• Réfléchir au vote blanc reste transgressif en 2018, mais quand on voit l'ampleur que le bulletin blanc a pris dans les urnes lors de la dernière élection présidentielle, qui pourrait prétendre qu'une telle réflexion n'est pas largement légitime ?
    L'auteur, de juillet 2016 à juillet 2017 a effectué sept rencontres de quinze invités (parmi lesquels se trouvaient des personnalités politiques, universitaires, et journalistiques) pour réfléchir à cette question et nous offre aujourd'hui dans son ouvrage la synthèse de ses échanges.

  • Le vote utile est devenu une panacée pour les professionnels de la politique. Il faut à tout prix dégager un vainqueur. Et tant pis si l'électeur se sent floué. On commente énormément les résultats électoraux mais on étudie rarement le rôle et les motivations de l'électeur entré dans le bureau de vote. C'est tout l'objectif de ce livre : retrouver l'esprit de l'acte électoral.

  • Au travers d'anecdotes, voici l'histoire des agglomérations de Castres, Mazamet, Graulhet et la région du Sidobre, illustrée de cartes postales.

  • Premier livre sur le vote blanc, cet ouvrage se veut avant tout une synthèse engagée. Il défend sans ambiguïté l'idée qu'il faut aujourd'hui donner plus de poids aux individus à l'occasion des consultations électorales en respectant scrupuleusement leur opinion, et donc en intégrant dans la catégorie des suffrages exprimés les bulletins blancs.

  • Une revue exhaustive des 30 principaux défis auxquels sont confrontées l'agriculture et l'alimentation mondiales en 2009. Pour chacun, une mise en situation accompagnée d'une brève étude de cas.

    S'ajoute à ce constat, l'opinion de 23 experts, aux champs d'expertise variés et dont les connaissances couvrent la quasi-totalité du globe, qui ne se contentent pas de soulever des problèmes mais proposent aussi des solutions qui permettraient de mieux nourrir l'humanité.

  • Industrie(s) culturelle(s), travail et création « Les oeuvres d'art sont ascétiques et sans pudeur, l'industrie culturelle est pornographique et prude », disent en 1944 Horkheimer et Adorno dans La Dialectique de la raison. Dès le milieu du xxe siècle, la production culturelle a pris la forme de l'industrie, de la division du travail, du marketing et du commerce, et ce phénomène rétroagit sur le contenu des oeuvres, produisant une sensibilité standardisée, voire de nouvelles formes d'aliénation. Aujourd'hui, on nomme industries culturelles un secteur économique incluant les institutions publiques aussi bien que des organismes privés qui produisent et diffusent. Et, si l'on sait que la production artistique ou intellectuelle fréquente depuis longtemps les processus de production capitaliste de type industriel ou y a été incluse, il convient de nous tourner vers des penseurs qui ont analysé cette société ou examinent ces théories en regard de la situation contemporaine. Sommaire Industrie culturelle ou industries culturelles ? par Jean-Marc Durand-Gasselin Diffusion de « l'art et les arts », conférence radiophonique de T. W. Adorno, 1967 Rohmer et la question de la critique par richard madjarev Relire Ivan Illich : l'amateur, le vernaculaire et le marché par Olivier Assouly Psychanalyse et industries culturelles Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la figure de Sigmund Freud, puis, à partir des années 1960, celle de Jacques Lacan occupent une place particulière dans la sphère intellectuelle, l'enseignement et les pratiques thérapeutiques. Les industries culturelles se sont emparées de la pensée freudienne, de son lexique et de ses images. Aujourd'hui, la psychanalyse s'affiche dans les médias et tous s'emparent de ce phénomène. Dans ces Journées d'étude, les dimensions politique, sociale et historique de la psychanalyse seront abordées par le biais de leurs relations avec l'écriture cinématographique, audiovisuelle et littéraire, que nous déplierons pour mieux dépister les enjeux qui traversent ces domaines. Sommaire Comment la psychanalyse s'affiche t-elle dans les médias ? par Geneviève Vergé-Beaudou Pour une psychanalyse sans alibi par Jean Cooren Diffusion de Spider de david cronenberg, Canada, 2002, 98 min Penser la rumeur du monde, penser autrement (avec) la psychanalyse par Jean Cooren Diffusion de Psychose d'Alfred Hitckock (États-Unis, 1960, 120') Chaque année, l'Ensa Limoges organise deux à trois sessions de Journées d'étude convoquant des chercheurs et spécialistes à intervenir sur des questions et dans des domaines touchant à l'art, à l'esthétique, à la philosophie, aux techniques, ou encore aux mouvements littéraires et intellectuels.

  • Quatorze nouvelles qui jalonnent le trajet de toute une vie.

empty