• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Les contes de ce recueil sont, à deux exceptions près, choisis dans le trésor de la tradition orale française - bien que les mêmes récits se retrouvent, sous une forme ou sous une autre, dans le reste de l'Europe. Le Conte des trois boucs qui montaient à l'alpage est l'adaptation d'un conte norvégien, et le Chat ventru une « randonnée » traduite du danois. Nous aurions aimé fournir, pour chacun des récits de ce recueil, une notice sur le folkloriste qui l'a recueilli et le conteur ou la conteuse qui le lui a fourni, comme nous l'avons fait pour les contes merveilleux dans notre Jean le Teigneux et autres contes populaires français. Cela n'est guère possible. Les collecteurs du siècle dernier ont souvent publié ces petits contes, qu'ils ne tenaient pas toujours en grande estime, sans indication sur leurs conteurs et dans une langue bien éloignée du style oral. Souvent, il m'a fallu réécrire ces récits pour les adapter au goût des enfants. Il n'y a donc pas lieu de parler de collecte folklorique au sens propre du mot. Toutefois, nous avons transcrit à peu près tels quels les contes de « La merlette et le renard », publié par Jean-François Bladé, sans doute avec des retouches, dans ses « Contes populaires de la Gascogne », 1886 ; et « Le demi-poulet », publié par Léon Pineau, probablement avec beaucoup de fidélité, dans ses « Contes populaires du Poitou » en 1891. Pour plus de renseignements sur cet éminent folkloriste, nous renvoyons à la notice sur Jean le Sot dans notre Jean le Teigneux. M.S.

  • Un florilège de mythes, de contes et de légendes permet de pénétrer dans l'imaginaire de Laponie
    Au temps jadis, bien avant que les hommes aient appris à domestiquer les rennes, un jeune Lapon était parti à la chasse. Il avait déjà chassé toute la matinée dans la montagne, quand un épais brouillard se leva, l'empêchant de voir à un mètre devant lui. Mais il entendait des cris de berger appelant ses bêtes, et le son de clochettes qui semblait venir d'un nombreux troupeau. Et quand le brouillard se leva, il aperçut une jeune fille belle comme le jour, revêtue d'une tunique bleue, endormie auprès d'une souche. Un troupeau de rennes domestiques paissait dans l'herbe auprès d'elle. Le jeune homme devina que c'était la Fille du Soleil, dont ses parents lui avaient souvent parlé. A l'état de veille, elle est invisible, mais quand elle dort, on peut la voir et la faire prisonnière, avec tout son troupeau. Si l'on s'y prend adroitement, on peut même la transformer en être humain et la garder auprès de soi. Mais il faut l'embrasser avant qu'elle ne se réveille. Elle est d'une beauté surnaturelle, comme d'ailleurs tous les rennes de son troupeau.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    « Aux origines du monde » (à partir de 12 ans) permet de découvrir des contes et légendes variés qui permettent de comprendre comment chaque culture explique la création du monde et les phénomènes les plus quotidiens. L'objectif de cette collection est de faire découvrir au plus grand nombre des contes traditionnels du monde entier, inédits ou peu connus en France. Et par le biais du conte, s'amuser, frissonner, s'évader... mais aussi apprendre, approcher de nouvelles cultures, s'émerveiller de la sagesse (ou de la malice !) populaire.
    DANS LA MÊME COLLECTION
    o Contes et légendes de France
    o Contes et légendes de la Chine
    o Contes et légendes du Burkina-Faso
    o Contes et légendes d'Allemagne, de Suisse et d'Autriche
    o Contes et récits des Mayas

  • Une minutieuse analyse stylistique des textes de Perrault, et une comparaison avec les récits parallèles de la tradition orale.

  • This book is the first major work that addresses a core question in biomedical research: the question of acceptable risk. The acceptable level of risks is regulated by the requirement of proportionality in biomedical research law, which state that the risk and burden to the participant must be in proportion to potential benefits to the participant, society or science. This investigation addresses research on healthy volunteers, children, vulnerable subjects, and includes placebo controlled clinical trials. It represents a major contribution towards clarifying the most central, but also the most controversial and complex issue in biomedical research law and bioethics. The EU Clinical Trial Directive, the Council of Europe's Oviedo Convention (and its Additional Protocol), and national regulation in member states are covered. It is a relevant work for lawyers and ethicists, and the practical approach makes a valuable tool for researchers and members of research ethics committees supervising biomedical research.

