• Traverser l'Atlantique afin de conjurer le sort qui semble s'abattre sur sa mère Léa, telle est la folle équipée entreprise par Louis grâce à la complicité des siens. Tous tentent de tisser un cocon protecteur autour de cette femme. François, le frère de Louis, risque à son tour une échappée. Son voyage se transforme en une quête intime au centre de laquelle rayonne la lumineuse figure de Léa. Il voudra tirer Suzanne, sa femme, hors du monde intérieur dans lequel elle s'est enfermée. Que risque-t-il de se passer s'il ose lui faire, à nouveau, une cour assidue ? Tout tenter pour entendre, à nouveau, la voix de Suzanne. Aux filles de François, ce projet rappelle un parfum d'enfance : Léa leur lisant des contes dans lesquels l'image d'Alice et de son monde enchanté leur apparaît au fil des mots prononcés.

  • En sortant de l'institut psychiatrique où elle a été internée, Suzanne fait le point sur une vie qui l'a coupée des siens durant douze ans. Osera-t-elle parler à ses filles, maintenant devenues des femmes, de ses rêves d'enfant, de cet animal imaginaire qui l'accompagnait, la menant hors d'un lieu familial sclérosant ? Elle en sait si peu sur elle-même, sur son propre passé ! À la suggestion des médecins qui la suivent au cours de cette nouvelle étape de sa vie, elle accepte d'écrire un journal à condition de le détruire, au jour le jour, en l'enfouissant près d'un lit de pivoines en bordure de la maison. Alors qu'elle amorce sa réinsertion délicate au coeur de la cellule familiale, Suzanne deviendra, par un jeu de circonstances inattendues, à la fois confidente et conseillère auprès des siens.

  • "Le temps est venu pour moi de livrer quelques-uns des secrets qui ont fait ma vie de coureur, et en particulier cette rivalité avec Jacques Anquetil qui s est transformée en une véritable amitié. »
    Avec le concours de Jean-Paul Brouchon, le regretté journaliste aux 40 Tours de France, Poupou lève le voile sur ses plus grands faits d'armes : Milan-San Remo, le Tour d Espagne, Paris-Nice, Le Dauphiné Libéré et ses ineffables Tours de France. Le témoignage unique d'un grand champion qui reste aujourd'hui le cycliste préféré des Français.

  • Durant le Moyen-âge, un noble chevalier nommé Thibaud, accompagné de sa belle et gente dame Alise, part au secours d'un enfant mystérieux...
    Au XIIe siècle, fin du règne de Louis VII.
    Le jeune Seigneur Thibaud, noble chevalier accompagné de la belle et impétueuse Alise, se lance au secours d'un enfant pourchassé par des hommes armés. Pour les deux Châtelains c'est le début d'un combat sans merci semé d'embûches et de dangers.
    Avec l'aide inattendue de deux sauvageonnes qui vivent en forêt avec une meute de loups, parviendront-ils à libérer Laurent et à répondre à cette mystérieuse question : qui est-il et pourquoi a-t-il été enlevé ?
    Un roman historique bourré d'une grande dose de suspense et d'action, où deux sauvageonnes qui vivent avec des loups aident Thibaud et Alise à libérer le jeune garçon. Mais qui est-il et pourquoi a-t-il été enlevé par ces hommes ? À dévorer dès 9 ans !
    EXTRAIT
    - Mais... ils se battent !
    Trois hommes - ce pouvaient être des soldats - pressaient la gente Alise.
    Apparemment, ces bougres malséants s'efforçaient de repousser leur toute jeune proie agile en direction d'un quatrième larron qui se tenait prêt. Il resserrait ses poings.
    Toutefois, la damoiselle se démenait avec une vigueur comparable à la fulgurante vivacité d'un chat sauvage acculé. Mais comme seule arme, Alise ne disposait que d'une badine souple. La jeune châtelaine la brandissait avec une telle vivacité que ses trois agresseurs prenaient de sales coups, directement sur leur trogne !
    Deux d'entre eux grimaçaient sous des balafres cuisantes, l'un au front, l'autre au cou. Le sang avait coulé sous leur cotte d'hommes de guerre.
    Thibaud étouffa un cri, puis se lança au galop, usant de ses éperons. Rien ne pouvait l'arrêter... surtout lorsqu'un danger menaçait sa douce et fière compagne !

