• Alexandrie, mémoires mêlées est le livre qui manquait pour mieux connaître l'Alexandrie mythique du début du siècle dernier. La voix de Joseph, né dans cette ville en 1914 et contraint de la quitter après les événements du canal de Suez, nous raconte la vie quotidienne qu'il traversa pendant ces années-là. Parallèlement à cette voix, s'inscrit également celle du narrateur qui n'a connu de sa ville natale que les bribes qu'on lui restitua d'elle et les livres où il put lire les traces laissées par son histoire.

  • « Bal-Trappe », récit de l'équipée du docteur Destouches, irascible prédicateur, de Mme Kérouér, veuve affolante, de Lola, ange à l'enfant, et d'Antoine, chauffeur malgré lui. Nos fantasmatiques personnages poursuivront, trois jours durant, de Bezons à La Rochelle, une Armée française qui ne se laissera pas rattraper.

  • Soixante-quatorze ans après sa mort, Feydeau connaît toujours le même succès. Son théâtre a conservé toute sa force comique et l'on constate, à chaque reprise, combien sa fameuse « mécanique » est restée efficace. En avance sur son époque, le temps ne l'a pas encore rattrapé et son humour demeure extraordinairement jeune. Mais Feydeau n'est pas seulement un auteur fêté, il est aussi un spectateur attentif. Rien ne lui échappe sauf, pour notre plaisir, ces « mots » féroces et redoutés. Si on lui en a attribué beaucoup, on lui en a « emprunté » énormément. Il le savait. Au théâtre, à l'entracte, il fait une plaisanterie. C'est de vous, ce mot ? demande un journaliste à l'affût. Plus pour longtemps, répond Feydeau. Beau, séduisant, il affiche une rosserie joyeuse envers le sexe faible : « Il n'y a rien de menteur comme un homme, écrit-il, si ce n'est une femme ». Aussi brillant à la ville qu'à la scène, Feydeau aime s'entourer d'amis de qualité : ce sont Julien et Sacha Guitry, Tristan Bernard, Alfred Capus, Jules Renard et Alphonse Allais. Il a le trait d'esprit foudroyant. À l'enterrement d'un administrateur du Français qu'il n'aimait guère, il soupire : « Il a emporté tous mes regrets. Il ne m'en reste plus ». Feydeau possède un carnet dans lequel il note des pensées telles que celle-ci : « J'ai eu deux femmes légitimes dans ma vie : la mienne et la tienne ». L'esprit en perpétuelle ébullition derrière un masque impassible, travailleur acharné travesti en paresseux nonchalant, Feydeau nous laisse le témoignage d'un humour parfois noir mais toujours actuel.

  • Pierre Bellemare revient sur le destin de 40 femmes tueuses dans un document inédit 21,95 € - Après le succès chez First de ses Nouvelles histoires extraordinaires Découvrez les histoires funestes de ces femmes qui ont égalé - et parfois même surpassé - les hommes dans l'horreur.
    Vous reconnaîtrez ainsi les figures emblématiques du Mal au féminin, comme Catherine Deshayes, dite "La Voisin", qui organisa des messes noires où l'on sacrifiait des nourrissons pour le compte de Mme de Montespan, la célèbre Lucrèce Borgia, grande empoisonneuse de l'empire romain, ou encore Isle Koch, surnommée la "chienne de Buchenwald"...
    Et vous découvrirez aussi quelques tueuses moins connues mais tout aussi cruelles et glaçantes, comme Erzébeth Bathory qui tua ou fit tuer plusieurs centaines de jeunes vierges pour se baigner dans leur sang en vue de conserver une peau douce dans la Hongrie du XVIe siècle, ou encore l'incroyable Ching Shih, la plus grande pirate de tous les temps, qui règna sur la mer de Chine. Découvrez le destin hors du commun de ces femmes passées maîtresses dans l'art de tuer.
    Pas moins de 40 histoires vous sont contées par Pierre Bellemare et son complice Jean-François Nahmias dans cet ouvrage inédit. De quoi faire quelques cauchemars et reconnaître que, dans le crime non plus, les femmes n'ont rien à envier à leurs pairs masculins...

