• Les Éditions Rhéartis, présentent dans sa gamme patrimoine, les oeuvres de la philosophie antique et notamment les textes de la période médiévale japonaise. Le traité des cinq roues, est un des rares textes qui nous vient du Japon et qui traite du sujet des samouraïs. Ce livre est un guide pratique de l'art du combat. Mais aussi de la philosophie de l'art Samouraïs.

    Voici un extrait: «Je suis un samouraï né dans la province Harima, et mon nom est Shimmen Musashi-no-kami, Fujira-no-genshin. Je suis âgé de soixante ans. J'ai prêté attention aux Voies de la tactique dès ma jeunesse et j'eus mon premier duel à l'âge de treize ans. Pour ce premier duel, mon adversaire était Arima Kihê, bon sabreur de l'école Shintô que j'ai vaincu. À l'âge de seize ans, je vainquis Akiyama, fort au sabre et originaire de la province de Tajima. À l'âge de vingt et un ans, je me suis rendu à Kyoto et y ai rencontré les meilleurs sabreurs du Japon. Je les ai rencontrés plusieurs fois en duel sans jamais être vaincu par aucun d'entre eux. Puis j'ai pérégriné à travers les provinces où j'ai rencontré plusieurs sabreurs de diverses écoles et bien que j'ai été jusqu'à avoir une soixantaine de duels avec eux, je n'ai jamais été vaincu par aucun. Tout cela se passa alors que j'avais de treize à vingt-neuf ans environ».

  • Le livre des Cinq Roues (Gorin-no-sho) est l'ouvrage de base du samouraï. Il fait partie avec le Hagakure et Le sabre de vie des grands Classiques de la chevalerie japonaise. Cette interprétation martiale du fameux Livre des Cinq Roues renoue avec l'intention originelle de cet écrit qui concerne avant tout, si ce n'est exclusivement, le combattant. Y sont exposées et expliquées les vérités sans lesquelles on ne peut comprendre réellement et en profondeur les messages du fameux escrimeur Miyamoto Musashi. Stephen Kaufman, fondamentalement respectueux de l'oeuvre du Maître, nous livre un traité de stratégie martiale qui associe l'approche instinctive du combat à une analyse philosophique. À recommander à tous ceux qui cherchent une approche authentique du combat et qui s'intéressent à la philosophie de l'action dans une perspective à la fois traditionnelle et en dehors des sentiers battus.

  • Gorin-no-sho

    Miyamoto Musashi

    Sous divers intitulés, "Traité des cinq roues", "Écrits sur les cinq éléments", "Livre des cinq anneaux", le texte de Miyamoto Musashi GORIN-NO-SHÔ a depuis longtemps trouvé une place privilégiée sur les rayons des bibliothèques du monde entier. Qu'ils soient historiens, philosophes, adeptes des arts martiaux, hommes d'affaires ou simples curieux, les lecteurs cherchent à approfondir la Voie qu'ils se sont choisie en étudiant les paroles d'un samouraï du XVIe siècle. Ce livre, maintes fois traduit du japonais, fut toujours adapté selon l'objectif du traducteur. Il est possible de retenir deux grands courants selon leur origine géographique et culturelle : Les Japonais choisissent de garder le texte de Musashi dans toute sa complexité, laissant au lecteur le soin de puiser au plus profond de lui-même les ressources lui permettant de s'approprier les concepts souvent obscurs. Les Américains privilégient l'accessibilité et proposent différentes interprétations adaptées au monde des affaires ou à la pratique des arts martiaux modernes. Le lecteur peut se laisser guider tout en approfondissant ses connaissances d'une stratégie du combat remise au goût du jour. Cette version du GORIN-NO-SHÔ préfère le moyen terme et propose une traduction qui se veut la plus fidèle possible au texte d'origine mais opte aussi pour un langage clair, immédiatement compréhensible par les lecteurs du XXIe siècle. Se refusant à toute interprétation, ce livre laisse au lecteur la possibilité d'adapter le texte à sa propre pratique ou à sa stratégie personnelle, qu'il s'intéresse aux arts martiaux, à la philosophie ou au monde du travail.

empty