• Flutio et Mia sont deux amis, un garçon et une fille qui vivent sur une terre où les chevaux vivent en liberté, s'ébattent, symbolisent un peu l'imaginaire et l'attachement à une terre nourricière.. C'est une nature sauvage qui pourrait être celle du Quercy avec ses cascades, ses falaises, les chênes verts.
    Pour jeunes lecteurs à partir de 9/10 ans jusqu'à 12 ans - Un livre qui développpe son imaginaire. Pour ceux épris de chevaux et de liberté.
    Michel Cosem, est un écrivain et éditeur français. Il est l'auteur de nombreux recueils de poèmes, romans et anthologies de poésie. Il a fondé et dirige la revue de poésie Encres Vives. Il a obtenu de nombreux prix.

  • Clerc de notaire en charge des transactions immobilières, Marcellin est un garçon sérieux et respectueux de la nature qu'il aime parcourir lors de longues balades solitaires. Sa rencontre avec Nathalie s'annonce comme une quête sereine du bonheur. Alors que la jeune femme doit s'absenter plusieurs mois pour un stage à Paris, Marcellin en profite pour investir la vieille grange qu'il vient d'acquérir au coeur de la montagne. Un soir, il reçoit l'étrange visite d'une oursonne à laquelle il s'attache. Cette étonnante visiteuse est-elle réellement sans danger ? Et la maison, qui exerce sur lui une mystérieuse emprise, mettra-t-elle en péril sa relation avec Nathalie ?

  • Justine s approche, soulève le vêtement, l examine. Oui ! C est bien le sien ! Et les traces autour ne laissent aucun doute : son mari a croisé une meute de loups affamés par l hiver et la rencontre fut fatale. La nature reverdit et les hommes s animent : c est le printemps. Justine, que le goût de vivre a abandonnée, surprend le regard hardi du mystérieux Philippe le Noir un jour de foire. Alors qu enfin, elle sent sa peine refluer, deux jeunes filles en fleur lui proposent un bien étrange projet...

  • Expression poétique du quotidien.
    Entrez dans ma maison
    la musique voltige entre les poutres
    les hirondelles annoncent
    les beautés du monde
    et les mots étrangers
    ouvrent toutes les portes
    Laissez-vous séduire par la poésie de ce recueil, ainsi que par ses merveilleuses illustrations !
    EXTRAIT
    La maison au bout de la terre
    avec mille sillons pour y aller
    et toutes les graines qui cheminent
    accompagnant l'ombre du ciel
    La rose rouge solitaire
    est venue pour l'adieu
    L'hiver frappe à la porte pleine d'écailles
    et réclame maintenant sa part de rapine
    On raconte déjà des histoires égorgées
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Michel Cosem est originaire de la région toulousaine où il fait ses études de lettres et de sciences politiques et où il fondera en 1960 la revue de poésie Encres vives. Il a publié plusieurs romans, notamment pour la jeunesse, des essais et des recueils de poésie. Il est membre de la Société des Gens de Lettres, de la Société Civile des Auteurs Multi-médias, de la Charte des Auteurs et Illustrateurs de Jeunesse et de la Maison des Ecrivains.
    Jennifer Dalrymple - Tout d'abord il est à noter que je suis née au millénaire précédent, au pays du géant Séquoia. Mon père ayant oublié sa tête sur la route, ma mère m'a ramené, avec mon frêre, le chien et le chat, en France, son pays. Et puis j'ai grandi, et j'ai fait moult choses... J'ai chahuté les professeurs, fait danser un poulet mort et reconstruit la maison de Clovis. Je suis allée chercher l'amour à Rome, puis j'ai été pirate dans les mers vikings. J'ai fait trempette sur le cercle polaire et trois orques m'ont saluée.
    J'ai été mannequin à Tokyo et cuisinière sur un bateau. J'ai vendu des oublies à la cour de Louis XIV et en Afrique un sorcier m'a donné une poudre magique. J'ai été frutarienne en Arizona et jeune mariée en Alaska. J'ai vécu avec des chevaux, voyagé avec 300 brebis. Mon premier mari envoyait des satellites dans l'espace et mon deuxième mari est un fermier Viking. Je l'ai rencontré accroché à un tracteur, puis nous avons déménagé en scooter et mis au monde un superbe enfant . Je vis dans une ferme entourée de bois et de champs. La Chouette et le Renard sont nos voisins et conseillers. Chaque jour je me dis qu'il fait bon être ici, debout sur le ventre de la Terre. Il y a tant à faire et tant à voir, il y a tant à raconter du monde réel et du monde-rêve que c'en est devenu mon métier... Et c'est ainsi qu'au fil du temps j'ai publié plus de cinquante hitoires, même si j'en ai écrit plus de cent et que si la Vie m'en laisse loisir, mille autres encore passeront par moi.

