• Des traqués

    Paule Marie

    Ce récit s'inspire du vécu de deux êtres qui se sont aimés au lycée et se retrouvent, toujours amoureux, quelques décennies plus tard. Cette relation, née dans le passé d'un âge où tous les rêves sont permis, ne peut se vivre de la même façon dans le présent de quinquagénaires ayant beaucoup vécu depuis. Car un amour, aussi fort soit-il, ne peut à lui seul combler ceux qu'il touche, tout dépend de la façon dont il est reçu et défendu ! Or, au fil des ans, leur parcours respectif s'est chargé de nouveaux venus dont l'un, au machiavélisme resté en sommeil jusque-là, se réveille ! Ainsi, ce qui pourrait être une belle histoire devient le cauchemar d'une fuite permanente...

  • 300 sujets à dessiner en quelques traits sans jamais gommer.
    Retrouvez dans ce livre:
    - Des dessins expressifs à faire en 2, 3, 4 ou 5 étapes maximum.
    - Des explications exclusivement visuelles.
    - Quelques traits seulement pour chaque étape.
    - Des grands dessins pour bien voir les détails.
    Super précis! Super clair! À la portée de tous!
     

  • Napoléon ne s'est pas qu'auto-couronné, il s'est aussi auto-divinisé. Il s'est pris et on l'a pris pour Jésus. Des miracles au Golgotha, il a endossé chaque image sainte. C'est cette iconographie impériale que décrypte avec talent une historienne de 28 ans. Une surprise pour le bicentenaire.
    Jésus avant Alexandre, avant Auguste : dans l'imaginaire de l'épopée napoléonienne, les figures impériales de l'Antiquité grecque et romaine cèdent devant une autre, plus secrète. Longtemps enfouie dans l'ombre des représentations césariennes, c'est l'icône christique qui se révèle la plus intime au sein de cette destinée et de cette oeuvre d'exception. Ce que Marie-Paule Raffaelli-Pasquini démontre magistralement en menant une enquête sans précédent, enlevée et passionnante, au coeur de l'imaginaire personnel de l'Empereur. Napoléon admire Jésus. Pour lui, le Christ a su initier un mode de pensée inédit, instaurer un ordre nouveau, unir l'humanité autour d'un Idéal commun. Plus encore que le Verbe éternel, c'est l'incarnation, l'hybridation, le mi-homme et mi-dieu qui le fascinent. Il lui faut à son tour, et à l'instar des héros qui ont bercé son enfance, aspirer à sauver le monde. Inspiré par l'exemple du Christ évangélique, Napoléon fera tout pour devenir lui-même un Christ politique. C'est cette emprise d'un message spirituel unique sur une aventure temporelle singulière qu'analyse avec talent et brio la jeune philosophe, éclairant tous les aspects d'une mythification religieuse qui nous aide à comprendre l'inexplicable pays qui est le nôtre.
    Une lumière inattendue jetée sur l'inconscient de la France.
    Un livre d'histoire époustouflant.

  • - 62%

    Que se passe-t-il dans la tête d'une chercheuse de renommée mondiale ?
    Voici le parcours d'une étudiante en Chimie-Physique qui a découvert la recherche grâce aux qualités pédagogiques d'un de ses enseignants. Ses rencontres avec des personnalités d'exception et d'autres bien moins glorieuses l'ont poussée à aller au-delà d'elle-même et à découvrir ce qu'est le bonheur de chercher et surtout de trouver des phénomènes à partir d'hypothèses qui ont été quelquefois considérées comme stupides, infaisables ou encore fausses mais qui ouvrent la voie à des découvertes encore plus belles que celles imaginées.
    Les premiers bonheurs ont été la fabrication des nanomatériaux de taille contrôlée et leurs assemblages en réseau cristallin comme des atomes dans un cristal. Le tout dernier est d'avoir pu assembler des nanomatériaux dans des cellules cancéreuses.
    Tout ceci est possible grâce à un travail intensif, beaucoup d'humilité, d'échanges, d'obstination et d'observation de la Nature. La compétition scientifique, une lutte sur soi-même, accompagnée d'incivilités peuvent être des moteurs considérables pour la réalisation de magnifiques projets. Elle peut être aussi dévastatrice. La recherche est-elle une source de bonheur ou une chance pour nos sociétés?

