• Depuis plusieurs années, Raymond Devos travaillait à un nouveau livre d'humour et d'humeur fait d'aphorismes, de pensées, d'anecdotes et d'extraits de sketches inédits. Il noircissait à cet effet des petits carnets dans lesquels il consignait ses dernières trouvailles, ses réflexions, ses fulgrurances. C'est ainsi une sorte de testament comique que nous vous proposons.


    On y retrouve sons sens du mot, de l'absurde, des paradoxes, et une certaine visions de la condition humaine aussi juste qu'irrésistible.


    Un livre indispensable pour tous ses admirateurs.



    « Les chiffres parlent d'eux-même ! Si nous prenons les 61 millions de Français, que nous les divisions par 365 jours, ça fait 167 123,29 Français par jour. C'est énorme ! Ce sont des chiffres qui donnent à réfléchir ! » « Il ne gagne pas à être connu, et pourtant, plus il est connu, plus il gagne ! » « Je n'ai joué qu'une seule fois à New York. J'y ai fait mes adieux. » « Qui prête à rire n'est pas sûr d'être remboursé. »

  • « Ceci n´est pas un roman.
    C´est un récit... rocambolesque.
    Le récit d´un voyage dans l´imaginaire, c´est-à-dire qui ne répond pas aux lois du réel.
    Pas d´horaires... ni d´avance, ni de retard !
    On part quand on veut.
    On ne revient pas à l´heure dite.
    Personne ne vous attend au pied de la grande horloge.
    Aucun décalage horaire.
    Aucun train ne vous siffle.
    L´esprit suit son chemin, vagabonde...
    Sans carte ni boussole, ce qui n´empêche (n´exclut) ni les sentiments, ni les drames...
    Ni... d´en rire...
    Si l´envie vous en prend. » Raymond Devos Étonnant ! Avec sa faculté d´invention et d´émerveillement sans limites, Raymond Devos nous raconte l´équipée de Max dans un pays au-delà d´un désert imaginaire et de ses mirages. Nous y découvrons d´incroyables personnages prêts à s´embarquer sur une sorte d´Arche de Noé, pour retrouver le monde réel... le seul qui vaille, là où le ciel est le ciel, les étoiles, des étoiles et les êtres des âmes, et pas ces virtuels qu´ils sont, paraît-il, devenus... Un vrai bonheur !


  • Raymond Devos, l'Intégrale...

    La " dernière période " de Raymond Devos, qui va du début des années 1990 à sa disparition en 2006, est très certainement sa plus riche et, paradoxalement, sa moins connue. L'humoriste y bouleverse en effet les limites du sketch à proprement parler pour aborder des genres aussi divers que le roman, la nouvelle, le récit, les pensées, etc.
    Si on y retrouve la verve, l'esprit et le sens de l'absurde qui le caractérisent, son talent aux abords de ces formes nouvelles y est plus éclatant que jamais. Nous sommes ainsi très heureux de proposer ici l'intégrale de ces textes, réunis pour la première fois en un seul volume, préfacée par Claude Hagège et agrémentée d'un récit inédit, Rêves de chercheurs.
    Aussi désopilante qu'indispensable, une anthologie rare et enchanteresse.

  • Raymond Devos est un humoriste français. Il est né le 9 novembre 1922 en Belgique, et il est décédé le 15 juin 2006. Raymond Devos est toujours célèbre pour ses jeux de mots, pour son goût des paradoxes hilarants, ses talents de mime ou encore ses non-sens.

  • Voyons ! Quel jour sommes-nous aujourd'hui... ? Je jetai un coup d'oeil sur l'éphéméride : samedi 29 août. C'était hier. J'arrache la feuille. Donc, aujourd'hui, nous sommes le 30. Tiens ? le calendrier marque : lundi 31 août. Je vérifie si je n'ai pas arraché deux feuilles en même temps. Non ! Lundi 31 août, c'est déjà demain. Il y a maldonne. Il manque un jour, le jour d'aujourd'hui. Où est passé mon dimanche ? Aujourd'hui, c'est un jour férié. Ce n'est pas une raison pour l'escamoter. Un jour, c'est un jour. Quand on vit, comme moi, au jour le jour, un jour sans vivre, un jour sans moi ? Inconcevable ! J'aurais jeté mon dimanche aux orties ? Le jour du Seigneur ? Déjà qu'il n'en a pas beaucoup... un par semaine ! Si de plus, je le lui supprime !

  • Un soir de Noël, on trouve dans l´église d´un petit village un enfant abandonné dans la crèche, près du petit Jésus.



    Il est confié au baron Louis Charles Maximilien de La Touche et à son épouse.



    Ainsi débute l´existence très mouvementée de Clément de La Touche, qui, en compagnie de son majordorme Amédée, ira de tribulations en tribulations, toutes plus cocasses les unes que les autres.



    On retrouve dans ce roman épique et picaresque l´univers incomparable de Raymond Devos, plus enchanteur que jamais.

empty