  • Partir à la rencontre des mafias et des sectes, c'est s'embarquer pour un voyage terrifiant. Les mafias, invisibles mais partout présentes, étendent leurs tentacules à la manière des pieuvres et font fortune par le crime. Les sectes, par une dépersonnalisation implacable et méthodique, transforment leurs adeptes en robots.
    On découvrira dans ce livre que la réalité dépasse ce qu'on imaginait. Le gourou de la secte Aum avait recruté les savants les plus prestigieux dans le but de faire disparaître le Japon et une partie de la planète. Pablo Escobar, patron des narcotrafiquants colombiens, est devenu la septième fortune du monde en perpétrant des dizaines de milliers de meurtres, avec une armée de tueurs à moto. Les Thugs, société secrète indienne mêlant criminalité et religion, ont étranglé et détroussé les voyageurs pendant six siècles, au nom de la déesse Kali.
    Parfois, heureusement, des hommes et des femmes courageux osent se dresser contre ces monstres. Leur combat semble perdu d'avance, mais il ne se termine pas toujours dans le drame.
    L'Enfer, quinze récits, dont on ne sort pas indemne.

  • Naïma, une jeune fille d'un quartier misérable d'Alexandrie, possède une voix prestigieuse. Un vieil homme, en traversant les rues de ce vieux quartier, est fasciné par cette voix. Une amitié naît entre le vieil homme et la jeune fille. Il lui fera découvrir les trésors de la chanson égyptienne sur son vieux gramophone et l'incitera à travailler sa voix. Au Caire, dans un cabaret de renom, elle fera ses premières armes.

  • Deux complices font sortir de la pénombre parents, voisins, amis en parcourant les lieux animés de leur enfance. Elles nous entraînent à travers leur correspondance entre l'Espagne, la Turquie et la France dans le milieu sépharade, celui de "los muestros", et vers les autres - ceux de leur quartier à Paris. Des mondes se rencontrent. La couleur abricot est le symbole souriant de leur héritage et d'une culture toujours vivante dans leur coeur.

  • Mars 54 av. J.-C. Titus Flaminius, riche patricien et avocat, se rend à la réception de Marcus Licinius Crassus, l'homme le plus riche de Rome et l'un des membres, avec César et Pompée, du triumvirat qui dirige le pays. Titus s'est lancé en politique sur les instances de César qui a décidé d'en faire son gendre. Il a l'intention d'adopter Simplicia, la fille d'un de ses officiers mort héroïquement en Gaule et de l'offrir en mariage à Titus. C'est à l'occasion de la réception de Crassus qu'il la lui présente. Intimidée, la jeune fille s'isole, et Titus la voit s'entretenir avec le maître des lieux. Quand Titus la retrouve, elle est très inquiète, mais refuse d'en donner la raison. De retour au domicile conjugal, Simplicia est assassinée. Titus trouve auprès de son corps, une étoffe inconnue, d'une douceur insolite. Son ami Brutus lui propose son aide pour mener l'enquête et ne tarde pas à découvrir qu'il s'agit d'un ruban de soie, très rare à cette époque.
    Parallèlement, Titus se voit invité par Crassus, le triumvir, à défendre Marcus Decimus, un de ses soldats qui doit partir en campagne avec lui contre les Parthes. L'affaire semble tout acquise et, plaidant la légitime défense de son client, Titus emporte le procès. Pour le remercier, Marcus Decimus l'invite chez lui... et le poignarde ! Mais Titus échappe à la mort par miracle. Se remettant avec peine, il est aidé de Brutus pour mener cette double enquête. Ensemble, il découvre que la mort de Simplicia et l'attaque dont il a été victime sont liés : la découverte de la fabrication de la soie semble en être le mobile. Mais pourquoi Marcus Decimus a-t-il tenté de l'assassiner ? Qui est-il vraiment ? Que cherche Crassus en partant en guerre contre les Parthes ?
    Une fois remis de ses blessures, Crassus rejoindra les troupes romaines en lutte contre les Parthes en Mésopotamie, peuple d'Orient qui empêche les Romains de rencontrer les Serres (les Chinois), producteurs de soie. Il mènera l'enquête avec le mystérieux Arsace, sur la route de la Soie et des Amazones.