  • Histoire de l'Histoire, l'historiographie analyse la manière dont chaque époque écrit l'Histoire, la comprend et l'utilise.
    Cet ouvrage  permet de comprendre l'évolution du rôle de l'étude de l'histoire en France de la période médiévale à nos jours et présente les plus récentes orientations d'analyse historique : l'histoire comme « roman national », les migrations, le genre dans l'histoire...
    Un livre indispensable pour découvrir les grands mouvements historiographiques et les grandes figures qui ont marqué la discipline et pour mesurer le poids de l'histoire dans la construction politique et idéologique de la France au fil des siècles.
     

  • À partir de quand doit-on s'inquiéter lorsqu'un enfant ne communique pas ou ne parle pas  ? Le bilinguisme est-il un frein au développement du langage  ? Quel est l'intérêt de lire des livres aux tout petits  ? Comprennent-ils ce qui est lu  ? Ces quelques questions illustrent l'importance de l'attention portée au développement de la communication, de la pensée et du langage en accueil de la petite enfance. D'un nouveau-né sourd, aveugle et ne ressentant pas la douleur en raison de son immaturité neurologique, tel qu'on le concevait naguère, nous avons aujourd'hui l'image d'un tout-petit en capacité de traiter les informations qui lui viennent de son environnement, très précocement. Cet ouvrage décrit les conditions d'émergence de la pensée et du langage du petit enfant à partir de sa capacité originelle, non verbale, à communiquer. Ils donnent les clés pour un accompagnement de qualité de ce processus fondamental du développement.

  • Une histoire de chansons, de littérature et surtout d'amour
    " Je m'appelle Marie-Paule Belle. Je suis chanteuse. L'un de mes plus grands succès a été " La Parisienne ". Une chanson écrite par Michel Grisolia et Françoise Mallet-Joris.
    Françoise Mallet-Joris, poète, penseuse, philosophe, romancière était un formidable écrivain. Elle était aussi - et elle était surtout - mon amie.
    Dans les années 70, nous formions un couple de femmes, sans souci, sans honte, sans pudeur.
    Nous étions ensemble naturellement, sans rechercher le scandale que nous créions pourtant dans une société figée qui ne reconnaissait pas que deux femmes puissent s'aimer ouvertement et sans réserve. Nous nous sommes tant aimées d'ailleurs.
    C'est après la disparition de Françoise, en 2016, que je me suis aperçue de la grandeur et de la profondeur de son amour.
    Elle m'avait écrit des lettres. En les lisant une première fois, je n'avais reconnu que la manifestation de cet amour. En les relisant, longtemps après son décès, j'y ai vu l'amour absolu que Françoise me portait, s'oubliant pour me sublimer, me propulser vers des niveaux qu'elle seule jugeait acceptables pour moi.
    " On n'a rien donné, tant qu'on n'a pas tout donné " - écrit quelque part Sainte Thérèse De Lisieux. Françoise Mallet-Joris m'a tout donné avec une générosité sans mesure. Et je ne me suis aperçue de rien, prenant pour gentillesse et dévouement ce qui n'était qu'oubli de soi et pur amour.
    Aujourd'hui qu'elle n'est plus, j'ai un peu honte d'un tel aveuglement.
    C'est la raison pour laquelle j'ai souhaité écrire ce livre. Pour rendre à Françoise Mallet-Joris un peu de ce qu'elle m'avait donné, pour dire publiquement combien son intelligence irradiante, sa personnalité modeste et attachante, avaient contribué à établir, enfin, ce que je suis devenue. "

  • Au tournant du siècle, l'Occident se rêvait sur les chemins de la croissance et du progrès, porté par la mondialisation et la révolution technologique. Il aura fallu moins de deux décennies pour que le rêve vole en éclats. Chômage, précarisation de l'emploi, baisse du niveau de vie, creusement des inégalités, poussée de la pauvreté, déclassement des classes moyennes... Les salariés sont exaspérés. Non seulement ils sont les grands perdants des bouleversements qui secouent la planète, mais ils redoutent aussi d'être bientôt «  débranchés  » par un robot... Et s'ils finissaient par se révolter  ?
    Les auteurs analysent les mutations profondes qui sont à l'oeuvre dans l'économie mondiale et fondent aujourd'hui la colère des classes moyennes et populaires. Ils proposent des pratiques nouvelles afin que la belle formule de capitalisme «  inclusif  », qui fait les délices des think tanks et autres cénacles, trouve enfin sa traduction concrète. Les Européens peuvent et doivent ouvrir la voie d'un nouvel âge du capitalisme, loin des excès et dérives du système actionnarial anglo-saxon qui mène et désormais menace le monde.

