• Le quotidien d'Hugo, étudiant dilettante, bascule le jour où il reçoit un étonnant coup de fil. Une voix lui annonce que son amie a été retrouvée inconsciente dans un coin perdu d'Andalousie. Sans hésiter une seconde, il part à sa recherche, mais, à peine arrivé sur place, on lui annonce que son amie s'est volatilisée. Un homme étrange et violent semble poursuivre la même jeune femme qu'Hugo. Lequel la trouvera en premier ?
    Au fil des pages, les pistes se brouillent, les mensonges se font jour et les apparences se brisent. Sous un soleil écrasant, Philippe Richelle et Jean-Michel Beuriot construisent un polar haletant qui plonge dans les profondeurs de l'âme humaine.

  • Château de Ferney, 1765, Voltaire reçoit son biographe. Lors d'entretiens, il raconte, des épisodes marquants de son parcours : enfance chez les Jésuites, premiers émois, découverte de l'écriture, désir d'ascension sociale, notoriété acquise par des pamphlets sulfureux, emprisonnement à la Bastille, exil en Angleterre, participation à l'Encyclopédie... Mais ce n'est pas parce qu'il évoque le passé qu'il en oublie d'être attentif à son temps, et particulièrement à l'affaire du chevalier de La Barre, un jeune homme exécuté pour crime contre le Christ et la foi pour avoir dégradé des symboles religieux. Scandalisé, Voltaire se battra pour réhabiliter sa mémoire et sauver les « complices » du chevalier en éveillant les consciences.

  • Le dernier printemps est avant tout un roman d'amour. Martin Mahner, le héros, est un soldat de l'armée nazie posté dans le Sud de la France. Très vite on s'aperçoit qu'il est l'amant d'une "Française", Catherine, venue s'installer en ex-zone libre avec son mari Xavier Gance, quelques années auparavant. Notre héros narre son histoire. Redémarrant sur un flash-back, le récit nous plante à Berlin, dans le décor sinistre de l'Allemagne de la crise et de la montée du nazisme. Mahler est un lycéen brillant, féru de littérature et plutôt timide avec les filles. Son père est sympathisant des SS, quelques uns de ses camarades de classe aussi. Romantique et solitaire, Martin s'inscrit en faux contre les dérives politiques malsaines auxquelles s'abandonne son entourage. Le docteur Braun et sa famille viennent s'installer dans la maison d'en face. Martin remarque immédiatement Katarina Braun, la fille du docteur.

  • Paris, décembre 1938. Martin, le jeune étudiant en littérature du Dernier printemps (le volume 1 d'Amours Fragiles) vit désormais à Paris. Il y est devenu une sorte de réfugié politique, fuyant un régime nazi qu'il exècre sans toutefois avoir jamais osé le combattre ouvertement. Menacé par la précarité qui touche la plupart des Allemands réfugiés en France, sous la pression constante des événements qui préfigurent la guerre à venir, le jeune homme s'efforce jour après jour de préserver une situation incertaine, sans trop savoir ce qu'il convient de faire de son existence. C'est dans ces circonstances troubles qu'il retrouve dans la capitale française son ancienne voisine d'autrefois, Katarina, jeune juive allemande elle aussi arrivée en France quelques années auparavant, à la mort de ses parents...

  • 1943. Après avoir tenté en vain de fuir le régime nazi, Martin, autrefois jeune étudiant en littérature en rébellion et en rupture de ban, sert l'Allemagne sous l'uniforme d'officier de la Wehrmacht, dans le sud-est de la France. Son affectation lui permet de continuer à protéger Katarina, son ancienne voisine d'autrefois, juive allemande réfugiée à qui il a fourni de faux papiers. Contraint de rejoindre l'Allemagne pour y enterrer son père, Martin découvre que la situation s'y est considérablement tendue. Déjà aux abois, pressentant les signes avantcoureurs d'une défaite annoncée, le régime nazi, de plus en plus paranoïaque et totalitaire, fait peser une pression considérable sur toutes les consciences, obsédé par la traque de l'ennemi de l'intérieur...

  • Le tout nouvel épisode de la grande série de Beuriot et Richelle. Été 1943. Les craintes de Martin Mahner s'avèrent fondées : il est réquisitionné, comme tant d'autres soldats allemands, pour renforcer le front de l'Est. Alors que Katarina devenue Catherine entre à la même époque dans un groupe de résistants au sud de la France, il est expédié dans une petite ville à l'est de l'Ukraine. Làbas, miné par sa propre lâcheté, le jeune lieutenant observe, impuissant, les dégâts infligés par l'occupant allemand et les massacres perpétrés en parallèle par l'Armée rouge, dont les coups de boutoirs sont de plus en plus sanglants. Progressivement, Martin se lie d'amitié avec son camarade de chambrée, le lieutenant Stefan Paetz, un jeune homme beaucoup plus pragmatique...

  • Printemps 1943, sud-est de la France. Martin est revenu occuper son poste d'officier allemand après être allé enterrer son père en Allemagne. Très vite, il cherche à retrouver Katarina, devenue Catherine. Mais celle-ci a quitté les lieux pour Lyon, où elle a rejoint André-Louis, passé depuis peu dans la clandestinité. Tandis que Martin s'interroge sur son avenir ? on soupçonne un général récemment arrivé de Berlin de vouloir réduire les effectifs de la Wehrmacht en France pour renforcer le front de l'Est ?, Catherine saute le pas et décide de s'engager dans la Résistance...

  • Martin a été blessé sur le front de l'Est. Après sa convalescence, et grâce à quelques appuis, il est caserné en Allemagne, loin des combats. Se croyant à l'abri, il ignore qu'un danger encore plus grand le menace : il se trouve au sein d'un nid d'opposants au Führer qui préparent la funeste opération Walkyrie... Bien que son petit grade ne lui confère aucune importance dans cette conspiration de hauts gradés, il ne pourra éviter la compromission et donc une possible issue létale.

  • Octobre 1940. Caserné dans la région de Cologne où il s'ennuie ferme, Martin s'efforce d'obtenir sa mutation à Paris, espérant secrètement pouvoir y retrouver Katarina, son ancienne voisine d'autrefois, juive allemande réfugiée dans la capitale française. Pendant ce temps, à Paris justement, Katarina est devenue Catherine. Très discrète sur la question de ses origines, la jeune femme y est témoin du durcissement accéléré des dispositions antijuives orchestrées par le régime de Vichy. En ligne de mire, parmi tant d'autres, son oncle Pierre, petit industriel patriote et ancien combattant de 14-18, qui va se voir brusquement dépossédé de l'entreprise qu'il dirige au seul motif qu'il est israélite... Quatrième volet, très attendu, de la série Amours fragiles. Beuriot et Richelle y perpétuent avec brio le registre réaliste où ils excellent. Elégance et finesse, avec un très grand sens de la véracité historique, du jeu subtil des relations humaines et du détail qui sonne juste.

  • Personnage controversé et mystérieux s'il en est, figure incontournable de la Cinquième République, Mitterrand n'en finit pas d'intriguer. Philippe Richelle nous propose de découvrir ses années de formation, entre 1935 et 1945 (entre ses 19 et 29 ans). Il sera notamment fait prisonnier pendant la guerre, s'évadera avant de s'impliquer pour l'aide à la réinsertion des prisonniers sous le régime de Vichy. Outre ses rapports avec nombre de figures historiques telles que le maréchal Pétain, Laval ou Giraud, ce roman graphique donne à voir un leader et surtout un fin politicien en construction.

empty