  • Jean-Christophe vivote de contrebande à la frontière pyrénéenne. Il court les jupons, mais il n'est amoureux que de sa montagne, de sa liberté. L'époque de l'insouciance se termine pourtant quand il tire sur un douanier sur le point de l'attraper et, surtout, lorsque la guerre autour de lui se prépare. D'abord les réfugiés espagnols, les délations. Puis l'arrivée des Allemands. Fini les fêtes, les touristes, les chars de fleurs.. Sans le vouloir, mais ensuite de plus en plus conscient et engagé, sous l'impulsion de l'instituteur du village, Gilbert, il devient passeur.

  • Chaque prose capte ici un lieu, un instant, saisis dans leur vérité et leur mystère. Une attention bienveillante et songeuse recrée chaque microcosme, par le prisme des sensations vives, la saisie de détails justes, la focalisation finale sur un gros plan. Jacqueline Saint-Jean

  • Chacun de ces poèmes est un petit univers où brille notre imaginaire lors d'une rencontre, d'une pensée, d'une présence humaine ou végétale, minérale ou historique... C'est le rôle que Michel Cosem assigne à la poésie pour qu'elle donne grâce à la magie de l'écriture couleurs à toutes choses et d'en partager la beauté.

  • Ce roman historique retrace la vie tumultueuse de Peire Vidal, considéré comme l'un des troubadours les plus illustres du XIIIème siècle. Fils d'un artisan toulousain, il apprend son art au château des comtes de Toulouse auprès de son mentor Maître Guiraud, avec d'autres illustres ménestrels de son temps. Une fois sa formation achevée, le jeune homme partira sur les routes de l'Occitanie, et bien au-delà, pour satisfaire son désir insatiable de découverte et d'aventure. De la cour du roi d'Aragon à la Provence, en passant par Byzance ou par la Hongrie, Peire Vidal rencontre les plus grands de son temps, les plus belles dames de l'époque.
    Accompagné de ses instruments de musique et guidé par son inspiration, le célèbre troubadour toulousain entraîne le lecteur dans son sillage, lui faisant découvrir la profonde richesse de l'Histoire occitane.

  • Ce qui me plaît dans la poésie c'est que l'on peut tout dire avec les mots de tous les jours : dire le vent, la pluie, les fleurs, l'herbe qui pousse, mais derrière ces choses simples se cache ce que l'on pense du monde, comment l'on y vit, comment l'on y est bien ou mal. La poésie, c'est un peu de liberté pourvu qu'on l'aime et que l'on sache la goûter. MC. Un ouvrage qui s'adresse sans limite ni frontière du plus jeune public jusqu'au mieux averti. La poésie est bien ce lieu singulier qui ouvre le regard sur chaque chose.
    Livre sélectionné sur liste recommandation de l'Education nationale. Cycle 2 - 3.
    Michel Cosem, est un écrivain et éditeur français. Il est l'auteur de nombreux recueils de poèmes, romans et anthologies de poésie. Il a fondé et dirige la revue de poésie Encres Vives. Il a obtenu de nombreux prix.

  • Cet ouvrage permet de saisir sur le vif la poétique de Michel Cosem. Une nouvelle poétique ? En tout cas un nouveau palier vers l'unité et l'universel. L'on ne saurait trop souligner le ton d'émerveillement et de naïveté, au sens d'une capacité à saisir les choses à leur état naissant. Il y a là un pacte originel avec les "grandes étendues de l'imaginaire" qui sont "ses pays de naissance".

