• Je sais rouiller, écrivait en 1982 Michel Conte. Mort à vingt-quatre ans (1960 - 1984), il a laissé entendre dans ses textes et poèmes un émerveillement triste sans égal et une volonté impérieuse de rénovation de l'acte poétique. Si la revue Delta, station blanche de la nuit put en son temps révéler une partie de cet accomplissement, Michel Conte ne publia de son vivant qu'une mince plaquette, Les Effets immédiats de la rouille (1984), à compte d'auteur. Cette rouille est devenue pour nous une patine. Patrice Beray et Jean Dutrait

empty