• 1. Ce livre est le complément indispensable des dictionnaires. Il ne prétend pas à l´exhaustivité. La sélection des pièges est ­basée sur leur fréquence dans l´usage courant. Parmi la centaine de ­rubriques retenues, chacun retrouvera ses démons familiers et fera probablement des découvertes?: problèmes d´orthographe, subtilités d´accord ou d´usage, barbarismes, faux amis..., le tout accompagné d´exemples insolites. 2. Ce livre est drôle, impertinent. C´est bien connu, on apprend mieux en s´amusant. 3. En dressant un constat sur l´état actuel de la langue, l´auteur ne prend pas parti?: il veut aider les curieux à découvrir les complexités, mais aussi les richesses, de la langue française. 4. Ce livre est court. L´auteur Pierre Laurendeau a exercé pendant dix ans la profession de correcteur de presse?; écrivain et éditeur, il a également été chargé de cours à l´université d´Angers. Le français cent difficultés est le fruit de ses années de pratique professionnelle, pendant lesquelles il a tenu un répertoire des pro­blèmes les plus fréquemment rencontrés. Le compagnon de route des étudiants et des écrivains. «?Ce manuel portable et taquin devrait être dans toutes les poches. Provocation, son titre est également une anticipation sur un air du XVIIe?­siècle, où l´on écrivait au hasard de l´oreille?: "le français cent ­difficultés".» Le Figaro.

  • 11-13 ans. Un conte plein de tofu et de bons sentiments...
    Pour sensibiliser le jeune public aux risques liés aux manipulations génétiques et à la dégradation de l'environnement.
    Les Ogrebios et les Poucets des forêts vivent en harmonie avec la nature (même si les seconds se font croquer par les premiers...). Mais les Transgeniks, des Ogres Génétiquement Modifiés (OGM), menacent d'envahir toute la planète !
    Au secours...
    L'alliance d'un Ogrebio végétarien et d'un Poucet malin suffira-t-elle à contrer la marche impitoyable des Transgeniks ?

    Extrait Petit Ogrebio n´aime pas la viande. C´est bien embêtant quand on a des parents stricts sur l´éducation et les traditions.
    Mais c´est comme ça?: rien à faire... Même cachée entre deux feuilles de salade ou noyée dans de la marmelade de rosée, il la recrache.
    Une fois, il a avalé un morceau tout de travers. Son visage est devenu violet, avec des pois verts sur les oreilles.

  • Pour les 8-9 ans.
    Baffes et chantilly! Un conte délirant, aïe aïe aïe !
    La malédiction pèse sur le prince Oli Bobo, contraint de recevoir 40 beignes par jour pour échapper à la terrible menace du magicien Ekimoz.

    Extrait Il était une fois un prince qui se nommait Oli Bobo et qui vivait dans un drôle de palais, construit au sommet d´une montagne encore plus bizarre.
    Quand Oli Bobo, âgé de 8 ans, se levait le matin, il tombait du lit et se faisait sa première bosse. Il entrait ensuite dans la salle de bains, pour débarbouiller son visage princier, et se cognait contre la porte en verre transparente: deuxième bosse. Après s´être mélangé les pieds dans le tapis du premier étage, il descendait quatre à quatre le grand escalier; patatras! troisième bosse, et même, avec un peu de chance, douze bosses d´un coup! Quel bonheur !
    Au cours de la matinée, la petite promenade sur la montagne très bizarre était prétexte à se tordre la cheville ou à s´égratigner les genoux.
    Pendant le déjeuner, Oli Bobo se coupait souvent un doigt ou se mordait la langue, se pinçait la paume avec le casse-noisettes ou attrapait des durillons en écrasant les pommes de terre avec sa fourchette.
    Vers l´heure du goûter, Oli Bobo pouvait compter dans les trente calamités. Après une ou deux chutes, plus une séance de boxe avec des princes de sang, il atteignait l´heure du coucher avec les quarante douleurs réglementaires. Il poussait alors un gros soupir:
    - Ouf! pas encore cette fois!

  • Pour les 11-13 ans Conte écologique pour collégiens en herbe...
    Les Petits Chaperons rouges envahissent la forêt, produisant pots de beurre et galettes à l´échelle industrielle... Rien ne peut freiner l´inexorable progression des infernales bestioles !
    Un conte détourné avec humour, illustré de dessins décapants d'Émilie Harel, pour alerter les collégiens sur les risques que fait peser sur la nature un développement industriel non maîtrisé.