  • By looking at the later Wordsworth's ekphrastic writings about visual art and his increased awareness of the printed dimension of his work, Simonsen calls attention to what is uniquely exciting about this neglected body of work, and argues that it complicates traditional understandings of Wordsworth based on his so-called Great Decade.

  • This book examines the ethics, politics and aesthetics of veganism in contemporary culture and thought. Traditionally a lifestyle located on the margins of western culture, veganism has now been propelled into the mainstream, and as agribusiness grows animal issues are inextricably linked to environmental impact as well as to existing ethical concerns. This collection connects veganism to a range of topics including gender, sexuality, race, the law and popular culture. It explores how something as basic as one's food choices continue to impact on the cultural, political, and philosophical discourse of the modern day, and asks whether the normalization of veganism strengthens or detracts from the radical impetus of its politics. With a Foreword by Melanie Joy and Jens Tuidor, this book analyzes the mounting prevalence of veganism as it appears in different cultural shifts and asks how veganism might be rethought and re-practised in the twenty-first century.

  • In Stranded Encyclopedias, 1700-2000: Exploring Unfinished, Unpublished, Unsuccessful Encyclopedic Projects, fourteen scholars turn to the archives to challenge the way the history of modern encyclopedism has long been told. Rather than emphasizing successful publications and famous compilers, they explore encyclopedic enterprises that somehow failed. With a combined attention to script, print, and digital cultures, the volume highlights the many challenges facing those who have pursued complete knowledge in the past three hundred years. By introducing the concepts of stranded and strandedness, it also provides an analytical framework for approaching aspects often overlooked in histories of encyclopedias, books, and learning: the unpublished, the unfinished, the incomplete, the unsuccessfully disseminated, and the no-longer-updated. By examining these aspects in a new and original way, this book will be of value to anyone interested in the history of encyclopedism and lexicography, the history of knowledge, language, and ideas, and the history of books, writing, translating, and publishing.

    Chapters 1 and 4 are available open access under a Creative Commons Attribution 4.0 International License via link.springer.com.

  • Geographies of Embodiment provides a critical discussion of the literatures on the body and embodiment, and humanism and post-humanism, and develops arguments about "otherness" and "encounter" which have become key ideas in urban studies, and studies of the city. It situates these arguments in a wider political context, looking at power-relations through case studies at urban, national and transnational scales.
    These arguments are situated across disciplinary boundaries, at the borderline between between philosophy and social science that is associated to critical phenomenology, and reaches across Human Geography, Sociology, Philosophy, Anthropology, Cultural Studies and Urban Studies. 
     

  • Qui dit conté populaire pense aussitôt aux contes de Perrault. Mais les vrais contes populaires, ceux qui, naguère encore, vivaient dans la tradition orale et qui ont été recueillis de la bouche des paysans, des marins, des artisans, etc., par les folkloristes au dix-neuvième siècle et dans la première moitié du vingtième siècle, sont très nombreux et bien différents de la dizaine de récits adaptés par Perrault pour les dames de la cour de Louis XIV. Ils ont aussi une tout autre saveur que les récits édulcorés des albums pour enfants. Le conte populaire n'est pas seulement une forme de littérature orale. C'est une pratique sociale ; il ne se comprend pleinement que dans une perspective ethnologique. Cet ouvrage cherche à permettre au lecteur de faire connaissance avec les richesses de la tradition orale et avec les recherches menées dans l'étude des contes populaires. La première partie est une introduction à l'étude du conte. Après avoir distingué le conte populaire des genres voisins souvent confondus avec lui, on donne un aperçu rapide des rapports complexes entre tradition orale et littérature ; des modes de collecte des contes ; de la pratique du contage (circonstances du contage, personnalité des conteurs, art de conter) ; des diverses théories concernant l'origine, la diffusion, la structure et le sens des contes. La deuxième partie est une anthologie du conte populaire français de la tradition orale. Elle comprend plusieurs versions des principaux contes types, afin de faciliter les études comparatives.

empty