• Des consommateurs endoctrinés par la publicité ; des citoyens dépossédés de tout pouvoir, des spectateurs apathiques, voilà ce que nous serions devenus.  Mais en quelques heures, par une pétition circulant sur Internet, par une opération de boycott, les clients ou citoyens réputés passifs peuvent décider de l'échec commercial d'une marque, de l'ébranlement d'un candidat ou de la mise en cause d'un journaliste.  Alors, qu'en est-il au juste ?  Cet ouvrage fournit une analyse équilibrée, sans parti pris, de la montée en puissance du jugement dans la société contemporaine. Il repère derrière la prétendue indifférence des publics une activité réelle et multiforme d'interpellation, d'examen qui concerne tous les domaines du vivre ensemble. Le développement de stratégies de communication toujours plus sophistiquées ne signifie pas que les individus se laissent enrôler par ces dispositifs de captation. L'activité politique que certains estiment être en régression rebondit aussi dans ses objets et dans ses modalités.  En s'appuyant sur de nombreux exemples (rôle des ONG, sommet de la Terre, affaire du Clemenceau) l'auteure montre que c'est sur le terrain spécifique de la communication que se créent et se discutent de manière privilégiée, les valeurs et les règles de demain. Nicole D´Almeida est professeur en sciences de l´information et de la communication à l´Université de Paris IV-Sorbonne (Celsa). Extension du domaine du jugement. Les lieux de la réputation. La réputation entre imputation et députation. Les institutions de la réputation. Se faire un nom et créer la légende de soi. Créer son propre système d'expression. Façonner un système médiatique à son image.

  • Dans le climat de tourmente, d'intolérances et de tensions qui s'installe sur tous les fronts à l'échelle planétaire, nos modèles de relations avec nos univers proches ou lointains se complexifient. Mais comme pour les autres phases de rupture que l'Homme a dû affronter au cours des siècles, l'inaction cède la place à l'inventivité. Le présent ouvrage met le cap sur ces nouvelles pratiques qui prônent l'engagement citoyen, la protection des richesses de la Terre, la relation de l'Homme avec la nature, tout autant que l'équité, la démocratie, la solidarité. L'engagement devient multiple, multiforme, sans frontières.

    Comment la communication peut-elle assumer son rôle d'acteur structurant dans un contexte marqué par la dominance des discours promotionnels et commerciaux, par la passion des marques, dans un monde fissuré par la précarité, la pauvreté, les bouleversements sociaux, et où les dérives communicationnelles côtoient l'engagement en matière de développement durable ?

    Des spécialistes des deux côtés de l'Atlantique précisent ici les responsabilités de la communication développement durable - à la fois engageante, agissante, dialogique, participative. Cet ouvrage est un plaidoyer pour une communication ouverte, plurielle, qui n'élude ni la complexité des situations ni la pluralité des voix.

  • Dans un monde envahi par les slogans et les petites phrases, repenser la place de l'argumentation dans les rapports humains s'impose. Ce livre, accessible à tous, invite à réexaminer les formes et les enjeux contemporains de cet art oratoire ancien. Retrouver l'intelligence et la vivacité du verbe source d'opinions, de débats, de controverses mais aussi source d'une entente possible, tel est l'objectif de cet ouvrage. Indispensable pour comprendre nos démocraties.

  • Les entreprises ne peuvent plus aujourd´hui exercer leur activité dans l´ombre de l´espace public, elles doivent prendre la parole et intégrer la communication dans leur stratégie. Cette activité langagière n´est pas un simple accompagnement de l´activité productrice, c´est une manière de la configurer et de lui donner un sens. Au-delà de ce sens donné à l´univers économique par la communication, ce livre analyse les ressorts de cette communication, les formes possibles du crédit accordé au langage.

  • L'opinion publique est le socle de la démocratie, le coeur de son évolution. Apparue au xviiie siècle, elle est tour à tour comprise comme l'opinion du plus grand nombre, l'opinion rendue publique ou encore l'opinion mesurée dans des sondages réguliers. Le but de ce livre est de comprendre le processus de formation et de transformation de l'opinion publique. Les textes réunis dans cet ouvrage accessible à tous permettent de faire le point sur une réalité apparemment bien connue, mais dont les enjeux sociaux, économiques et politiques méritent d'être éclairés par de solides connaissances.

empty