  • Ce livre fournit des repères aux professionnels pour leur permettre de mieux comprendre ces processus psychiques afin de pouvoir en repérer les points d'achoppement et les dysfonctionnements à travers les symptômes que présente le petit enfant. Ces symptômes sont comme la partie immergée de l'iceberg et doivent toujours renvoyer au fonctionnement de la famille.
    La petite enfance est une période du développement chargée et sensible. Les processus psychiques à l'ouvre contribuent à la construction de la subjectivité et des assises de la personnalité : processus d'individuation et d'autonomisation, développement de la sexualité infantile, déploiement des processus cognitifs et de symbolisation, développement de l'empathie et de la sollicitude pour l'autre...L'évolution du petit enfant se fait dans le creuset familial, en lien avec le fonctionnement psychique de ses parents.

  • Cet ouvrage est à jour des dernières modifications en la matière.
    Chaque chapitre propose :un cours structuré qui met en évidence les concepts et les mécanismes fondamentaux du droit social ;de nombreux exemples concrets, références à la jurisprudence permettant un approfondissement des mécanismes juridiques dans une approche vivante de la matière ;des synthèses de cours ;des applications exigeant une démarche de réflexion, d'analyse du sujet, ainsi que des QCM.
    Pour vous entraîner à l'épreuve de l'examen :Dans le manuel : un choix d'exercices progressifs (du QCM au cas d'application pour exploiter la réglementation exposée dans le chapitre correspondant tout en exigeant l'apprentissage de savoir-faire).Sur le site : tous les corrigés des applications largement commentés (QCM, cas, commentaires d'arrêts) et des exercices complémentaires, des fiches mémos, un lexique, des mises à jour (en cours d'année) en fonction de l'actualité.

  • Si dans nombre d'adoptions internationales les processus affiliatifs se déroulent sereinement, les cliniciens de l'enfance et de la parentalité sont souvent confrontés à la vulnérabilité de cette filiation et aux symptomatologies complexes des enfants adoptés à l'international sans y avoir été spécifiquement préparés.
    Cet ouvrage apportera aux professionnels (voire aux familles) concernés une vision exhaustive et contextuelle de la clinique de l'adoption internationale éclairée par une complémentarité théorique : neuro-développement de l'enfant, attachement, psychanalyse, psycho-traumatisme, transculturel...
    Les cliniciens seront intéressés par l'expérience d'une équipe de psychologues et psychiatres de l'enfant et de l'adolescent spécialisée dans l'adoption internationale du centre hospitalier Sainte-Anne qui illustre par de nombreux exemples cliniques la spécificité de l'évaluation des enfants adoptés et de l'accompagnement des familles adoptives.
    Le dispositif clinique et thérapeutique présenté aidera les spécialistes de l'enfance et de la parentalité à mieux comprendre et repérer les facteurs de vulnérabilité qui entravent l'affiliation adoptive et les facteurs de résilience qui facilitent l'inscription filiative de l'enfant à sa famille adoptive.

  • Depuis des mois, « la » question s'invite dans le débat : la création de l'euro ne fut-elle pas une tragique erreur et ne faudrait-il pas « en sortir » au plus vite ? Après le Brexit, le Frexit ?
    À Paris comme à Londres ou à Rome, le divorce semble consommé entre l'Europe et des citoyens qui ne croient plus que l'Union européenne soit capable de leur garantir prospérité et emploi, et encore moins de relever les défis des années à venir. La belle idée de fraternité européenne a cédé la place à un euroscepticisme vengeur, fondé sur les déceptions accumulées depuis la création de l'euro et le rejet des classes dirigeantes.
    Malfaçons originelles, dérives de la gouvernance... Les auteurs analysent comment l'Europe est arrivée au bord de la dislocation mais surtout pourquoi une « sortie » de l'euro serait une véritable folie qui pénaliserait d'abord les plus fragiles.
    Ils formulent aussi des propositions à la fois économiques et institutionnelles pour sauver l'euro et faire de l'Europe un pôle de prospérité et de stabilité dans un monde de plus en plus imprévisible.
     
     
    Chef économiste de Natixis, Patrick Artus est Professeur à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne. Marie-Paule Virard est journaliste économique. Elle a notamment publié avec Patrick Artus La France sans ses usines, Croissance zéro, comment éviter le chaos ? et La Folie des banques centrales.
     
