• Dans l´Évangile selon Matthieu, les mages venus d´Orient guidés par l´éclat d´une étoile, rendent hommage à l´Enfant Jésus, lui offrant de l´or, de l´encens et de la myrrhe. Avec eux, tout ce que la Terre recèle de somptuosité et de puissance sacrée vient s´incliner devant la faiblesse d´un enfant dont la royauté est infiniment supérieure à la leur. C´est l´Épiphanie, qui fut plus célébrée que Noël, et qui reste une fête majeure. Des premières célébrations dans la chrétienté orientale aux galettes et couronnes d´aujourd´hui, la légende n´a cessé de connaître de multiples interprétations, en passant par ses métamorphoses médiévales et modernes. Dans l´entrelacs des conceptions populaires et des redéfinitions théologiques ou politiques, elle est un extraordinaire révélateur de nos permanences culturelles et de nos évolutions. Sait-on, par exemple, que c´est très tardivement qu´un des mages est figuré en Noir, à l´heure des Grandes Découvertes, quand l´Occident chrétien s´ouvre au monde ? que l´Épiphanie a beaucoup servi ensuite dans des versions « métissées » ? Il fallait le talent unique de Richard C. Trexler pour nous conter cette histoire captivante, tout en nous en faisant percevoir le sens profond. « Vous devez avoir lu ce livre avant la prochaine Épiphanie ». Jacques Le Goff Traduit de l´anglais par Marianne Groulez.

empty