• Pour mon banquier, mon curé, mon médecin, le sans-abri du quartier, cette dame qui me double dans la file d'attente, mon enfant qui fait la tête, pour mon ami malade, pour tenir mes engagements, ne pas jalouser mon voisin, face à une injustice flagrante, quand je n'arrive pas à dormir... dans les mille situations du quotidien, nous avons besoin d'une inspiration divine, un coup de pouce du ciel, une grâce toute spéciale pour bien faire et aimer de la manière la plus juste.C'est pour toutes ces situations et bien d'autres que le père Amar a composé ces courtes et salutaires prières. Un ouvrage à emporter partout et à consulter sans modération !
    Le père Pierre Amar, prêtre du diocèse de Versailles, est l'un des fondateurs du site Padreblog.

  • « Ça va passer... Ça passe toujours... » Et pourtant, ça ne passe pas ! Pour ce prêtre de 45 ans un peu suractif, tout va basculer. Une péritonite aiguë se déclare, qui révèle bientôt une tumeur envahissante. Hospitalisation en urgence, opérations en série et de longs mois de convalescence bouleversent son quotidien, mais aussi sa vie intérieure. Alité, ce prêtre connecté ne l'est plus qu'à sa perfusion, et à ses nombreux visiteurs... Au fil des pages et des semaines, la maladie donne lieu à un voyage inattendu au pays de l'abandon, de la fragilité et de la dépendance.Avec pudeur et authenticité, mais aussi une dose d'humour, le père Amar nous livre un témoignage d'une grande profondeur où se mêlent l'expérience de la souffrance et l'éclairage de la foi.
    Le père Pierre Amar, prêtre du diocèse de Versailles, est l'un des fondateurs du site « Padreblog » qui offre une parole de prêtres franche, directe et réactive sur l'actualité.

  • Internet a bouleversé notre société et notre quotidien. L'Église n'a pas échappé à cette révolution, qui a eu des conséquences sur le ministère même des prêtres. Beaucoup d'entre eux se sont résolument emparés de ce « continent à évangéliser » selon le pape Benoît XVI, « don de Dieu » selon le pape François. Ce n'est pas sans surprise qu'ils ont constaté que le web et ses réseaux étaient devenus comme la porte du presbytère à laquelle beaucoup de jeunes et de moins jeunes viennent frapper pour parler. Porte d'autant plus facile d'accès qu'on s'y rend sans aucun déplacement, au moyen d'un simple clic, à toute heure et en tout lieu sans même décliner son identité. Internet utilise pourtant une vieille ficelle : la rumeur ou buzz, lointain descendant du plus vieux média du monde qu'est le bouche-à-oreille, une technique de communication que Jésus lui-même utilise dans l'Evangile pour se faire connaître. Exemples à l'appui, cet ouvrage le démontre, non sans cacher que les belles « autoroutes numériques » conduisent parfois vers de dangereuses impasses. Mais il appelle néanmoins à l'avènement de nouveaux missionnaires du Net pour une Pentecôte d'un nouveau style : une Pentecôte numérique et médiatique de l'Eglise. Curé de paroisse dans les Yvelines, le père Pierre Amar est l'un des fondateurs du site Padreblog qui offre une parole de prêtres franche, directe et réactive sur l'actualité. Il fait partie de cette nouvelle génération de prêtres investie dans un apostolat numérique.

  • À l'origine une prouesse technique, la photographie s'est peu à peu affirmée comme un art et un moyen d'expression avec ses propres codes. À l'heure des smartphones, les photos - multiples et instantanées - sont tellement à la portée de tous qu'on en oublierait presque la révolution que produisit en son temps cette nouvelle manière de copier le réel. De la camera obscura au chlorure d'argent, du trop oublié Niépce au célèbre inventeur du daguerréotype jusqu'au selfie, vous serez incollable sur l'histoire d'un art qui n'a jamais été aussi actuel.

  • La photographie n'a jamais été aussi présente dans notre vie quotidienne. Facebook, Instagram, Pinterest... Chaque jour, des millions d'internautes n'hésitent pas à se raconter en images. Le numérique et les Smartphones ont démocratisé une technique qui n'est plus réservée seulement à la presse ou à la publicité. Témoins les expositions, dans les musées comme dans les galeries, qui attirent de plus en plus de monde. De Niépce, l'inventeur de la photographie, à Photoshop, célèbre logiciel de retouche, en passant par Avedon et Penn, camera obscura, Cartier-Bresson, Kodak ou encore selfie, Pierre-Jean Amar nous donne quelques clés pour comprendre la photographie, son histoire et ses techniques, mais aussi de bons conseils pour réussir ses clichés. En photographe reconnu et proche de Willy Ronnis, dont il a réalisé les tirages, il illustre un art qui dépend finalement moins de l'oeil du téléobjectif que de l'oeil humain.

  • Le coaching

    ,

    Le coaching se développe significativement en France depuis une dizaine d'années. Il est un processus d'accompagnement destiné à favoriser un environnement de croissance et d'optimisation du potentiel de la personne. À travers une sorte de maïeutique, coach et client forment un partenariat stimulant, grâce auquel le coaché peut évacuer les obstacles à son développement, faire émerger ou acquérir de nouvelles compétences et améliorer sa performance. Cette relation d'aide est fondée sur des concepts, des méthodes et des outils issus des théories de l'organisation comme du vaste champ psychothérapeutique.
    Ce livre propose une synthèse des principaux aspects tant théoriques que pratiques de ce que représente aujourd'hui le coaching.

  • Marrakech, le XXIe arrondissement de Paris ? « Le Paris du Sahara », comme le disait Churchill qui venait poser son chevalet de peintre amateur dans les jardins de la Mamounia, le plus célèbre des hôtels de luxe du Maroc. C'est toujours vrai. De Nicolas Sarkozy à Dominique Strauss-Kahn, de Bernard Henri-Lévy à Jean-René Fourtou, le président du conseil de surveillance de Vivendi, les hommes politiques, de droite comme de gauche, les intellectuels de tous bords, les patrons du CAC 40, sans parler des vedettes du show-biz, se retrouvent à Marrakech. Ils y sont chez eux. Et c'est là, dans un riad de la médina, au bord de la piscine d'un palace, ou dans une villa au coeur de la palmeraie, que se nouent des pactes politiques et des alliances industrielles. En arrière-plan se dessine une Marrakech qui, sur fond de misère, offre des plaisirs sexuels interdits en Europe.L'attentat du café l'Argana qui, au printemps 2011, a coûté la vie de 17 personnes, dont 8 Français, a déjà fait vaciller l'engouement des Français pour Marrakech. L'entrée en force des islamistes au gouvernement va-t-elle définitivement détourner les touristes du royaume ? Et l'arrivée en France de la gauche au pouvoir sonne-t-elle le glas des relations franco-marocaines ?Dans une enquête fouillée, menée sur place et côté français, les auteurs de ce Paris-Marrakech dévoilent les relations quasi incestueuses et extravagantes qui unissent la France et le Maroc.

empty