     

  • Dès l'enfance, la vie de Marie-Paule n'est qu'une suite de tragédies  : la mort et la maladie frappent sans pitié son entourage. Malgré tout, confiante en la vie, elle se marie... C'est le début d'un cauchemar qui va durer des années.
    L'homme qui est censé l'aimer et la protéger n'a de cesse de la maltraiter et de la menacer. Marie-Paule mettra des années à prendre, enfin, la décision de le quitter. Elle pense être libérée de son emprise, mais le pire est à venir. Fou de rage, il assassine leurs deux petits garçons.
    Après des années de deuil et de combat, Marie-Paule raconte avec franchise et lucidité le cycle toxique de la violence conjugale. Elle explique aussi comment elle a trouvé la force de se reconstruire en mettant sa vie au service des autres. Et en incitant surtout les victimes à ne jamais garder le silence  !
    Le témoignage d'une mère dans l'enfer de la violence conjugale.

  • Le monologue du poète inspiré par ce qui l'entoure en ces lieux habités : la maison aux mille pièces, le jardin aux mille plantes, environnement riche en objets chargés d'ans et de vivants, auxquels elle adresse ces mots dans une quête éperdue pour les rejoindre.

  • Marie Paule est infirmière en milieu hospitalier. Chaque jour, en allant travailler, elle sait qu'elle va devoir aider, prendre en charge et soigner des gens dans la difficulté et dans la peine. Et pourtant, chaque jour, sa motivation et son envie d'apporter du réconfort sont intacts.
    Le contact permanent avec les problèmes, l'agressivité de certains médecins et patients, les horaires  et les restrictions budgétaires sont des obstacles de taille. Mais cela n'empêche pas la prochaine perfusion, la prochaine garde de nuit, le prochain câlin à un enfant malade.
    Dans ce livre, Marie raconte ses relations avec ses collègues, les fous rires, les joies, mais aussi la fatigue et les moments plus difficiles quand un patient s'en va. Un témoignage d'une grande humanité où l'on passe du rire aux larmes, à l'image d'un métier qui n'est vraiment pas comme les autres.

  • Dans son discours prononcé lors de l'inauguration de la Société française d'émigration des femmes, Joseph Chailley-Bert, secrétaire général de l'Union coloniale française, avise son auditoire de la nécessité d'expédier aux colonies « ce qui constitue la famille, ce qui en est la base : des femmes » pour rendre la colonisation durable. À la suite de la création de la société en 1897, une littérature propagandiste fait son apparition avec l'objectif d'initier les métropolitaines aux choses de l'empire. Traitant des questions ayant trait aux occupations et aux conditions de vie des femmes aux colonies, ces écrits recèlent une mine de documents indispensables à l'étude du passé colonial à partir d'une perspective genrée.

  • Novembre 1904, dans le sud-est de Madagascar, colonie depuis 1896, un sergent français est tué par des villageois. Vengeance personnelle ? Signal de l'insurrection ? Très vite, toute la région s'embrase. Kotavy, caporal de la milice, portant l'uniforme français, rejoint les insurgés, de plus en plus nombreux. Les missionnaires installés dans les villages de
    brousse observent et racontent. Galliéni envoie des troupes en renfort et la « pacification », qui n'a rien de pacifique, commence. Pourquoi en est-on arrivé là ?

  • Un A.V.C. (accident vasculaire cérébral) ne prévient pas et frappe soudainement à votre porte sans crier gare. Dans ce récit poignant, émouvant, Marie-Paule Fayt-Davin raconte comment sa vie a basculé en 2003. Voilà dix ans qu'elle lutte, qu'elle combat, chaque seconde qui passe, ce spectre qui l'accompagne en permanence : la maladie !
    Un fléau qui condamne un individu sur six cents ! Résolument optimiste, Marie-Paule raconte... pour donner un sens à sa vie nouvelle, mais aussi pour celles et ceux qui y sont confrontés, de près ou de loin.

