Littérature générale

  • Vers la fin de l'année 1844, Emerson acquiert à Concord, dans l'État du Massachusetts, un terrain au bord d'un vaste étang. Cet étang, c'est Walden. Thoreau y vivra pendant deux ans, dans une cabane, et de cette expérience tirera Walden, ou la Vie dans les bois. Sans Emerson, donc, pas de Walden. Ami et mentor de Thoreau, Emerson est l'un des premiers grands philosophes américains. Chef de file du transcendantalisme, il entre en scène avec un essai, Nature, où il défend l'idée que la nature est un grand tout, plein et harmonieux, dans lequel le Soi devrait se fondre. Il entérine par là une vision nouvelle de la nature, vivant de son existence propre, sans l'homme - à charge pour celui-ci de la célébrer et de la respecter. Nature s'ouvre sur ces mots : « Pour s'isoler l'homme a autant besoin de se retirer de son cabinet que de la société. » Trente-quatre ans plus tard, Société et solitude revient sur cette dialectique entre la vie en commun et la vie solitaire, et le moyen d'articuler « La civilisation » et « Les clubs » avec « La chose rustique »... Un parcours, du premier au dernier essai d'Emerson, qui a façonné une autre manière de voir (et de vivre) la nature.   Présentation par Hicham-Stéphane Afeissa

  • Dans La Nature, sa première oeuvre, Emerson expose avec lyrisme les principes philosophiques qui dirigeront toute son oeuvre : la cohérence intime de l'univers, la plénitude et l'harmonie de l'esprit individuel, la correspondance symbolique entre lois naturelles et lois morales.

  • Quand il publie La Conduite de la vie, en 1860, Ralph Waldo Emerson est déjà l'un des intellectuels les plus importants de la jeune République américaine. Ce recueil compte deux de ses essais les plus célèbres : « Le destin » et « Les illusions ». Tous deux témoignent d'une tension entre la volonté et la réalité : comment changer le monde avec la force des idéaux face à la résistance, l'inertie et les limites opposées par les forces naturelles et sociales, ainsi que par le corps ? Ces textes auront une profonde influence chez un jeune philosophe de l'époque : Nietzsche. Comme si les écrits d'Emerson avaient le pouvoir de mettre en action la pensée de tout un chacun, de lui faire découvrir sa propre manière de ressentir le destin et les illusions, et de lui faire trouver, pas à pas, une manière de conduire sa vie.

  • Paru il y a 175 ans, en 1837, « Le scholar américain » de Ralph Waldo Emerson (1803-1882) est le texte fondateur de l'identité culturelle états-unienne. Les États-Unis en avaient alors assez de se « nourrir des restes flétris de moissons étrangères », ainsi que l'écrivait Emerson. Or, nous aussi « avons trop longtemps prêté l'oreille aux gracieuses muses de l'Europe ».

  • Henry David Thoreau was the last male descendant of a French ancestor who came to this country from the Isle of Guernsey. His character exhibited occasional traits drawn from this blood in singular combination with a very strong Saxon genius. He was born in Concord, Massachusetts, on the 12th of July, 1817. He was graduated at Harvard College in 1837, but without any literary distinction. An iconoclast in literature, he seldom thanked colleges for their service to him, holding them in small esteem, whilst yet his debt to them was important. After leaving the University, he joined his brother in teaching a private school, which he soon renounced. His father was a manufacturer of lead-pencils, and Henry applied himself for a time to this craft, believing he could make a better pencil than was then in use. After completing his experiments, he exhibited his work to chemists and artists in Boston, and having obtained their certificates to its excellence and to its equality with the best London manufacture, he returned home contented. His friends congratulated him that he had now opened his way to fortune. But he replied, that he should never make another pencil. "Why should I? I would not do again what I have done once." He resumed his endless walks and miscellaneous studies, making every day some new acquaintance with Nature, though as yet never speaking of zology or botany, since, though very studious of natural facts, he was incurious of technical and textual science...

empty