  • En rupture avec sa famille bourgeoise, Frédéric débarque en 1865 dans le Paris brillant et effervescent du Second Empire, mais ce n'est pas pour faire fortune... À dix-huit ans, sans un sou et sans relations, il ne connaît rien de la vie. La volage Bouton d'or et un oncle franc-maçon vont se charger de son éducation amoureuse et intellectuelle juste au moment où la montée en puissance de la Prusse précipite la France vers un conflit désastreux. Dans une capitale assiégée où la fête s'éteint soudainement pour laisser place au froid, à la peur et à la faim, Frédéric, enflammé par les idées révolutionnaires, découvre sur les barricades de la Commune la fraternité, mais aussi la haine : devenu chef des services du contre-espionnage, il est poursuivi par la rancune de la redoutable « Veuve noire », proche de l'impératrice, qui n'a d'autre idée que de l'éliminer...Jean-François Nahmias nous entraîne au coeur d'une fresque passionnante pour décrire, en fin connaisseur des coulisses de l'Histoire, ce Paris qui souffre tout en refusant la défaite. Et nous faire découvrir, à travers l'engagement des francs-maçons, un pan totalement méconnu de la Commune.

  • « Cette chose-là vous a été mise entre les mains par la Providence sans que vous puissiez trouver un endroit où la déposer, un placard où l'oublier. » Le syndrome de Max Jacob, ainsi défini par l'auteur, est le refus de connaître ou de reconnaître sa judaïcité, et la vaine espérance d'y échapper. A travers des anecdotes parfois drôles, parfois émouvantes, David Nahmias s'interroge sur la et sa judaïcité.

  • Au 1er siècle après JC, la puissance de Rome domine le monde, même si, de Caligula à Néron, la cour impériale est livrée au crime et à la débauche. Tandis que le jeune Titus tente de survivre au milieu des intrigues, à Jérusalem, une princesse juive, Bérénice, fait l'apprentissage de la politique.
    Quelques années plus tard, en Palestine, sur cette terre de violence et de mysticisme, la rencontre entre le jeune général romain venu mater une révolte et la belle ambitieuse vouée à la gloire de son peuple est bouleversante. Mais tout peut-il s'effacer devant l'amour ?
    Le roman de Jean-François Nahmias nous fait revivre le sanglant affrontement de Rome contre Jérusalem, à travers la brûlante passion d'un couple magique dont le nom a traversé les siècles.
    Jean-François Nahmias est l'auteur de plusieurs romans historiques consacrés au Moyen Age :L'Enfant de la Toussaint (1994), La Nuit mérovingienne (1995), L'Illusion cathare (1997, prix Jeand'heurs du roman historique).

  • 70 ap. J.-C. Titus vient de conquérir Jérusalem la rebelle. À son retour de Palestine, le général victorieux reçoit les honneurs du triomphe. La prophétie de Jérusalem va s'accomplir : héritier désigné de l'empereur Vespasien son père, Titus se prépare à devenir le maître du monde. Bérénice, dont il est éperdument amoureux, l'a rejoint à Rome. Il lui en a fait le serment, la fille du roi Hérode sera la nouvelle impératrice : " Tu auras l'empire, les baisers et les nuits. "
    D'un côté, il y a l'amour de Titus et l'amitié de Vespasien, de l'autre, les jalousies, les intrigues de palais, et surtout la haine grandissante du peuple de Rome, hostile à cette étrangère représentante d'un peuple vaincu, ambitieuse, hautaine, ensorceleuse telle Cléopâtre, dont le souvenir marque encore les esprits. Titus devra-t-il choisir entre son bonheur et l'amour de son peuple ?
    À travers la brûlante passion de ce couple mythique se joue le destin de Rome.
    Jean-François Nahmias est l'auteur de plusieurs romans historiques : L'Enfant de la Toussaint (1994), La Nuit mérovingienne (1995), L'Illusion cathare (1997, prix Jeand'heurs du roman historique), et La Prophétie de Jérusalem (2000, Éditions 1).
    Couverture : studio Favre et Lhaïk.
    Illustration : toile de Federico Maldarelli (La Pompéienne - 1871).
    Rome - Galerie d'Art moderne

