• Héros méconnu de l'épopée napoléonienne, Eugène de Beauharnais (1781-1824) est né du premier mariage de l'impératrice Joséphine avec le général de Beauharnais, guillotiné sous la Terreur. Fils adoptif de Napoléon, vice-roi d'Italie, chef d'armée, prince allemand, il occupe une place centrale et originale dans l'univers impérial.

    La rencontre de sa mère avec Bonaparte détermine son existence. Napoléon voue à Eugène une grande affection, l'éduque, le forme à la guerre et à la politique, le marie à la fille du roi de Bavière et l'adopte solennellement en 1806. Il le prépare à lui succéder en lui déléguant le gouvernement de l'Italie comme vice-roi et en lui confiant des armées. Eugène fait alors ses preuves et paraît appelé à gouverner un jour l'Empire ou à en assurer la régence pour le roi de Rome. Le destin en décida autrement après le divorce de Napoléon, son remariage avec Marie-Louise et la naissance de l'Aiglon.

    Eugène de Beauharnais fut le seul de la famille impériale à répondre parfaitement à l'idéal napoléonien de fusion sociale et d'intégration européenne. Très populaire, il laisse une image associant le sérieux de l'homme d'État en Italie et la bravoure du soldat français en Russie, à la gaieté, la jeunesse, l'amour aussi, très romanesque, avec sa jeune épouse. Sa descendance nombreuse a fait d'Eugène l'ancêtre de presque tous les souverains européens.

  • La Prusse offre un exemple rare dans l'histoire : celui d'un État puissant qui choisit de disparaître pour se fondre dans une entité plus vaste. Instrument de l'unité allemande, la Prusse lègue à la construction bismarckienne un héritage très prégnant, pour le meilleur ou pour le pire. Et il serait difficile de comprendre l'Allemagne contemporaine en faisant abstraction de cet apport prussien, militaire certes, mais aussi religieux, culturel, moral, juridique.
    L'histoire de la Prusse, inextricablement liée à celle de l'Europe centrale, ne recoupe que sporadiquement celle de la France. Cela explique sans doute l'absence de toute synthèse à son sujet dans l'historiographie française, même si celle-ci a produit quelques brillantes monographies. Le présent ouvrage vise à combler cette lacune et à présenter l'histoire de la Prusse dans sa continuité et ses aléas, de ses origines médiévales à son absorption dans l'ensemble allemand, voire à sa survie posthume jusqu'à nos jours.

  • Inépuisable XVIIIe siècle ! Si proche du passé le plus traditionnel, encore médiéval à bien des égards, il invente notre monde matériel et culturel et en explore dans la fièvre tous les chemins et les impasses. Né sous Louis XIV, quand il s'achève sous Bonaparte, il a commencé la révolution industrielle, ouvert des débats politiques qui sont loin d'être achevés, poussé très loin l'audace intellectuelle et morale, sans éviter d'affronter des contradictions qui font toute sa richesse. Ce livre explore, depuis la période rococo jusqu'au triomphe des Lumières, les auteurs, connus et inconnus, les oeuvres et la pensée d'un siècle classique et moderne, rationnel et sensible, raisonnable et utopique, qui n'a pas fini de nous livrer ses secrets.

empty