Langue française

  • 32 possibilites

    Morit Julien

    • Bookelis
    • 27 Novembre 2014

    Imaginez avoir trente-deux choix, trente-deux possibilités de vivre une autre vie avec toutefois une réserve de taille : être enfermé dans un corps étranger, à lissue de la sélection. Cette occasion sétait présentée à Marc Saunier, et il lavait saisie. Hélas pour lui, lexpérience sétait soldée par une perte de repères et plusieurs rendez-vous à lhôpital psychiatrique, où travaillait Yves Schlumberg, psychologue renommé achevant de rédiger une théorie résolument novatrice sur la conscience humaine. Une semaine sétait écoulée depuis leur entrevue, et Yves faisait à présent le lien avec ses travaux. Ce patient nétait pas un cas isolé. Plusieurs personnes souffraient de symptômes identiques. Mais, plus troublant encore, elles avaient toutes le même objet en leur possession : un paquet de trente-deux cartes à jouer.

  • Cent minutes

    Julien Morit

    • Bookelis
    • 24 Octobre 2013

    Henry Crown et Anthony Anthone se retrouvent perdus à plus d'un titre. Ils ne savent pas où ils sont, ni quand. Pour rajouter à leur déracinement, ils ignorent tout l'un de l'autre ils ont seulement échangé quelques bonjours polis lors de leurs précédentes rencontres. Pourtant, ils vont devoir s'allier pour comprendre le fonctionnement de l'étrange montre d'Anthony et essayer ainsi de rentrer chez eux vivants. De leur côté, bien qu'évoluant dans des lieux qu'elles connaissent très bien, Élisabeth Crown et Julia Anthone sont également déboussolées. Leurs maris respectifs ont disparu sans laisser d'explications. Les seuls indices à leur disposition sont deux petites boîtes en bois, retrouvées à côté du manteau d'Henry, ainsi qu'une lettre, avec l'écriture d'Anthony. Rien n'est logique dans ce qui leur arrive, et pourtant une personne sait tout...

  • Point(s) de vue

    Julien Morit

    • Bookelis
    • 28 Décembre 2016

    Trempé de sueur, j'essaye de comprendre ce que je fais allongé là, le corps douloureux et l'esprit brisé, plongé dans l'obscurité d'une boîte en bois scellée.
    Hélas, rien ne filtre dans mon cerveau embrumé. Rien, sauf les regards incrédules affichés par ma femme et mes amis, après que j'ai évoqué un point de vue à charge sur mes quarante ans passés. Ce soir-là, j'avais fait part d'une profonde envie de changement.

    La défense de cette idée m'aurait-telle mené trop loin ?

empty