  • Ils sont rois ou reines, princes ou princesses, grands de ce monde, milliardaires, ils ont la puissance, la fortune et la gloire, lorsque soudain, par intérêt, par jalousie, par haine ou pour toute autre raison, ils tuent. Et on ne s'étonnera pas si, par la suite, une justice complaisante ou aux ordres leur permet - pas toujours, il est vrai - d'échapper au châtiment.
    Ces histoires réunissent trente criminels hors série, depuis Madame Wu, « empereur » de Chine, régnant au milieu de son harem d'hommes, jusqu'à Christian Brando, meurtrier du compagnon de sa soeur dans la villa hollywoodienne de son père, en passant par la marquise de Brinvilliers, empoisonneuse de toute sa famille, et Erzebeth Bathory, comtesse de Transylvanie, tueuse sadique de centaines de jeunes filles.
    Affaires de riches et de puissants, ces Crimes dans la soie nous entraînent chaque fois dans les plus beaux palais, les plus luxueuses demeures, pour nous faire découvrir que derrière ces décors paradisiaques se cache le plus terrible des enfers.

  • La vengeance est un ressentiment qui vient de la nuit des temps. II peut prendre de multiples formes et aller jusqu'à l'hécatombe. La haine éternelle, souvent cousine de la vengeance, provoque des vendettas dont les acteurs ne connaissent même plus les raisons qui les font se tuer les uns les autres. Contrairement au précepte "oeil pour oeil, dent pour dent", ce sentiment nous fait lentement distiller un venin destiné à tuer à petit feu celui ou celle qui nous a fait du mal.
    Avec Jean-François Nahmias, nous avons constaté que les femmes apportent un raffinement particulier à se venger des hommes qui les ont tourmentées. Même si ce sentiment ne nous parait pas respectable, nous sommes parfois tentés de comprendre ce qui a poussé un individu à accomplir une machination qui lui semblait juste.
    De l'Égypte ancienne en passant par le haut Moyen Âge, des plus grands princes aux hommes les plus ordinaires, ce livre présente 40 vengeances qui, la plupart du temps, ont conduit leurs auteurs à leur propre mort.

  • Sophie Maillard, 36 ans, professeur d'anglais, fait sa rentrée dans un nouvel établissement, le lycée Macaron. Avec humour, elle montre les coulisses de ce métier d'artisan sur une année scolaire. Elle livre un témoignage sur la réalité de la profession : le quotidien avec les élèves, la vie en salle des profs, les rencontres parents-professeurs, les conseils de classe...
    Illustration : Guillemette Chevalier

  • Les hommes ont de fabuleux destins : aventuriers, chercheurs de trésors, soldats, astronautes, pilotes de Formule 1, alpinistes, enfants surdoués, pionniers, informaticiens - ils sont les héros d'histoires inoubliables. Ce sont les meilleures d'entre elles que Pierre Bellemare a rassemblées dans cette collection. Avec les « 1 000 histoires de Pierre Bellemare », l'aventure, l'émotion et le suspense sont toujours au rendez-vous.

