• Fin de semaine automnale et triste.
    Alors que Paul Niemann regarde la télévision dans son salon, l'homme lui murmure un étrange ultimatum : «

  • Kirchzarten, paisible village allemand au milieu de forêts idylliques, une quiétude que rien jamais ne vient troubler. Jusqu'au jour où, aux premières lueurs de l'aube, une petite grange prend feu. C'est le début de l'enfer. Le ventre de la terre se déchire sous les explosions : quelqu'un a stocké des armes sous l'innocente dépendance... Louise Bonì, commissaire à Fribourg, est chargée de cette nouvelle enquête, qui s'avérera la plus dangereuse de sa carrière : entre l'Allemagne, la Serbie et le Béloutchistan, entre trafic d'armes, lobbying et services secrets. Une véritable course contre la montre s'engage.« Bottini s'exprime à travers des images recherchées, dans un langage clair et exempt de toute banalité, de tous clichés. [...] Une alchimie entre roman littéraire et policier. » Badische ZeitungPrix du Meilleur roman policier en Allemagne et prix du Polar de Radio Brême en 2007. Vendu à plus de 90 000 exemplaires et traduit dans cinq pays.

  • Constantine, octobre 2012 : Peter Richter, cadre d'une importante entreprise d'armement allemande, est enlevé par des terroristes.Si les services secrets algériens privilégient immédiatement la thèse d'un groupe islamiste, pour Ralf Eley, chargé de la sécurité à l'ambassade d'Allemagne, quelque chose ne colle pas.Malgré les mises en garde du pouvoir, il décide de mener sa propre enquête. Les pistes qu'il suit le conduisent à une mystérieuse organisation et au coeur du monde très opaque des fabricants d'armes.Né en 1965, Oliver Bottini a étudié la littérature contemporaine et l'italien. Il est considéré comme l'un des meilleurs auteurs allemands de romans policiers. Il vit à Berlin.

  • Quand son supérieur la tire de ses vapeurs alcoolisées, le commissaire Louise Bonì se rebelle : il neige à gros flocons. Son mari l'a quittée par temps de neige, son frère s'est tué en voiture à cause de la neige et c'est dans la neige qu'elle a abattu un pédophile meurtrier. Quel danger peut bien présenter un moine bouddhiste qui marche, pieds nus dans ses sandales ?Une énigme angoissante qui mènera l'enquêtrice jusqu'au plus profond de la forêt, du trafic d'enfants, de l'ignominie. Et de son propre abîme.« Il y a longtemps que personne n'avait écrit ainsi, avec une telle force, une telle puissance dans les images, dans un style vigoureux et dénué de senti­mentalisme. » Die ZeitPrix du Meilleur roman policier en Allemagne en 2005. Vendu à plus de 130 000 exemplaires et traduit dans huit pays.

empty