Littérature traduite

  • Écrivain, archéologue, Annemarie Schwarzenbach (1908-1942) fut aussi journaliste et photographe. Ses reportages la menèrent sur les routes du monde, dIstanbul à Persépolis, de lEurope centrale à New York, de Lisbonne à Brazzaville, de Madrid à Tanger. Les grands lointains lattiraient irrésistiblement, mais elle ne perdait jamais de vue le dramatique combat du moment en Europe, la lutte contre le nazisme.
    Entre 1934 et 1942 elle a publié, dans la presse quotidienne et les magazines, près de trois cents articles dont soixante sont présentés ici. Les rédactions de lépoque appréciaient son professionnalisme, ses connaissances dhistorienne, la pertinence de ses questions, son style tour à tour alerte et poétique, lhumanité du regard quelle portait sur le monde des années 30. Arnold Kübler, rédacteur de la revue Du, témoigne : « Ses qualités personnelles et sa position sociale privilégiée assuraient à Annemarie Schwarzenbach des appuis dans le monde entier, et elle sen est servi pour son travail. Elle avait facilement accès aux gens influents, mais elle sefforçait par ailleurs de rencontrer ceux qui ne le sont pas, ceux dont la vie se déroule dans une étroite sujétion, les exclus, les laissés-pour-compte, les gens simples. » Ces reportages constituent un témoignage irremplaçable sur la situation du monde à un moment crucial de son histoire.

empty