• Un philosophe chre?tien de renom apporte ici sa contribution a? la question de « Je?sus et Je?sus-Christ ». Sa de?marche propre s'inse?re dans la vise?e d'ensemble de la pre?sente collection, a? co?te? des approches bibliques et patristiques, historiques et the?ologiques, etc.
    Chre?tien, ce philosophe tente de dire en quoi l'annonce e?vange?lique, en tant qu'elle a pour centre la Croix, peut se permettre d'interroger la re?flexion ou discours (le logos, le Verbe) de la raison philosophique. Ce faisant, il pousse jusqu'au bout de sa logique l'articulation de ces deux termes dont il est le te?moin tenace : « philosophe » et « chre?tien ». La re?ponse a? cette interrogation est celle-ci : la Croix « parle » - autrement dit, elle est Verbe aussi -, a? certaines conditions, sur les questions fondamentales que se posent les hommes ; mais le registre de sa «parole» est situe? « au-dela? » de la raison comme telle. C'est la? que la « folie de la Croix » reconnue par saint Paul a sa place et son ro?le.

  • Ce texte est le fruit d'une écoute, et d'une interrogation que le philosophe se répète à lui-même : " Et toi, qu'as-tu à répondre à nos questions ? " Ainsi se fait jour la pensée d'une responsabilité philosophique qui suppose d'une part un certain retrait, en deçà de l'exposé professoral et des textes fondateurs ; d'autre part le choix des questions pertinentes.

  • Table des matières

    S. BRETON: PHILOSOPHIE ET MATHEMATIQUES CHEZ PROCLUS
    AVANT-PROPOS
    INTRODUCTION
    Première partie : LA THEORIE DU SAVOIR MATHEMATIQUE
    I. ORIGINE DE LA GÉOMÉTRIE
    1. Histoire de la géométrie
    2. Origine socio-culturelle de la géométrie
    3. Origine transcendentale
    4. Genèse psychologique
    II. STRUCTURE LOGIQUE DE LA GÉOMÉTRIE
    1. De la géométrie comme système
    2. Les propositions premières
    3. Axiomes et théorèmes
    4. Postulats et Problèmes
    5. L'existence géométrique
    III. LA SCIENCE MATHÉMATIQUE
    1. L'ordre de la Mathesis
    2. Mathesis et Dianoia
    a) L'objet de la mathématique
    Théorie générale des multiplicités
    Le tout et la partie
    Limite et illimité
    b) Le sujet de l'opération mathématique
    3. Les méthodes de la Mathesis
    Deuxième partie : L'ÊTRE MATHEMATIQUE
    1. LA NATURE DE L’ÊTRE MATHÉMATIQUE
    1. L'idée de médiation
    2. L'être mathématique comme médian et médiateur
    II. MODES D'EXISTENCE ET MANIFESTATION
    CONCLUSION
    N. HARTMANN, PRINCIPES PHILOSOPHIQUES DES MATHÉMATIQUES D'APRÈS LE COMMENTAIRE DE PROCLUS AUX DEUX PREMIERS LIVRES D'EUCLIDE
    NOTE LIMINAIRE (S. BRETON)
    AVERTISSEMENT (G. DE PESLOÜAN)
    PRINCIPES PHILOSOPHIQUES (N. HARTMANN)
    I. L'être mathématique
    II. L'être géométrique
    III. Les méthodes mathématiques



empty