  • Haute Serre : un village accroché à la montagne, à la roche, à l'herbe, à l'été. Toute sa vie se concentre sur le troupeau, qui va paître dessus les "Brebis antiques", de l'autre côté du ravin. Mais un jour, le berger revient, solitaire et muet. Qu'est devenu le troupeau ? En cette angoisse, soudain, le village entier se met en question, se révèle à lui-même dans la totalité de ses fantasmes. La vie quotidienne cède devant la pulsion des légendes, le retour des fêtes magiques. Et ce délire, à son extrême, rejoint le sol où il s'enracine, A travers une écriture superbement concrète, qu'habitent les hantises et les symboles de la matière, Michel Cosem, ainsi, débouche sur le discours même de la Nature.

  • C'est une très ancienne et très belle histoire, celle d'Artus, suzerain des Chevaliers de la Table Ronde, condamné, ainsi que sa cour, à une errance éternelle. Dans la mémoire des peuples d'Europe, la chasse Artus chevauche inlassablement, fantasme d'un paradis païen et perdu, et sa turbulence magnifique est celle même de la poésie, qu'aucune contrainte ne saurait enfermer. Avec ce roman, Michel Cosem redonne voix à la légende, nous restitue, à travers les registres alternés d'une écriture somptueuse, l'élan de la chasse, les aventures qu'elle cristallise et l'appel qu'elle fait jaillir dans le coeur de chacun. C'est tout le mythe, Ici, qui revit, à la fois dans son évocation superbe et, par-delà les symboles majeurs du Moyen Age qu'il rassemble, le déploiement inépuisable de sa signification.

  • Le jeune homme savait qu'il était né un jour de printemps dans les Palomières mais peut-être au-delà, qu'il avait rencontré Aimeric et était devenu son fils. Qu'il était un grand meneur de loups et avait défendu le château contre le félon Dragan de Lomné. Guilhoune l'avait choisi et il était aussi le vainqueur de la Bête qui ravageait tout le pays.

  • Pascali est un jeune berger pyrénéen. Il n'est pas aimé au village de Montaigut. C'est pour cela qu'on lui propose une mission dangereuse faire passer la frontière à un troupeau de chevaux. On est en 1944, en pleine guerre. C'est le début d'une grande et belle aventure à travers la montagne, ses beautés et ses pièges.

  • Ce recueil est un carnet de voyage en Espagne, en Turquie, en Alsace, en Algérie et en Provence, mais aussi "sur les chemins secrets de l'imaginaire".
    C'est un tableau qui lie différentes odeurs et couleurs et qui chante la beauté de la Terre.

  • Sur la place du village, la fête de la Saint-Martin réunit de nombreux jeunes gens : le paysan Micoulaou, qui veut devenir clerc de notaire et rêve d'épouser la belle Emma, une jeune maîtresse d'école ; Guichou, un mauvais drôle placé chez un maître des forges ; Gaston, le colporteur contrebandier ; Mantou, le dompteur d'ours ; Tougne, le conteur qui captive les foules... En ces temps troublés, chacun suivra son chemin plus ou moins agité...

  • Nous sommes au Moyen Âge. Alors qu'Arnaud combat dans les brumes du Nord en pays de Flandres, Ysoarde l'attend en Occitanie, gardienne de leur territoire. Mais ne s'agit-il que de cela ? Certes, le monde que fait surgir Michel Cosem s'ancre dans le réel, en appelle au temps historique. Mais il ouvre plus encore sur le fantasme et sur le mythe. Dans les troubles atmosphères de la guerre et de l'attente, les êtres et les choses se multiplient ou se dédoublent. Ce que l'on croyait impossible se réalise soudain. Finalement, qui est qui ? Seule Ysoarde, arrimée fortement à sa terre, demeure le centre d'un univers où se partagent l'amour et la mort, le soleil et la nuit, la beauté et l'horreur. Livre donc d'entre midi et minuit, tout bruissant d'harmoniques, d'échos, de rimes secrètes. Avec lui Michel Cosem approfondit encore cette quête d'une écriture de l'imaginaire qui, depuis Haute Serre et La Chasse Artus, définit son itinéraire d'écrivain.