  • Cessons de nous voiler la face : les prévisions de croissance retrouvée que nous égrènent, depuis 2009, les gouvernements successifs sont une vaste plaisanterie. 2 % de croissance en 2016 : même pas en rêve ! Pas plus qu'en 2017, en 2018 ou en 2023... La croissance qu'a connue la France à la fin du xxe siècle, fondée sur les gains de productivité et le progrès technique, n'était pas la règle d'un monde nouveau mais l'exception d'une histoire têtue.
    Ce livre démontre, au travers de brefs détours théoriques et de multiples anecdotes, que les rêves de croissance de nos gouvernants sont de funestes chimères. Faut-il pour autant se décourager ? Bien sûr que non. La France ne tombe pas. Elle est au seuil d'un nouveau modèle de développement. Soit elle refuse d'affronter cette réalité et Billancourt, désespéré, pourrait bien basculer dans la violence la plus légitime. Soit elle change de logiciel, elle s'adapte à son nouvel environnement et elle s'ouvre de nouvelles pistes de création de bien-être.Ces nouvelles pistes peuvent permettre à notre pays, non pas de raser gratis dès demain, mais d'offrir à sa jeunesse des perspectives qui lui ôtent toute envie de s'enliser dans le triangle des Bermudes que délimitent aujourd'hui le repli sur soi, l'expatriation et la violence.  Chef économiste de Natixis, professeur à l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne, Patrick Artus est membre correspondant du Conseil d'analyse économique auprès du Premier ministre. Marie-Paule Virard est journaliste économique. Elle a notamment publié avec Patrick Artus Le capitalisme est en train de s'autodétruire, La France sans ses usines et Les Apprentis sorciers.

  • Comment lutter contre la démotivation et l'usure professionnelle et favoriser une qualité d'accueil des jeunes enfants en crèche ? En améliorant la qualité du travail en équipe...

    À partir du vécu des professionnels de la petite enfance dans leur travail, décrits par les travaux de chercheurs et de psychologues qui sont allés à leur rencontre, cet ouvrage ouvre des pistes de prévention, voire de remédiation, devant les difficultés évoquées. L'ensemble des auteurs, même s'ils ont des angles d'approche différents se retrouvent sur une même piste dans la prévention de la souffrance au travail : celle du travail collectif et des temps pour penser ensemble.

  • Maîtriser la création de formes, qu'elles soient inspirées par le réel ou sorties de notre imagination, est un défi tant pour l'artiste que pour le scientifique. Comment mettre la création en 3D à la portée de tous et permettre à chacun de « façonner l'imaginaire » plus facilement qu'avec un papier et un crayon ? De la modélisation géométrique des formes à l'assemblage d'une scène complexe et à son animation, Marie-Paule Cani nous présente une nouvelle méthodologie pour rendre la création numérique 3D plus expressive, en s'appuyant sur des exemples concrets : comment concevoir et animer des vêtements, des chevelures, une prairie arborée ou une cascade ?

  • Intrigué par la décision de son grand-père de se rapprocher de la communauté juive, à la veille de sa mort, Kurt, un jeune américain mène une enquête en Allemagne. Découvrant la Shoah, les persécutions, il s'interroge sur son identité, vit la rupture familiale - le grand-père est-il un héros ou un assassin - et perce le mystère qui entoure la fascination de son grand-père pour le Hindenburg.

  • Les parents qui sont à l'aube de leur rôle se posent beaucoup de questions sur leur compétence, sur les valeurs dont ils doivent être porteurs. Or éduquer n'est pas simple à l'heure actuelle, quand de multiples modèles éducatifs se complètent, se chevauchent, parfois se télescopent. Cet ouvrage se propose d'interroger, à partir d'une perspective historique et sociologique, ces différents modèles et de situer la place de chacun, parents et professionnels, dans le processus éducatif. Des expériences de terrain viennent ensuite, comme en écho, confirmer la richesse de ces rencontres entre enfant, parents et professionnels.

  • Sade passe pour un des auteurs les plus misogynes de lhistoire de la littérature française et le sadisme pour une cruelle perversion sexuelle. Les femmes y apparaissent particulièrement soumises et humiliées. Mais quen est-il de la relation que Sade entretenait réellement avec les femmes ?
    Cest ce qua voulu savoir M-P. Farina, en travaillant sur sa biographie et surtout son journal et sa correspondance. Elle nous révèle un homme inattendu. Sade se montre le plus souvent affectueux et tendre envers sa propre femme Renée-
    Pélagie, mais aussi envers ses différentes amies, dont Millie Rousset, une spirituelle jeune provençale. Il arrive à Sade de se fâcher contre « ses » femmes qui le poussent à bout, mais dans lensemble, cest plutôt lui qui souffre de leur cruauté.
    «À coup sûr, écrit M-P.Farina, cest dans sa correspondance et son journal, plus que dans les rapports de police, que nous pouvons suivre à la trace toutes les femmes qui ont compté pour Sade. »
    Un portrait de Sade étonnant, plus victime que bourreau, plus tendre que sadique.

empty