• L'Esprit du jeu

    Matz

    Joueur professionnel, c'est le rêve de beaucoup. Et quand on y arrive, quand on joue dans un grand club, qu'on devient une star, qu'on gagne beaucoup d'argent, comme Lucas, il faut savoir garder la tête sur les épaules. Faire les bons choix, faire attention à son entourage. Et même quand on croit pouvoir tout contrôler, le danger rôde. La fortune, la célébrité excitent les jalousies, les convoitises. Et peuvent pousser à la faute.

  • He used to play a dangerous game, running cash for the mob. Now he calls himself Tango, and he lives in a little village rising like a small island out of the rocky sea of the Andes. He's made a few friends since he arrived, with whom he's got a lot in common: they've all got secrets from their past, and they're not exactly who they say they are. One by one, their secrets are revealed in a storm of violence when old friends come knocking, demanding past debts be paid. High up in the Bolivian hills, a mountain community is once again upended by the arrival of strangers and the troubles they seem to bring with them.

  • When his past caught up with him in South America, Tango took care of the situation and made a new friend along the way, Mario. The two men leave the desert behind for the open sea, but when Mario grows bored sailing around the Caribbean, they stop on the tiny island where Tango's grandfather lives. What should have been a nice family visit, however, quickly turns into a violent confrontation. Trouble has a way of finding him (or is it the other way around?), but Tango's got a knack for getting out of it. He may be an outlaw, but his sense of justice is sharp. Comfort and convenience are tossed to the wind when it's time for Tango to protect the ones he loves.

  • For our two fugitives turned sailors, Tango and Mario, the next stop on their voyage around the West Indies is beautiful Curaçao. There they'll meet Charles, a charming Frenchman who's clearly hiding something. The three go on together to Panama City, and it's not long before Charles catches the attention of the American authorities. And they're not the only ones who want to get their hands on this expat on the run... Bullets will fly, with Tango once more caught in the middle.

  • Statuesque, alluring and a literal femme fatale... Felicity Brown, former waitress and call-girl and pretend nurse, nearly caused the end of XIII when she murdered the man he believed to be his father. But crime doesn't pay in the end, and Felicity is forced to flee from the FBI. So begins a bloody escape that will take the "black widow" to Costa Verde, into the arms of a dictator and in the middle of a revolution that will soon draw in none other than... XIII!

  • "Nous avons besoin de toutes les forces que nous pouvons trouver,
    Cheikh. Et puis, les mécréants ne se méfient pas des femmes. N'est-ce
    pas toi qui m'as dit qu'il fallait utiliser les point s faibles de
    nos ennemis ?"

  • Tango et Mario se sont installés en Argentine où ils coulent des jours paisibles. Mais cette fois c'est le passé de flic de Mario qui refait surface. Il est enlevé par d'anciens criminels de guerre résolus à se venger. Tango le sait, il n'a que quelques heures devant lui pour retrouver son ami...

  • La démocratie, la justice, tous les grands principes qui sonnent bien et qui réconfortent les honnêtes gens sont bien fragiles face à la corruption, la cupidité, la violence et le clientélisme. Dans ce nouvel opus, le Tueur se retrouve au centre d'un combat qui l'emmène bien plus loin qu'on ne l'aurait cru au premier abord. Et quand ceux qui sont censés être les garants de l'ordre social dérapent, plus rien n'est sous contrôle.

  • Suite à l'affaire Muller, Tango a été repéré par la DEA. L'agence fédérale le dénonce anonymement à ses anciens commanditaires, afin de piéger ces derniers. En parcourant l'Équateur, Tango et Mario espéraient pouvoir profiter de leur voyage... Mais l'épisode touristique sera de courte durée, les deux amis seront bientôt au coeur d'un affrontement dantesque.

