• La libéralisation tous azimuts de l'espace médiatique arabe a modifié en profondeur notre regard sur la Tunisie, l'Egypte, la Lybie, et sans doute demain la Syrie. Comment comprendre cette brutale explosion de créativité, ce foisonnement d'initiatives et d'énergie ? Comment ces sociétés longtemps bâillonnées ont-elles fait, en quelques mois, l'apprentissage de la liberté d'expression ? Un détour par l'histoire s'impose pour comprendre ce bouleversement radical des mentalités, enjeu majeur aux fortes répercussions géostratégiques. Télévisions hertziennes au lendemain des indépendances, télévisions satellitaires lors de la première guerre du Golfe avec notamment la création de la chaîne Al Jazeera, affirmation d'Internet et des autres médias numériques qui loin de faire de l'ombre aux anciens, contribuent au renforcement des interactions entre les différents médias... Tourya Guaaybess signe une étude vivante et admirablement documentée sur les grandes étapes de cette révolution médiatique, essentielle à la compréhension des transitions politiques en cours.

  • Alors que les pays du monde arabe subissent les effets d´une instabilité politique, l´intérêt ou les inquiétudes qu´ils suscitent en Occident ont permis au grand public de découvrir les chaînes satellitaires de la région, dont la plus connue est sans nul

  • Cet ouvrage permet de rendre compte, et de confronter, la façon dont les médias dans plusieurs pays du monde - France, Italie, Ukraine, Tunisie,...- ont couvert les "révolutions arabes". Quels cadrages journalistiques ont été adoptés ? Quelles ont été les répercussions de ces soulèvements auprès d'internautes de pays d'Amérique latine ou du Sénégal ? Les analyses montrent que les divergences de lecture sont désormais accessibles à tous sur le marché international et numérique de la communication.

  • In early research work on international communication, the countries of North Africa and the Middle East were seen as part of the "Third World", and the media had to be at the service of development. However, this situation is changing due to the transnationalization and liberalization of the media. Indeed, since the 1990s, the entry of the South - and Arab countries in this case - into the "information society" has become the dominant creed, although the vision is still globalizing and marked by stereotypes.
    Representations of these societies are closely associated with international relations and geopolitics, characterized by tensions and conflicts. However, a force has come to disrupt the traditional rules of the game: Arab audiences. Digital media, the dissemination of which has been enabled by the implementation of the "information society", empowers them to participate fully in a media confluence. This liberation from the discourse has two major consequences: the media and journalism sector has become more strategic than ever, and action toward development must be reinvented.

empty