• Dans Totem et Tabou, Freud expliquait pourquoi la mentalité totémique, pour lutter contre les pulsions incestueuses, favorisait le passage à l´acte récidivant et les conduites phobiques. Le titre du présent livre fait écho à l´oeuvre du père de la psychanalyse en raison de l´assimilation, hâtivement faite par certains lecteurs inattentifs, des dispositifs psychiques et juridiques préconisés par la Loi sinaïtique à des montages totémiques et à des interdits « tabous ». Pour réfuter ce préjugé, Raphaël Draï montre que les versets de la Genèse sur « l´Arbre de la connaissance du Bien et du Mal » n´érigent absolument pas cet arbre en totem, ce qui induirait que les dispositifs juridiques et mentaux en cause relèvent du tabou. Si ce récit relate bien l´histoire d´une transgression originelle, et s´il met en évidence les pulsions à l´oeuvre, il détermine également les modalités du travail de ces pulsions, qui resteraient sans cela irrésistibles et mortelles. Fort de cette analyse, l´auteur présente ce qui apparaît comme une véritable théorie, clinique et métapsychologique, des pulsions dans l´oeuvre du Maharal de Prague, et révèle la logique interne qui prédomine, dans les règles alimentaires et les dispositifs juridiques explicités par le droit biblique ainsi que la place centrale qu´occupe le travail sur l´énergie pulsionnelle : sans ré-orientation constante de la pulsion de mort vers la pulsion de vie, il n´y a pas de vie éthique ni de vie en société.

    Raphaël Draï est professeur émérite de science politique à la Faculté de droit et de science politique d´Aix -Marseille. Lauréat des facultés de droit, agrégé de science politique, il est membre de l´École doctorale en psychanalyse et psychopathologie de l´Université Denis Diderot, Paris VII. Chercheur interdisciplinaire, il a écrit une trentaine d´ouvrages et de nombreuses études dans les domaines relevant de ses recherches toujours orientées vers une meilleure intelligence du choix de la vie.

  • « OEil pour oeil », « La Loi du talion », ainsi désigne-t-on - dans le langage commun - une justice implacable et expéditive. Employée le plus fréquemment de manière péjorative, la dite Loi du talion est faussement attribuée au judaïsme, par un malentendu malencontreux - quand il n'est pas pernicieux ; et ce, depuis des siècles. Raphaël Draï s'emploie ici - d'une façon limpide et éclairante - à montrer l'incompréhension dont témoigne cet usage commun. En même temps, il rétablit l'origine du talion et enseigne comment celui-ci a été approché, traité et dépassé dans le texte juif. Partant du personnage de Shylock dans Le marchand de Venise, passant par le débat entre Dieu et Abraham sur le sort à infliger à Sodome et Gomorrhe, et par l'intelligence de Salomon dans son célèbre jugement, l'auteur nous emmène jusqu'aux pages du Talmud consacrées au talion, dont il nous explicite les principes et nous fait suivre le débat. Il engage ainsi le lecteur à s'émanciper d'un malentendu multiséculaire devenu un cliché de la rhétorique politique, médiatique, ou militaire. Il lui permet aussi - pour la première fois - de suivre, en la commentant, une des pages les plus importantes du Talmud. Un moment décisif de la conscience humaine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty