en Afrique avant de travailler dans l'édition. Il est l'auteur d'Exit. Exclus et marginaux en Grèce et à Rome (Les Belles Lettres, « Signets », 2012) et de Petit éloge de la vérité (Salvator, 2015).

empty