• Les hommes-lézards dirigent-ils le monde en secret ? Le concombre espagnol est-il un serial killer ? Votre supermarché vous connaît-il mieux que vos parents ? Face à la complexité du monde, le Manuel d'autodéfense intellectuelle, drôle, original, accessible et intelligent, propose en neuf chapitres une véritable initiation à l'esprit critique. Du discours complotiste à celui des publicitaires en passant par ceux des politiciens, des scénaristes de séries télé, des pseudo-scientifiques ou des extrémistes de tout poil, ce livre nous invite à décrypter toutes les formes de rhétorique susceptibles de nous influencer à notre insu. Depuis sa sortie, il s'est imposé comme une référence auprès des jeunes lecteurs, mais aussi des parents ou des enseignants désireux de combattre efficacement langue de bois, intox, amalgames, fausses rumeurs et autres psychoses. " Excellent. Un tour de force. Sophie Mazet nous entraîne, avec grâce et légèreté, à penser les sujets les plus complexes. " Olivier Postel-Vinay (directeur du magazine Books), Libération. " Un humour décapant ! " Nathalie Perrier, Le Parisien.

  • Êtes-vous "globiste" ou "platiste" ?
    Qui se cache derrière la "biodynamie" ?
    Avez-vous "checké vos privilèges" ?
    Connaissez-vous l'"astroturfing" ?

    "Démocrature ", " féminazi ", " intersectionnalité ", " racisé ", " spécisme ", "décolonial "... Mais que signifient au juste ces nouveaux mots qui fleurissent dans les médias et sur les réseaux sociaux ?
    Fidèle à la démarche de son Manuel d'autodéfense intellectuelle, Sophie Mazet nous livre une définition éclairée de ces termes qui ont envahi le débat public. Qu'il s'agisse de néologismes, de mots-valises ou d'anglicismes, il est urgent de décortiquer leur sens pour mieux en saisir les enjeux.
    Dans une société où les opinions sont érigées au même rang que les faits, ce lexique aussi intelligent que pertinent nous donne des clés pour comprendre notre époque, maîtriser les débats actuels et ceux de demain.


  • Le " malaise enseignant " est-il généralisé ? Est-il vrai que le niveau baisse ? Faut-il " aimer ses élèves " pour être un " bon prof " ?

    Après le succès de son Manuel d'autodéfense intellectuelle, Sophie Mazet, fidèle à sa méthode, questionne cette fois les préjugés qui entourent le métier d'enseignant. Pourquoi cette profession suscite-t-elle autant de fantasmes ? Si l'on en croit les statistiques, 70 % des profs se déclarent heureux dans leur travail, un sentiment pourtant loin d'être le plus audible dans le débat public. Certes, pour rester zen, être inventif et attentif aux besoins de ses élèves, une formation purement théorique ne suffit pas. Apprendre à maintenir l'équilibre entre fermeté et bienveillance, s'adapter, ne pas viser la perfection, mais persévérer dans ses objectifs : voilà le sésame pour faire progresser les élèves, même les plus réfractaires.
    Nourri d'une passion communicative pour son métier, le témoignage de Sophie Mazet regorge d'anecdotes et de reparties d'élèves aussi drôles que pertinentes et offre mille et une astuces concrètes pour améliorer la relation prof-élève. Un livre optimiste, énergique et stimulant, qui tord le cou à bon nombre d'idées reçues.

empty