Presses universitaires de France (réédition numérique FeniXX)

  • Contre les simplifications, plus ou moins habituelles, du récit de la querelle du vide qui s'est déroulée en France de 1645 à 1648, cet ouvrage s'efforce d'en souligner le foisonnement. Il analyse aussi bien la diversité des prises de position adoptées par ses différents protagonistes, Pascal tout le premier, que les recompositions majeures qu'elle a permis d'opérer dans le champ de la philosophie. Souvent oubliée et exclue de ce récit, l'oeuvre de Gassendi a joué, en outre, et il a paru indispensable de le rappeler, un rôle déterminant dans cette entreprise de recomposition. La complexité historique du processus de constitution de la science moderne, au confluent d'une configuration sociale et d'une configuration intellectuelle spécifiques, en apparaît avec d'autant plus de force.

empty