• Par testament, Philippe Pétain avait demandé à être enseveli à l'ossuaire de Douaumont au milieu des « poilus » de Verdun qu'il avait conduits à la victoire.
    Il a été inhumé sur l'île d'Yeu, lieu de sa détention au lendemain de la seconde guerre mondiale, sa peine se trouvant ainsi prolongée pour l'éternité.
    Et pourtant, une nuit de février 1973, le Maréchal va s'éclipser et s'offrir quelques jours de permission.

  • Partout dans le monde, les organisateurs de grands événements et les communicateurs doivent aujourd'hui relever des défis qui s'apparentent à la mise sur pied d'une exposition internationale: développer un projet d'envergure, éducatif, divertissant et unique; rallier la population locale au projet et l'y associer de diverses manières, y compris par le bénévolat; attirer le maximum de visiteurs, de la région hôte et de l'étranger. _x000D_
    _x000D_
    Comme les pratiques et les modèles de communication globale utilisés lors de l'organisation d'une exposition internationale peuvent s'appliquer à la majorité des événements, l'auteur présente, dans cet ouvrage unique, un modèle de performance et de communication globale intégrant les activités de relations publiques et de communication marketing. Il montre comment qualité et communication vont de pair et sont inextricablement associées au succès des expositions, et propose un survol des stratégies et techniques de communication utilisées dans les principales expositions universelles depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale : Bruxelles, 1958 ; Seattle, 1962 ; Montréal, 1967 ; San Antonio, 1968 ; Osaka, 1970 ; Tsukuba, 1985 ; Vancouver, 1986 ; Brisbane, 1988 ; Séville, 1992 ; Taejon, 1993 ; Lisbonne, 1998 ; Hanovre, 2000 ; Aichi, 2005 ; Zaragoza, 2008 ; Shanghai, 2010. _x000D_
    _x000D_
    Tous les communicateurs, spécialistes de la communication marketing et ceux qui s'intéressent à l'organisation d'événements seront intéressés par l'analyse de ce qui constitue, aujourd'hui, la plus grande plateforme de communication publique internationale.

  • Pourquoi faire appel à un cabinet de relations publiques ? Quelle valeur ajoutée peut-on tirer de la consultation ? Quelle formation, quelle expérience et quelles habiletés les consultants doivent-ils posséder ? Comment répondre efficacement aux besoins de la clientèle et en même temps savoir gérer et rentabiliser un cabinet ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles répond l'auteur de cet ouvrage en esquissant un portrait des meilleures pratiques de la gestion de la clientèle et de celle du cabinet lui-même.

    Il retrace aussi l'évolution des cabinets de relations publiques au Québec et celle des cabinets et réseaux mondiaux, permettant ainsi au lecteur de mieux saisir les changements profonds qui affectent aujourd'hui la pratique des relations publiques, particulièrement le développement fulgurant des médias sociaux. Les consultants exerceront-ils le même contrôle qu'auparavant sur la communication publique des organisations ? Quelles transformations les cabinets devront-ils opérer pour conserver le leadership de la communication ? Autant de questions fondamentales pour l'avenir de la profession des relations publiques et de sa pratique en cabinet.

    Cet ouvrage ne manquera pas d'intéresser les chefs d'entreprises, les conseillers en relations publiques tant dans les organisations que dans les cabinets, ainsi que les enseignants et les étudiants en relations publiques.

  • Associés tantôt à des manipulateurs d'opinion, tantôt à des doreurs d'image, les professionnels des relations publiques souffrent de leur mauvaise réputation. Accusés de masquer la vérité au profit de l'organisation qui les emploie et, par conséquent, au détriment de la société, la majorité d'entre eux travaillent pourtant activement à maintenir des relations harmonieuses entre l'organisation et ses publics afin d'aider les deux parties à réaliser leurs objectifs. _x000D_
    _x000D_
    Le constat de Michel Dumas : l'absence de réglementation nuit directement à la profession. Actuellement, n'importe quel communicateur peut se présenter comme un professionnel des relations publiques et employer les méthodes qu'il entend. Il devient urgent de protéger le public contre ces spin doctors en accordant une reconnaissance officielle aux véritables professionnels. Aussi, cet ouvrage veut montrer que les relations publiques sont une profession en devenir, centrée autour d'une définition de plus en plus commune, s'appuyant sur un corps de connaissances éprouvé, bénéficiant d'un rayonnement certain dans les milieux de l'enseignement et de la recherche et encadrée par des associations nationales et internationales qui engagent leurs membres à respecter un code d'éthique._x000D_

  • La polysémie du mot "brousse" tient avant tout à la multiplicité des représentations. En Nouvelle Calédonie la brousse, du fait qu'elle correspond à des espaces précis, est devenue territoire et toponyme. La parole est ici donnée à divers spécialistes de la brousse et de la Brousse calédonienne, issus de différentes disciplines. Aujourd'hui la Brousse n'est elle pas en train de mourir ? Face à cette transformation irrémédiable, il importe que les valeurs qui lui sont attachées ne disparaissent pas.

empty