• LE VOYAGEUR ENCHANTÉ

    Nikolai Leskov

    Le Voyageur enchanté est un roman de l'écrivain russe Nikolaï Leskov, publié en France en 1892. Extrait | L'ex-connaisseur en chevaux, M. Ivan-Sévérianitch Flaguine commença son récit en ces termes : -- Je suis né serf , ma famille appartenait à la domesticité du comte K... qui possédait de grands biens dans le gouvernement d'Orel. À présent, cette fortune a été dissipée par les jeunes héritiers du comte , mais, à l'époque dont je parle, elle était très considérable. Au village de G... où résidait le barine il y avait une vaste maison seigneuriale flanquée de pavillons, un théâtre, une galerie affectée exclusivement au jeu de quilles, un chenil, des ours vivants enchaînés à des bornes, des orangeries, des jardins , le comte avait ses acteurs qui lui jouaient la comédie, ses musiciens qui lui donnaient des concerts , il entretenait dans son domaine des tisserands et, en général, des ouvriers de toute sorte , mais l'objet principal de son attention était le haras. Quoique pour chaque chose il y eût des hommes spéciaux, le service le mieux organisé était encore celui de l'écurie. De même qu'autrefois, dans l'armée, le fils d'un soldat se voyait invariablement destiné à l'état militaire, de même chez nous on était, de père en fils, qui cocher, qui palefrenier, qui préposé à la nourriture des chevaux. Mon père était le cocher Sévérian, et, quoiqu'il n'occupât point le premier rang parmi ses collègues, lesquels étaient très nombreux, il ne laissait pas d'avoir six chevaux sous sa direction. Je n'ai pas connu ma mère : elle mourut en me donnant le jour...|

  • Le Paon, c'est Pavline, un ancien serf qui a racheté au prix fort sa liberté. Devenu majordome au service de la propriétaire d'un immeuble divisé en appartements, dans le Moscou de la fin du XIXe, il fait régner un ordre impeccable. Sa vie est bouleversée quand il adopte puis élève une jeune aristocrate ruinée. Il finira par l'épouser pour qu'elle ne reste pas sans statut. Et surtout, il continuera à la servir et à la vénérer quand peu à peu elle reviendra vers sa classe d'origine, mais comme maîtresse d'un bel officier, un jour condamné à quitter Moscou pour la lointaine Sibérie... Le Paon se donnera corps et âme à cette aventure troublante, il s'exposera à des souffrances indicibles, se fera passer pour mort, mais demeurera inflexible dans son combat contre le mensonge et l'injustice.

    Nikolaï Semionovitch Leskov est né en 1831, honni par le camp progressiste, rejeté par les conservateurs. Il est mort en 1885. Tolstoï dira alors : "Le temps de Leskov n'est pas encore venu. Leskov est un écrivain de l'avenir."

  • Ivan knew everything about horses, but that knowledge made him a captive of the Tartars!From its beginnings in 1956 to today, the Joint European Series (JES) of Classics Illustrated has provided youthful minds with beautifully-illustrated comic book adaptations of the world's most beloved stories by the world's greatest authors. These books encourage a love of reading and adventure.A collection of Classics Illustrated books is an inviting start to any young person's library.

  • Gens d'Église, paru en 1872, le chef-d'oeuvre de Leskov, est moins un roman qu'une chronique de la vie d'une petite ville russe de province, à travers trois figures de son clergé : « Le doyen Sabel Tubérosov, prêtre éclairé, avide d'apostolat, mais condamné par la bassesse des temps à une inaction déprimante, et qui, pour échapper à l'enlisement, se réfugie dans le « martyre » ; le vicaire Zacharie Bénéfactov, ce « doux agneau » ; enfin, le diacre Achille Desnitsyne, ce cosaque manqué, exubérant, batailleur et fanfaron, au demeurant le meilleur coeur du monde. [...] Leskov a su magistralement entremêler la familiarité à la grandeur, l'humour à l'émotion, le burlesque au sublime. » (Nicolas Brian-Chaninov.) Traduction du russe et préface par Henri Mongault, 1937.

  • « Il arrive parfois qu'en nos lieux on rencontre de tels caractères que, quel que soit le nombre d'années passées depuis leur rencontre, on ne peut les évoquer sans un frémissement dans l'âme. Au nombre de ceux-ci appartient l'épouse de marchand Katérina Lvovna Izmaïlova qui fut un jour actrice d'un drame terrible après lequel notre bonne société l'appela, faisant écho d'un mot heureux, Lady Macbeth du district de Mzensk ».

    Ce volume contient cinq nouvelles de Leskov : Lady Macbeth du district de Mzensk, La Guerroyeuse, Le Forfait, L'Homme qui monte la garde, Un artiste en toupets. Traductions de Jean Leclère et d'Irène Tateossov.

  • Traductions d'Alice Orane, 1959, et d'Hélène Iswolsky, 1931.

empty