  • Les aspects de la vie quotidienne des populations du haut-plateau arménien et des communautés dispersées à Constantinople, en Asie Mineure et en Thrace. Dresse également un bilan exhaustif de la situation politique, sociale et culturelle des Arméniens de l'Empire ottoman entre 1895 et 1915.

  • Coordonné par Sara Dion, le dossier de ce numéro est consacré au répertoire théâtral québécois. Sarah Berthiaume, Jean-Denis Beaudoin, Édith Patenaude et Guillaume Corbeil font partie des créateurs qui ont accepté de se pencher sur le sort de pièces signées par des auteurs comme Marcel Dubé, Françoise Loranger, René-Daniel Dubois et Jovette Marchessault. Hors dossier, on trouve notamment un appel à l'audace signé Paul Lefebvre, mais aussi des entretiens avec Daniel Wetzel, du collectif berlinois Rimini Protokoll, et Anne Teresa De Keersmaeker, célèbre chorégraphe flamande.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • 'This book admirably fulfils its stated objective of describing social research methods in action and exploring, from a range of perspectives, the linguistic shaping of social context. Overall, this is a balanced, well-edited and coherent collection of papers, bringing together high quality work from recognized authorities in the analysis of talk-in-interaction. It is also highly accessible; it would certainly make an excellent resource book for undergraduate, graduate (and practising!) social scientists ' - Rebecca Clift, University of Essex

    'Talk and Interaction in Social Research Methodologies is a much-needed methods text. Focusing on research methods in action, the volume offers a new way of viewing the realities of social research. By taking language use seriously, the text reveals the details and depths of a wide range of research projects as they have seldom been presented before.

    This is the first book of its kind to offer such a powerful and insightful depiction of the role of talk-in-interaction in relation to social research methods. The book's plan is creative and unparalleled. There's nothing else like it.
    The editors-Paul Drew, Geoffrey Raymond and Darin Weinberg-represent the very best from multiple traditions of researching talk-in-interaction-from both sides of the Atlantic. The chapters are written by a sterling collection of researchers-a virtual honor roll of conversation analysts and kindred spirits.

    This book is a "must read" for social researchers of all disciplines who are interested in social interaction. It should be assigned reading for all graduate students being introduced to qualitative methods. It should be on every qualitative researcher's book shelf. It is a tour de force in demonstrating the absolutely fundamental position that language use holds in social science methodology' - James A Holstein, Marquette University

    This is a methodology text with a difference. It demonstrates the importance of talk in a variety of social research methodologies. Even documents, the seemingly least interactional form of social data, are shown to have important interactional dimensions. The book focuses systematically on how sociological methods are essentially conducted through forms of spoken interaction, and how these interactions shape the results that emerge in research. The book demonstrates:

    " How spoken interactions shape the outcomes of core research methodologies
    " The role which talk-in-interaction plays in key substantive areas of sociology notably race, crime, gender and media
    " Reveals the interactional underpinnings of research methodologies

    This is the first text aimed at an undergraduate and Master's audience in Sociology and Social Research, which shows the crucial part that spoken interaction plays in the conduct and products of conventional sociological methodologies.

  • This volume addresses an important problem in social scientific research on global religions and spirituality: How to evaluate the role of diverse religious and spiritual (R/S) beliefs and practices within the rapid evolution of spiritual globalization and diversification trends. The book examines this question by bringing together a panel of international scholars including psychologists, sociologists, and researchers in religious studies, public health, medicine, and social work. The content includes chapters describing innovative concepts of post-Christian spirituality, Eastern forms of meditation, afterlife beliefs associated with the three dominant cultural legacies, various non-religious worldviews, spiritual Jihad, and secular and religious reverence. The book also covers such important themes as spiritual well-being, faith, struggle, meaning making, modeling, and support, as well as mysticism and using prayer to cope with existential crises. This book advances the understanding of the role of R/S across different faiths and cultural systems, including both Western and non-Western ones, and enriches the mainstream of psychological sciences and practices. It appeals to students, educators, researchers, and clinicians in multiple related fields and disciplines.