  • Après avoir volé des millions à un cartel de la drogue, John Tango s'est installé dans un village perdu de Bolivie, pensant avoir trouvé le coin idéal pour prendre sa retraite. Mais le hasard fait bien mal les choses, son nouveau voisin et son fils semblent fuir eux aussi un passé compliqué. Quand ces derniers sont attaqués par trois hommes armés, Tango prend leur défense et tue les assaillants. Il l'ignore encore mais il vient d'attirer l'attention de deux puissants groupes armés. Le coin le plus tranquille de la Cordillère des Andes ne va pas le rester longtemps.

    Une histoire complète.

  • Tango et Mario ont décidé de quitter les Bahamas et de poursuivre leur périple. Après une escale, ils découvrent un passager clandestin dans leur bateau. Muller est un homme d'affaire français en fuite. Pour Tango, impossible d'abandonner à son sort un camarade d'infortune. Mais Mario est plus méfiant : il a compris que la présence de Muller signait le retour des ennuis à grande échelle.

  • Traitement négatif

    ,

    Lorsqu'il s'est fait cueillir par la DGSE en Patagonie, le Tueur n'a eu que deux options. Suivre le mouvement ou finir squelette nettoyé par les urubus, au fond de la pampa. Et se sauver la peau implique souvent des compromis. Une planque au Havre, une couverture de cadre dynamique, la vie de bureau dans toute sa splendeur... Mais les communautés urbaines françaises se révèlent finalement des terrains d'intervention tout aussi musclés que ceux qu'il a eu l'habitude de « nettoyés » quand il bossait à son compte.

  • Certains ont le don d'attirer la violence où qu'ils aillent. John Tango est de ceux-là. Après avoir survécu de peu à l'enfer de la Cordillère des Andes, il a repris la mer pour rendre visite à son grand-père sur sa petite île des Bahamas. Mais l'île est convoitée par la mafia locale. Les vacances seront de courte durée...

  • Matz et Rossi ont fort à faire pour suivre les belles et longues jambes de Felicity Brown dans ce tome 9 de XIII Mystery ! Le lecteur assiste, fasciné, à un road-movie à travers le sud des États-Unis, de la petite ville de Southburg en Alabama jusqu'au Costa Verde, en passant par Los Angeles. Toujours aussi redoutable, la belle se joue des agents du FBI. Felicity Brown, Fran Black ou encore Felicidad Moreno au bras du dictateur Ortiz : XIII n'est manifestement pas le seul à avoir plusieurs identités...

  • Marseille, tournant du XXe siècle. Alexandre Jacob démarre son parcours hors du commun en embarquant comme mousse à 11 ans. Après plusieurs années autour du globe, il est contraint par sa santé de rester à terre, où ses prises de positions anarchistes lui coûteront son métier et sa place dans la société. Il monte alors le gang des travailleurs de la nuit, volant aux riches, en signant d'un mot d'esprit et sans violence. Son destin l'amènera ensuite entre autres au bagne de Cayenne, où il apprendra le droit pour défendre ses co-détenus et mieux tenir tête aux juges plus tard....Un homme dont on ne peut s'empêcher de penser qu'il aurait pu, s'il était mieux né, s'il avait eu sa chance, s'il avait pu faire des études, connaître un tout autre destin.

  • Long feu est l'autobiographie d'un tueur professionnel. Un homme solitaire et froid, méthodique et consciencieux, qui ne s'embarrasse pas de scrupules ni de regrets. Alors qu'il guette sa prochaine victime, nous partageons ses pensées, nous apprenons à le connaître, nous découvrons sa vie à travers de nombreux flash-back. Plus l'attente dure et plus il s'énerve, il nous entraîne dans des abîmes de violence, jusqu'à l'explosion finale. Mais les cartes seraient-elles truquées ? Gare aux éclaboussures...

