• Jamais les premiers apprentissages numériques n'ont fait l'objet d'autant de recherches scientifiques. Le savoir dans ce domaine évolue vite : travaux sur le rôle de la langue d'apprentissage (suivant que les enfants sont anglophones ou francophones), recherches sur les difficultés durables en mathématiques, etc.En s'appuyant sur les résultats les plus récents, ce livre a trois ambitions :- présenter les conditions de la réussite à l'école maternelle : comment favoriser la compréhension des nombres et le progrès vers le calcul ?- aider les parents et les enseignants à prévenir l'échec en mathématiques ;- permettre aux enseignants et aux formateurs de se situer face à une pluralité de propositions pédagogiques.Depuis longtemps, les pédagogues s'élèvent contre l'idée qu'il y aurait des enfants doués en mathématiques et d'autres qui ne le seraient pas. Et pourtant, cette idée persiste dans l'opinion. La raison de cette discordance nous est révélée par les recherches sur les difficultés durables en mathématiques chez les enfants de 8 à 12 ans dont les procédures de calcul sont très déficientes : ces enfants ont mal compris ce qu'on leur enseignait quand ils étaient tout petits à l'école maternelle ; ils ont mal compris le comptage des objets. L'explication de leur échec en mathématiques remonte donc si loin dans leur passé scolaire que certains sont tentés de le faire remonter plus loin encore, jusqu'aux gènes...Mais au lieu de décréter que ces enfants sont peu doués pour les mathématiques, considérons plutôt qu'ils n'ont pas réussi leur première rencontre avec les nombres et essayons d'aménager autrement cette première rencontre.

  • Cet ouvrage vise à expliciter pourquoi il faut viser d'emblée le calcul et non le comptage à l'école. Le comptage enferme l'enfant dans des activités langagières qui l'éloignent de la compréhension des nombres et de leur signification arithmétique.

    Entre 1970 et 1986, la méfiance vis à vis de la notion de comptage était telle que tout apprentissage numérique était banni des écoles maternelles et du CP ; et pourtant, arrivés en CM2, ces élèves calculaient bien mieux que ceux d'aujourd'hui qui apprennent à compter dès la PS de maternelle. Une recherche de la DEPP (Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance), comparant les performances en calcul en 1987 et 2007, en donne la preuve.Ce paradoxe s'explique : la notion de comptage vient des Etats-Unis, où le mot " calcul " n'a pas d'équivalent en anglais. Or, s'appuyant sur les recherches développées en langue anglaise, sans tenir compte des aspects langagiers et didactiques, l'école a importé la culture pédagogique des Etats-Unis avec les conséquences qu'on constate aujourd'hui. Ce livre fait le point sur toutes ces questions. Il présente les notions clés qu'il faut connaître pour favoriser les progrès en mathématiques. Il offre également des propositions d'activités pédagogiques favorisant le calcul mental et la résolution de problèmes arithmétiques.

  • Paru en 1989 et rapidement traduit en espagnol et portugais, "Comment les enfants apprennent à calculer" à rencontrer un succès international.

    La présente édition contient un essai introductif inédit qui fait le point due 15 ans de recherche en psychologie développementale concernant le rôle du langage, des représentations figurées et du calcul dans la conceptualisation des nombres.


    Analysant les processus d'abstraction qui sonduident à cette conceptualisation, l'auteur affine le cadre théorique en expliquant pourquoi les pratiques langagières et l'usage de représentations figurées tantôt favorisent le progrès, tantôt lui font obstacle.


    Cette théorie apporte des réponses convaicantes à certaines quesitons vives de la recherche en psychologie du nombre comme :
    - Pourquoi les élèves asiatiques surpassent-ils généralement leurs congénères occidentaux ?

    - Faut-il prendre au sérieux certaines recherches montrant que, par leurs pratiques pédagogiques, les enseignants occidentaux peuvent amener leurs élèves au niveau des enfants asiatiques ?

  • Pratiquez le renforcement et la différenciation grâce aux 500 activités (nombres et calculs, problèmes, grandeurs et mesures, géométrie) de ce fichier photocopiable J'apprends les maths avec Picbille CP, proposé ici au format PDF !
    À utiliser en parallèle du
    fichier de l'élève J'apprends les maths avec Picbille CP, ce
    fichier photocopiable vous offre des
    exercices de mathématiques supplémentaires permettant la
    différenciation :
    activités de renforcement pour les élèves qui ont besoin de s'exercer davantage sur les notions nouvelles,activités d'entrainement sur les notions en cours d'acquisition,activités d'entrainement à faire en autonomie.Plus de 150 fiches organisées par domaine :exercices progressifs en nombres et calculs,nombreux problèmes pour apprendre à chercher,activités nouvelles pour le domaine grandeurs et mesures,exercices diversifiés en géométrie.Vous bénéficierez également de fiches bilans intermédiaires et de fin de période.Au total, ce sont près de 500 activités complémentaires qui permettent aux élèves :
    de s'exercer aux tâches proposées dans le fichier avec de nouvelles valeurs numériques,
    de s'exercer sur de nouvelles tâches afin de mieux atteindre les objectifs mathématiques.

empty