  • Montréal s'incarne, dans ce numéro d'XYZ. La revue de la nouvelle, dans son futur et son passé, entre mémoires et fantasmes. Neuf auteurs, montréalais et non montréalais, ont ainsi relevé le défi de dévoiler une facette de leur Montréal imaginaire. Entre le Montréal historique d'André Carpentier et de Maxime Raymond Bock et le Montréal fantastique et anticipatoire de Jean-Pierre April et de David Dorais, reconnaissez les mêmes espaces. Les lieux nostalgiques de Denise Brassard, Christine Champagne, Jeanne Crépeau et Christine de Camy ou ceux irritants décrits par Jean-Paul Beaumier se rejoignent aussi dans les mêmes carrefours. Ce dossier est accompagné d'une série de six photographies de l'artiste Martine Rouleau intitulée Montréal, le temps de quelques clics , qui attrape la ville sur le vif. Hors dossier, retrouvez une nouvelle du Paris d'Alexandra Estiot, une autre sur le monde de l'art signée Emmanuel Bouchard et un texte d'Antoine Dion-Ortega sur la famille.

  • Ce livre est un hommage incandescent rendu à Marthe Isabelle Edande Abolo, professeure titulaire des universités, spécialiste du théâtre, esthète au sens grec d'aisthêtês, qui aime l'art et le considère comme la valeur essentielle. Plus d'une vingtaine de contributeurs de divers continents campent autour des structures esthético-thématiques dramatiques, pour montrer comment, à chaque fois, elles sont exprimées, remaniées, retravaillées dans les différentes séquences traditionnelle, moderne et contemporaine du théâtre. Des exégètes interdiscipliné(e)s y convoquent des approches qui actualisent les formes de l'art dramatique et exploitent les dissimilitudes entre son actualité et son contexte historique dans le but d'apporter un éclairage nouveau. Cette entaille, épistémo-sociocritique, présente le théâtre en tant que lieu où toutes les figures de l'humanité sont dépeintes et dévoilées dans le jeu, au double sens du mot : ce qui est joué au théâtre est déjà un jeu dans la vie sociale avec ses masques. Enfin, la marque éditoriale de cet ouvrage fait de la théâtralité, un espace de fécondité des identités et des réalités séculaires, mieux un paysage de mémoire, avec un rapport d'innovations thématique et mythologique actualisant des ambroisies littéraires de l'Olympe.


  • En retraçant son parcours, l'auteur du best-seller La Vie après la vie approfondit la question qui a conduit toute son existence : y a-t-il une vie dans l'au-delà ?

    Que se passe-t-il après la mort ? Atteint d'une maladie non diagnostiquée et en pleine dépression, le Dr Raymond Moody en a eu un premier aperçu lorsqu'il tente de se suicider à l'âge de 47 ans. Ce qu'il entrevoit alors le pousse à s'interroger plus encore sur la fascination pour l'au-delà qui l'anime depuis sa prime enfance.
    À 23 ans seulement, Raymond Moody est le premier à s'engager dans la recherche sur les Expériences de Mort Imminente, un domaine inexploré à cette époque. Recueillant des témoignages et s'essayant à des expériences sous hypnose, il s'emploie à examiner la possibilité de vies antérieures et de réincarnation dans le but d'instaurer un dialogue entre les vivants et les morts. Dans son centre de recherche, le " Théâtre de l'Esprit ", de nombreuses personnes se sont prêtées elles aussi à son questionnement, un questionnement que la science avait exclu de son champ d'investigation.
    À la fois autobiographie et compte-rendu fi dèle d'un cheminement philosophique, spirituel et scientifi que, ce livre nous fait, l'air de rien, changer de millénaire, et nous restitue l'accès à un univers dont l'entrée s'était jusqu'alors dérobée à notre quête de savoir.
    L'ouvrage de référence de celui que le New York Times a surnommé " le père de l'Expérience de Mort Imminente ".

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty