• La ville de Voluntia vient d'être victime d'un coup d'État militaire. Six étudiants tentent de gagner le pays voisin en traversant la chaîne des Ombres. L'épreuve est rude pour ces rejetons choyés de la grande bourgeoisie. Seul Joam, fils d'un clochard de Voluntia, fait preuve d'une aptitude surprenante à la survie. Jour après jour, les antagonismes se révèlent, les masques tombent. Dans le ciel patrouillent les hélicoptères de l'armée qui traquent les fugitifs de Voluntia et chassent avec cruauté les oropaldes, ces grands oiseaux des Ombres. Mais d'autres dangers guettent les adolescents sur l'ancienne route des Egipans... Un homme étrange leur révèlera la véritable signification de leur aventure. Lequel d'entre eux saura devenir le roi des Oropaldes ?

  • SIMON ROUVERINLE FORÇAT DU CANALInjustement condamné, Simon Rouverin se retrouve au bagne de Varisson où deux cents forçats creusent le canal de Berry. Il est bien près d'y mourir quand Pauline de Liernes, une jeune aristocrate, l'aide à s'évader.Commence alors une fuite éperdue dans la France de 1836. Des canaux souterrains du Morvan, repaire des rançonneurs de péniches, aux " porte-pôts " lyonnais hantés par les canuts des sociétés secrètes, des avens caussenards transformés en prisons d'enfants, aux monastères perdus dans les gorges des Alpes, sur le trimard circule tout un peuple extraordinaire : musiciens, chiffonniers des bas-fonds de Lyon, prêtres espions, voituriers escrocs, sans oublier les sbires de la police secrèteà Pierre Mezinski met en scène des personnages hors du commun : la bande des " Gaspards du Rhône ", ces enfants que la misère ne réussit pas à abattre, le capitaine Brumant, jeune comte rêvant d'envoyer promener ses quartiers de noblesse pour devenir maître de chausson, Pawel le violoneux polonais, Sac le paysan génial doté d'une mémoire extraordinaire et Warum le bohémien, dresseur d'oiseaux de proie et chasseur de forçats en cavale, contre lequel Rouverin mène un étrange combat, livrant bataille à ses propres démons.Ecrit dans une langue admirable qui ressuscite toute la saveur des parlers d'autrefois, Simon Rouverin est étourdissant de fantaisie et d'invention poétique.Pierre Mezinski est l'auteur avec Corinne Bouchard, sous le nom de Marie et Joseph, de dix romans noirs (Gallimard).

  • Ariel Brenner avait dans son enfance un héros : son oncle Bernard, sioniste convaincu qui lui a, d'après sa famille, « farci la tête de sottises », à tel point que, l'âge venu, il part en Israël avec le désir unique d'entrer au Mossad. Commencent alors les aventures d'un héros porté par un idéal, mais affligé d'un sens de la dérision qui tend à ne laisser aucun idéal debout. À sa première mission, Ari est chargé de piéger un « lapin ingénieur » gibier de peu croit-il, avant de découvrir que toute chasse fait des morts, à commencer par celle de l'innocent qu'on porte en soi. Et lorsque ses chefs le chargent d'une mission délicate aux États-Unis, Ari n'est plus le cynique intégral qu'il faudrait être pour assumer cette tâche jusqu'au bout. Cette histoire d'un espion est bien plus qu'un roman d'espionnage : de Tel-Aviv à Washington en passant par Paris, méditant sur la raison d'État et sur la façon dont s'exerce le pouvoir, Ari découvre la vanité sanglante du monde.

  • Jean-Louis Daumas a dirigé, de 1989 à 1994, le Centre de jeunes détenus de Fleury-Mérogis, « la zonzon de Fleury ». Il s'y est distingué par des actions pour le moins inhabituelles en milieu carcéral : il accompagne ainsi, en 1991, dix jeunes détenus au sommet du Mont-Blanc. Il nous livre ici le fruit de cinq années de pratique. Portraits et biographies alternent avec une description précise de la vie quotidienne en prison, des rites, argots, folklores de l'univers carcéral. Jean-Louis Daumas pousse un cri d'alarme. Il y a, en 1994, plus de cinq cents mineurs dans les prisons françaises et plusieurs milliers de jeunes majeurs : toxicomanes, « violents urbains », délinquants sexuels, meurtriers. Un jour ou l'autre, ces adolescents sortiront de prison. Dans quel état les voulons-nous ? Comme des fauves prêts à se venger ? Comme des épaves, tout juste bons à grossir la masse des assistés ? Jean-Louis Daumas plaide quant à lui pour une prison qui les aide à devenir des hommes debout.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Quel ennui ! Mon père a loué une maison pour les vacances dans un coin si isolé qu'on se croirait au bout du monde ! Pas du tout le genre d'endroit où je rêve de passer des vacances, mais papa a besoin de calme pour finir son roman et je n'ai pas mon mot à dire ! La maison ne me plaît pas beaucoup et ma chambre a quelque chose d'étrange. Je ne sais pas quoi, mais je le sens, il va se passer des choses bizarres ! Alors quelle trouille quand la maison se met à exhaler une odeur pestilentielle et que le miroir de ma chambre reflète une petite fille qui n'est pas moi !... Quelle histoire mystérieuse cache cette maison ? Peut-être une histoire d'amour... J'en doute !

empty