    Extrait Dans la forêt, tout est calme... Les petits oiseaux gazouillent. En gros plan, des fougères et des fleurs...
    Soudain, un bruit épouvantable. Martèlement. Tout tremble...
    C´est un bataillon de Petits Chaperons rouges, leur panier en osier réglementaire contenant galette et petit pot de beurre bien rangés sous le torchon à carreaux rouges et blancs. Le visage dur, les lèvres pincées, le pas martial, ils avancent en rangs impitoyables...
    Après leur passage, quelle tristesse! Tout est piétiné, ravagé; fleurs écrasées, fougères arrachées, sentier défoncé... Rien ne résiste à la fureur des Petits Chaperons rouges.

  • L'Architecte

    Pierre Laurendeau

    La maison de leurs rêves: un cauchemar!
    Pierre et Chloé, un couple de trentenaires parisiens, partent à la recherche de l´appartement idéal qui leur permettra à la fois de diversifier leur récent patrimoine et de normaliser leur mode de vie. Ils en parlent à leur ami Jean-Serge, architecte. Peut-être n´auraient-ils pas dû!
    Ce court roman - ou longue nouvelle - est un récit alternatif à Un battement d´ailes de papillon... paru dans la même collection.
    Extrait.
    Le lendemain, ce fut Chloé qui se réveilla la première. Le soleil perçait les rideaux et appelait à une journée de randonnée immobilière.
    «Spacieux rez-de-chaussée. Espace commercial réhabilité. Très clair.» Traduction: une ancienne boulangerie hâtivement reconvertie en T2, donnant sur une cour arrière lépreuse avec un soupirail par où devait filtrer, les beaux jours, un rai éphémère.
    «Nation. Tous commerces. Potentiel énorme.» Ça, pour les commerces, l´annonce n´avait pas menti. Cet ancien local de stockage était en effet coincé entre une supérette chinoise aux parfums exotiques, un Franprix et un magasin de bricolage. Le potentiel, lui, s´avéra riquiqui.
    «Ledru-Rollin. Immeuble de pierre. Sixième étage. Vue dégagée.» L´annonce ne précisait pas qu´il n´y avait pas d´ascenseur et que le sixième et dernier étage devait bénéficier d´une vue dégagée à condition d´en retirer la toiture.

  • Dans un futur improbable, un voyage au milieu des ruines d'une guerre indécise. Lohengrin, Lorrice et le narrateur jouent à cache-cache avec l'amour et la mort, errants dérisoires d'un monde sans espoir.

  • Extrait
    Cette saynète, écrite pour l’émission radiophonique de Yak Rivais « Du vinaigre et deux pailles », a été jouée le 11 septembre 1983 sur TSF. Elle a été créée sur scène, par le Théâtre du Jeu, à Angers, en 1993.
    Personnages
    La Fidèle-Épouse.
    L’Enfant-Sage.
    L’Agent-De-Police-Bon-Père-De-Famille.
    L’Inspecteur-Divisionnaire-Amant-De-La-Fidèle-Épous

  • Une fable enrichie sur le pouvoir et l'ambition... Devenir Pourpre suprême, qui n'en a pas rêvé ?
    Trois dessins de Jean-Jacques Gévaudan (plus une peinture, en prime, sur la couverture!).
    Extrait
    Je râle?:
    - Dites donc, qu'est-ce que vous faites dans mon bureau ?
    Clin d'oeil malicieux. Martin montre le plafond du doigt. Une bouffée d'orgueil m'empourpre la tête?: quoi? déjà!
    - L'information circule vite, dans la Maison. Bravo, mon vieux. Et vive le Pourpre!
    Il jette un regard d'envie sur mon complet où, bientôt, le gris ne sera plus qu'un mauvais souvenir.
    Tout a commencé il y a dix ans?; j'étais entré dans la Maison comme porteur appointé au service des Urgences rétroactives, un poste cent pour cent gris, obscur et ingrat, et la livrée couleur muraille poussiéreuse que l'on m'avait attribuée était, à juste titre, méprisée de tous?: même les surgris me regardaient de haut.

  • La Grosse Dormeuse, Le Mouton garou, Le Pavillon :
    Trois contes modernes illustrés de deux peintures de Jean-Jacques Gévaudan...
    ... Pour ne pas s'endormir en lisant, se méfier de ses bons amis et régler les mensualités du pavillon en tondant la pelouse.