  • A perishable item is one that has constant utility up until an expiration date (which may be known or uncertain), at which point the utility drops to zero. This includes many types of packaged foods such as milk, cheese, processed meats, and canned goods. It also includes virtually all pharmaceuticals and photographic film, as well as whole blood supplies. This book is the first devoted solely to perishable inventory systems.
    The book's ten chapters first cover the preliminaries of periodic review versus continuous review and look at a one-period newsvendor perishable inventory model.  The author moves to the basic multiperiod dynamic model, and then considers the extensions of random lifetime, inclusion of a set-up cost, and multiproduct models of perishables.  A chapter on continuous review models looks at one-for-one policies, models with zero lead time, optimal policies with positive lead time, and an alternative approach. 
    Additional chapters present material on approximate order policies, inventory depletion management, and deterministic models, including the basic EOQ model with perishability and the dynamic deterministic model with perishability. Finally, chapters explore decaying inventories, queues with impatient customers, and blood bank inventory control.
    Anyone researching perishable inventory systems will find much to work with here.  Practitioners and consultants will also now have a single well-referenced source of up-to-date information to work with.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Un cadavre est une pièce à conviction. Pas de cadavre, pas de crime. Si vous voulez le conserver en bon état, quelle meilleure solution que de le mettre au frigo ? Mais voilà, si vous habitez une petite ville bretonne, où chacun sait ce que fait son voisin, cela ne va pas sans poser certains problèmes de logistique. Le héros de cette macabre aventure devra faire preuve de beaucoup d'imagination. Jusqu'au jour où la vérité va éclater publiquement.

  • Le plus souvent, tout avait bien commencé... On était parti rempli d'optimisme, parce que c'était les vacances, parce qu'on allait voir la famille ou les amis, parce qu'on avait des affaires en vue et des projets plein la tête. On avait pris avec insouciance la diligence, l'auto, le métro, l'autobus, le bateau ou l'avion. Comment se serait-on douté qu'on était en route vers la mort ? Quand la mort frappe dans les transports, c'est là qu'elle est la plus brutale et la plus inattendue. La main d'un meurtrier, un accident, une tempête, un attentat, un détournement, une attaque de bandits et tout s'arrête. La voiture s'écrase, le bateau coule, l'avion explose, le cauchemar succède à la quiétude. On trouvera ici 42 récits, tous plus angoissants les uns que les autres, comme l'invraisemblable histoire du pirate de l'air qui pleurait, l'horrible fin des 48 clandestins chinois asphyxiés dans un camion de légumes, le tueur fou du métro de New York, le meurtre raciste du Bordeaux-Vintimille qui a inspiré le film Train d'enfer ou encore le naufrage du Wilhelm Gustloff, la plus grande tragédie maritime de l'histoire, qui fit plus de 9 000 morts.

    Ouvrir ce livre n'est pas toujours facile. C'est s'embarquer pour la plus terrible des aventures. C'est assister à ce qui fut, pour tous ces malheureux et malheureuses, le dernier voyage.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Quand un mari jaloux veut assassiner l'amant de sa femme avec un timbre...Quand un médecin se retrouve, sans l'avoir voulu, espion international...Quand, dans un journal, un homme fait paraître des annonces réclamant 1 dollar...Quand tout l'équipage d'un avion s'endort en vol...C'est le suspens qui commence.Suspens a d'abord été une émission de Pierre Bellemare sur TF1. C'est aujourd'hui, rassemblées dans un livre, 57 histoires haletantes racontées « à la Bellemare » : rapides, variées, toujours passionnantes.57 histoires de Paris, de New York, de Londres ou d'Helsinki, 
    57 histoires à couper le souffle.

  • La grande duchesse Anastasia a-t-elle survécu à son exécution par les bolcheviks ? Marilyn Monroe s'est-elle suicidée ou a-t-elle été assassinée ? Louis XVII est-il mort au Temple ? Que s'est-il réellement passé dans le Triangle des Bermudes ? Qui se cachait sous le Masque de fer ? Comment Toutankhamon s'est-il vengé de ceux qui ont découvert sa momie ? Le monstre du Loch Ness existe-t-il vraiment ? Napoléon a-t-il été assassiné ? Le chevalier d'Éon était-il un homme ou une femme ? Où se trouve le trésor des Templiers ?...Vous trouverez dans ce livre toutes les réponses à ces célèbres énigmes, mais aussi à des mystères moins connus, tel l'assassinat d'Agnès Sorel, favorite du roi Charles VII, élucidé 554 ans après sa mort, ou encore l'affaire Peytel, pour laquelle Honoré de Balzac s'est transformé en détective...26 récits riches en rebondissements et en révélations, qui montrent une fois encore que la réalité dépasse la fiction et que l'Histoire est le plus palpitant des romans.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty