• Tout est symbolique pour Léon Bloy : l'histoire de l'humanité, sa propre vie, les contes sortis de son imagination offrent tous une image de Dieu sous des dehors inattendus. Il ne lui suffit pas de pourfendre le positivisme qui domine dans l'opinion de son époque : à la religion de la Science il oppose une vision du monde dans laquelle le moindre événement, réel ou imaginaire, exprime la Parole divine à l'instar de la Bible. Ainsi, toute réalité est textuelle sous le regard de cet écrivain qui, dans le divers de l'existence, aperçoit, par fragments, la même fiction transcendante. Cet ouvrage explore l'étonnante pratique de la littérature qui résulte de ce parti-pris apologétique risqué. Le roman, l'historiographie, le pamphlet, le journal intime n'y sont jamais que des textes de seconde main : des réécritures déconcertantes qui, selon des conventions différentes, ont la Bible pour matrice et tentent d'en faire résonner les échos intempestifs à l'oreille des contemporains.
    Pierre Glaudes, professeur à Sorbonne Université, a procuré une édition du Journal de Léon Bloy (1999, 2 vol.). On lui doit aussi diverses éditions d'oeuvres de l'écrivain : Histoires désobligeantes (1997), Sueur de Sang (2000), Les Funérailles du Naturalisme (2001) et Le Désespéré (2010).

  • C'est un joli tableau conservé à La Haye dans la collection de la Mauritshuis, tout près de La jeune fille à la perle de Vermeer. On y voit une femme endormie ; elle s'est cachée derrière un rocher, à l'abri de la végétation, pour profiter d'un moment de repos. Toute son attitude est relâchée, son corps détendu, sa tête renversée, ses yeux clos : elle est visiblement fatiguée de la chasse qui a dû l'entraîner jusque-là, puisqu'on remarque son arc, son carquois et ses flèches déposés à ses côtés.

  • Pourquoi la parution d'Atala marque-t-elle, à l'aube du XIXe siècle, une révolution littéraire qui met l'époque au diapason du romantisme ? Le récit de Chateaubriand rompt avec la rhétorique en usage, libère l'imagination, renouvelle la peinture de la nature et bouleverse le langage des sentiments. L'écrivain invente un, romanesque nouveau où un désir violent et vorace étend partout son empire. Des cataclysmes dévastent les forêts du Nouveau Monde. Des passions tumultueuses et destructrices s'emparent des Indiens qui les peuplent. Rien ni personne n'échappe à cette loi. Mais qui aujourd'hui s'y tromperait : les « Sauvages » dont la nature américaine réfracte les émois ne sont en réalité que des adultes livrés à leurs pulsions infantiles, sous le regard d'un romancier rêveur en qui survit aussi l'enfant.

  • Pourquoi la parution d'Atala marque-t-elle, à l'aube du XIXe siècle, une révolution littéraire qui met l'époque au diapason du romantisme ? Le récit de Chateaubriand rompt avec la rhétorique en usage, libère l'imagination, renouvelle la peinture de la nature et bouleverse le langage des sentiments. L'écrivain invente un, romanesque nouveau où un désir violent et vorace étend partout son empire. Des cataclysmes dévastent les forêts du Nouveau Monde. Des passions tumultueuses et destructrices s'emparent des Indiens qui les peuplent. Rien ni personne n'échappe à cette loi. Mais qui aujourd'hui s'y tromperait : les « Sauvages » dont la nature américaine réfracte les émois ne sont en réalité que des adultes livrés à leurs pulsions infantiles, sous le regard d'un romancier rêveur en qui survit aussi l'enfant.

  • Terreur et représentation ne vont pas l'une sans l'autre. Cet ouvrage, qui réunit des historiens, des sociologues, des critiques littéraires, des spécialistes de psychanalyse et de cinéma, se propose de réfléchir sur les mécanismes de la représentation et sur les liens qu'ils conservent avec la terreur.

  • Une synthèse des études sémiotiques, psychologiques et sociologiques sur le personnage dans les romans. Le personnage est un élément fondamental pour comprendre l'organisation des récits ainsi que l'écriture et la lecture.

  • Peut-on parler de l´essai comme un genre à part entière tel le roman ou le théâtre ? Cet ouvrage unique sur le genre de l'essai fournit, dans une perspective historique, une réflexion critique sur les principaux enjeux de ce genre protéiforme, et une anthologie des textes essentiels. Il procède par différenciation (externe et interne) avec les autres genres existants et analysent au plus près le contrat d´énonciation et de lecture caractéristique de l´essai.

empty