  • L'Occitanie, qui s'étend du Poitou à l'Italie, n'a cessé, depuis le temps des troubadours, d'être terre de poésie. Mais l'Histoire lui a aussi parfois réservé un destin tragique. De Bertran de Born à Claude Marti, sans oublier Frédéric Mistral ni Paul Valéry, voici le Livre d'Or de l'Occitanie. De l'amour courtois à la contestation, Michel Cosem nous propose un panorama complet. Vous y trouverez des poèmes et des chansons qui vous révéleront la beauté et la permanence de la langue d'oc, des textes historiques et religieux qui vous feront mieux comprendre les combats et les guerres dont l'Occitanie fut le terrain, des extraits d'oeuvres ethnographiques ou romanesques qui vous feront vivre auprès d'hommes et de femmes pour qui l'amour et la poésie, la liberté et le soleil sont le seul étendard. Voici la geste de l'Occitanie.

  • Les deux jeunes héros de ce roman, poussés par une force mystérieuse, traversent un désert de pierre et de sable en compagnie d'une caravane de dromadaires. Ils participent à des fêtes étranges au coeur du Sahara, découvrent des secrets, des légendes et des villes fantômes. Nous voici plongés dans une aventure haletante où rêve et poésie se côtoient.

  • Ces poèmes sont tous nés lors d'un voyage autour de la Méditerranée. Fruits de rencontres et de passions, ils saisissent des moments privilégiés, des couleurs, des sensations par la magie des mots et des métaphores. Ils traduisent à leur manière la vision du monde de l'écrivain, son cheminement, son regard sur la nature, sur les hommes et les cultures.

  • Le grand travailleur littéraire est aussi un grand voyageur, dont les découvertes de paysages nouveaux nourrissent sa création, tout particulièrement dans le domaine de la poésie. Michel Cosem a rassemblé ici ses carnets de voyage avec des textes brefs, que l'on peut considérer comme des poèmes en prose. Leur concision, le choix subtil des détails révélateurs d'un lieu, à la fois dans sa réalité et dans son esprit, en font de petits chefs-d'oeuvre de finesse et d'émotions discrètes

  • Passionnée par ses balades solitaires en montagne, Estelle vit dans l'indifférence de son père autoritaire et brusque. L'embauche de Francisco, comme valet de ferme, sonne alors comme un heureux hasard et l'amour ne tarde pas à naître entre les deux jeunes gens. Ce rapprochement est mal vu par Josep, le voisin abject qui convoite la jeune femme. Sous la menace, Francisco le tue. Il est obligé de fuir et la longue attente commence pour Estelle qui ne quittera plus des yeux sa montagne, d'où il est convenu que son bien-aimé signale son retour...

  • La poésie, qui est à la fois découverte du monde et de soi, trouve de plus en plus, à l'école, la place essentielle qui aurait toujours dû être la sienne. C'est dans le langage que se forme la pensée, disait Wallon. La poésie est l'un des états les plus importants de la langue, qu'il s'agit de se réapproprier pour lutter contre l'aliénation. Le Groupe français d'éducation nouvelle a placé, depuis plusieurs années, la poésie au coeur de sa vision globale de la pédagogie, liant ainsi théorie et pratique, et ouvrant de la sorte un vaste champ de recherche. Ce travail (stages, publications, colloques), en partie réalisé avec les écrivains du groupe Encres Vives, est loin d'être clos. Il est sans doute celui qui, tout en laissant libres les formes de l'expression, cherche avec le plus de lucidité à maîtriser les moyens de cette expression, à donner réellement le pouvoir de la langue, loin de tout empirisme et de tout idéalisme. Cet ouvrage est donc une contribution fondamentale au débat en cours.

  • Ces poèmes ont été écrits à l'école qui, à notre avis, est l'un des lieux privilégiés où s'apprennent tous les usages de la langue, y compris l'approche de la création. Moments donc dans la vie des jeunes. Moments fugitifs sans doute, mais ô combien formateurs. Moments où l'émotion et le rêve se forment pour aussitôt être dépassés. Moments qui confirment que la poésie n'est pas l'affaire de quelques privilégiés, mais de tous, pour peu que l'on accepte que les mots de notre langue soient bien le matériau créatif le plus proche et le plus inépuisable qui soit en notre possession. On lira, par conséquent, dans cette anthologie des rêves, des fantasmes, des aventures, des rencontres qui, avec le recul, n'auront plus les mêmes significations. Mais la poésie en tout cas, qui est toujours multiplicatrice du sens, est bien présente à ces premiers rendez-vous avec les mots et les images.

empty