  • Personne ne mettrait en doute le fait que les enfants pensent naturellement. Mais, de là à affirmer qu'ils peuvent faire une différence sur l'avenir, le leur et celui de nos sociétés, par le développement de leur pensée, il est évidemment permis d'en douter. Le présent ouvrage répond précisément à ce doute. D'abord, en mettant en évidence des habiletés de penser chez l'enfant. Ensuite, en faisant connaître ce que l'approche de philosophie pour enfantsde Matthew Lipman, utilisée dans plusieurs dizaines de pays, a proposé et ce qu'il en est résulté. Finalement, en présentant l'application qui a été faite de cette approche dans un programme de prévention de la violence et des résultats qui en ont découlé.

    C'est un voyage dans l'univers des enfants qui pensent que vous propose ce livre. Sans faire de nos enfants de petits rois, il semble bien qu'ils aient des choses importantes à nous dire sur le futur qui les attend. Des enseignants en ont d'ailleurs fait l'expérience.

  • Victor-Lévy Beaulieu n'a pas fait qu'écrire des livres ; il a, avant tout, écrire une oeuvre par laquelle il espérait trouver le meilleur de lui-même, et tant mieux si d'autres allaient s'y retrouver à leur tour. Après des décennies d'écriture et plus de 80 ouvrages, il est n=bon de mesurer l'ampleur de cette oeuvre.
    Dans cet essai, Pierre Laurendeau propose de suivre le périple de cet immense écrivain qu'est Victor-Lévy Beaulieu en faisant l'inventaire de ses romans, essais, pièces de théâtre, téléromans, anthologies, récits autobiographiques, etc., et en les regroupant en six grandes périodes. Connaissant son amour des bêtes, chaque période est par ailleurs présentée sous le signe de l'une d'entre elles.
    À mesure que l'on entre dans l'oeuvre, on découvre non seulement toutes les couleurs de la québécitude, mais aussi un homme qui cherche à faire le tour de ce que l'être humain a fait de lui-même, afin de le conduire à la liberté et à l'amour. Le projet que l'écrivain s'était donné - rendre le cycle de La vraie saga des Beauchemin dans toutes ses grosseurs - est tout simplement grandiose.

  • Pourquoi les propos des philosophes de l'Antiquité grecque et latine, de même qu'asiatique, sont-ils toujours aussi actuels? C'est en lisant douze extraits de ces penseurs sur la nature, la connaissance, la cité, la morale et le sens de la vie que vous le découvrirez. Mais précisons tout de suite au moins une chose: ces penseurs n'ont cessé de réfléchir à la liberté en lien avec les nécessités de la vie, ce qui demeure un des grands défis du XXIe siècle.

  • 200 aquarelles pour découvrir et aimer la Touraine !
    Ce magnifique carnet de voyage aborde les paysages de Touraine avec un oeil curieux et malicieux.
    Cet ouvrage bénéficie du label «Val de Loire, patrimoine mondial de l'Unesco».

  • Le manuel du typographe avertiConçu comme un dictionnaire impertinent, cet "éloge" offre un regard malicieux sur le métier de correcteur (on dit aujourd'hui "réviseur"): termes de métier, argot typographique, anecdotes vécues... Ce livre réunit un florilège de coquilles et bêtises puisées aux meilleures sources. Ces perles, garanties d´origine contrôlée, sont ici présentées le plus souvent anonymement, afin de préserver la crédibilité de grands quotidiens nationaux, d´hebdomadaires d´information irréprochables et d´auteurs considérés à juste titre comme des pourvoyeurs d´impeccables dictées de certificat d´études.

  • L´inspecteur Fornax au pays du bizarre.
    Cinq enquêtes où le fantastique côtoie l´érudition: pourquoi a-t-on siphonné les trois cents litres d´encre prévus pour l´impression du futur Goncourt?
    Qui a tué Claudius Garamond, le célèbre fondeur de caractères, et qu´en est-il des «arabes du Roi» disparus? Quelle idée d´organiser des concerts sur des parois ou des sommets inaccessibles, surtout quand les interprètes meurent les uns après les autres! Qui sont les Aleximores, ces mystérieux repriseurs de la trame temporelle? Et pourquoi Fornax se mettrait-il à trucider des libraires en série, en signant ses crimes avec le sang de ses victimes?
    Préface et postface par Christian Laucou, expert fornaxien!

  • Ce premier Carnet de Loire, publié en 1996, est épuisé dans sa version papier depuis de nombreuses années. Il présente la Loire angevine, des Ponts-de-Cé (près d'Angers) à Montsoreau, à la limite de l'Indre-et-Loire et du Maine-et-Loire. Il se raccorde au Carnet de Loire Touraine.

empty