• Un tueur en série sévit à Dublin. Les victimes semblent être choisies au hasard mais toutes ont un point commun, elles habitent au bord de la Liffey, le fleuve qui traverse la capitale irlandaise. Simple hasard ou coïncidence ? Pas sûr d'autant que sur chaque lieu de crime, un petit galet comportant une étrange inscription est retrouvé. Deirdre McNeill, jeune ethnologue spécialiste des rites anciens et civilisations oubliées, explique aux enquêteurs qu'il s'agit d'une rune, lettre de l'alphabet qu'utilisaient les Vikings voilà plus de mille ans quand ils venaient notamment ravager et piller les côtes irlandaises. Les soupçons de la Gardà dublinoise se portent rapidement sur Erik, le collègue norvégien de Deirdre...
    Ce polar nous invite aussi à découvrir le peuple et la culture viking à travers l'héritage qu'ils ont laissé en Irlande. Les hommes du Nord étaient un peuple tout en paradoxe, à la fois bâtisseurs et pilleurs, cultivés et féroces au combat.
    L'auteur
    Pierre-Olivier Lombarteix est né en 1974. Il est professeur d'anglais à l'université d'Orléans. Il a longtemps vécu en Irlande et y séjourne très régulièrement. Il y a effectué des recherches sur les Peuples premiers. En tant que linguiste, il est également formateur de gendarmes qui sont envoyés en mission pour l'ONU.
    La collection
    « Noir premiers » est une collection de polars, avec un personnage récurrent, Deirdre McNeill, une jeune ethnologue spécialiste en ethnologie et rites anciens. Chaque tome, cinq en tout, nous invite à découvrir une civilisation oubliée ou méconnue : la civilisation Viking avec Runes, la civilisation celtique avec Ogham, la civilisation Inuit avec Rouge ivoire, gauloise avec Carnyx et celle de l'île de Pâques avec Moai (à paraître).

  • Carnyx

    Pierre-Olivier Lombarteix

    Rien ne devait troubler son long sommeil de vingt siècles... Le Carnyx de Tintignac est la pièce maîtresse de ce trésor arraché au granite limousin. À la veille de sa présentation au public, le mythique instrument gaulois disparaît des vitrines lourdement gardées du musée de Tulle. Quelques heures auparavant, le corps de Daniel Moreau est retrouvé dans la campagne berrichonne, à quelques encablures du site d'Argentomagus. L'ami du conservateur a été froidement exécuté d'une balle dans la tête. Quel est le lien entre ces évènements distants d'une centaine de kilomètres ?
    Né en 1974, professeur d'anglais à l'Université d'Orléans, Pierre-Olivier Lombarteix est auteur de littérature et spécialiste du monde anglophone. Il a publié en 2008 « Pourquoi les français n'aiment pas les anglais et réciproquement » aux Éditions du Temps, un essai sur les relations antagonistes entre la France et le Royaume-Uni et leurs peuples respectifs. Il est également auteur d'un recueil de nouvelles « Fin de saison... et autres récits » publié chez L'Harmattan en 2009 (sélection pour le prix orange 2010).

  • Îles Liakhov, au large de la Sibérie. Sur la terre ancestrale des Nénètses, une poignée d'archéologues affronte la glace et le froid pour débusquer un trésor : l'ivoire des derniers mammouths, prisonnier de la tourbe gelée depuis 10 000 ans. Mais cet ivoire vaut cher. Bien plus que le prix d'une vie et quand la mort frappe l'un des membres de l'expédition, la petite communauté est sous le choc. Le répit n'est que de courte durée. Très vite, d'autres succombent à leur tour. Au pays des Chamanes, les esprits n'aiment pas que l'on trouble le silence de la toundra. Luttant pour sa propre survie et celle de ses compagnons pris au piège de cette île du bout du monde, Deirdre McNeill, jeune ethnologue irlandaise, va devoir affronter un ennemi sans visage et vaincre ses peurs pour tenter de survivre à l'enfer sibérien.
    Né en 1974, professeur d'anglais à l'Université d'Orléans, Pierre-Olivier Lombarteix est romancier et nouvelliste. En 2010, il inaugure avec Ogham, puis Runes en 2011, une série de romans policiers avec la même héroïne, Deirdre McNeill, une jeune ethnologue irlandaise qui, d'enquêtes en enquêtes, emmène le lecteur à la découverte de civilisations anciennes.

  • Mon grand-père repose maintenant dans son village d'Auvergne, face à la montagne qui l'a vu naître et vivre mais qui ne l'a pas vu mourir. On va fermer la maison... Après toutes ces années à ses côtés, les souvenirs s'emmêlent dans ma tête... Seul son regard d'un bleu clair et délavé reste dans mon esprit... A travers ces récits drôles et touchants, l'auteur explore ces moments de vie où la mélancolie et la tristesse succèdent à des instants d'un bonheur parfois trop fragile.

  • L'histoire se déroule dans l'ouest irlandais, non loin de Westport où Deirdre McNeill, une jeune et brillante universitaire de Dublin, est venue passer quelques jours. Son but ? Se reposer mais aussi effectuer le pèlerinage de Croach Patrick, la montagne sainte d'Irlande que tous les ans des milliers d'Irlandais (entre 20 000 et 30 000 personnes) gravissent fin juillet à l'occasion du célèbre Reek Sunday.
    L'ascension est en l'honneur de Saint Patrick qui comme Jésus serait resté 40 jours sur la montage sainte d'Irlande.
    Traditionnellement l'ascension se fait pieds nus, en signe de pénitence. Cette année-là, alors que Deirdre vient d'arriver, et à quelques jours de l'ascension, elle remarque un petit détail : le trèfle de la statue blanche de Saint Patrick a été peint en noir.
    Dans la foulée, c'est le corps d'un homme, les genoux en sang qui est découvert au sommet de la montagne... Il a visiblement été contraint d'effectuer le chemin sur les genoux... Et très vite, un second cadavre est découvert...
    Quel lien y a-t-il entre le trèfle noir et ces meurtres ? Qui se cache derrière ce signe mystérieux. Quelles sont ses motivations ? Autant de questions auxquelles Deirdre McNeill va devoir trouver une réponse si elle veut mettre un terme à cette macabre série.

empty