  • À la fin du premier tome (Long feu), on avait laissé le Tueur dans l'avion, en cavale, destination Cayenne. On le retrouve au Vénézuela, au soleil. Il s'est refait, il a récupéré ; il est même accompagné d'une fille superbe avec laquelle il semble se la couler douce. Il apprend de la bouche d'un autochtone qu'un Gringo est arrivé dans le coin. Pour le Tueur, ça sent mauvais : très vite, il s'aperçoit que le type en question le surveille. Il s'agit de Laporte, un flic qui avait commencé à prendre le Tueur en filature à Paris ...



    On est toujours sur la trace du Tueur, à etamp;ldquo;écouteretamp;rdquo; son monologue, à s'habituer à sa logique implacable de solitaire et on a tout de suite envie, en refermant ce deuxième tome, de connaître la suite de son histoire. On se prendrait presque de sympathie pour lui.

  • En Argentine, entre 1976 et 1983 : 500 bébés ont été arrachés à leurs mères puis placés dans
    des familles plus ou moins proches du régime, tandis que leurs parents étaient assassinés.
    Plusieurs années après cette tragédie, les grands-mères de ces enfants se battent pour les retrouver en défilant chaque semaine sur la place de Mai à Buenos Aires. Interpellé par ce drame qui est largement médiatisé, Mario, un jeune homme de 20 ans qui s'interroge sur sa filiation décide d'aller à la rencontre de ses grands-mères accompagné de son ami Santiago.
    Même si ce dernier ne partage pas la curiosité de Mario, par esprit civique mais surtout pour les beaux yeux de Gabriella l'infirmière, Santiago fait également le test ADN. Terribles révélations ! Les résultats ne seront pas ceux attendus, les parents de Mario sont bien ses parents biologiques mais ceux de Santiago ne le sont pas. En poursuivant ses recherches, Santiago fera la connaissance de sa véritable grand-mère, découvrira l'existence de sa soeur biologique Elena et comprendra la détresse que vit également Gabriella. À travers chaque personnage, on s'interrogera sur la notion d'identité et de filiation, la capacité de chacun à se confronter à ses propres bourreaux, à vivre avec cette trahison, à se reconstruire une nouvelle famille, un nouvel avenir.

  • Un matin, des parents apprennent par téléphone que leur fils est mort
    en shahid (en martyr). Alors que pendant des années, le service des
    renseignements pensait que quelques éléments corroborants suffisaient
    à confirmer la mort d'un soldat de Dieu, Paul Treignac, juge au pôle
    antiterroriste du Tribunal de Grande Instance de Paris, doute. Et si
    ce Abou Bakr n'était pas mort, s'il se faisait passer pour mort pour
    mieux revenir en France et préparer une opération ? Le juge est
    déterminé. À travers les instances à convaincre et des décisions
    lourdes de conséquences, comme libérer un jeune jihadiste, Paul
    Treignac met en place sa chasse à l'homme.

  • Le Tueur a repris du service. Mais l'élimination (judicieuse) d'un agent de la C.I.A. présente un inconvénient : attirer l'attention. Haywood, l'associé du Tueur dans la compagnie pétrolière Petroleo Futuro Internacional, conseille à ce dernier de se faire discret et d'oublier temporairement leur ami commun Mariano, trop préoccupé par sa nouvelle carrière politique en Colombie... Et de fait, lorsqu'il croise Mariano à Bogota, le Tueur sent bien que leur relation a changé. À commencer par l'ingrédient indispensable lorsqu'on partage tant de secrets gênants : la confiance.

  • Impossible pour Le Tueur de couler des jours tranquilles. Et pourtant, après sa dernière étape à Paris, il aspirait à un peu de calme (cf. etamp;ldquo;Le Tueuretamp;rdquo; T2). Malgré toutes les précautions qu'il n'a cessé de prendre le voilà pieds et poings liés, au moins pour un moment ; obligé d'acquitter une drôle de dette contractée etamp;ndash; Ah!, s'il avait su... etamp;ndash; envers un gros ponte de la Mafia colombienne. Le Parrain sait à qui il a affaire. Le Tueur pourra lui rendre de bons et loyaux services. Le Tueur, quant à lui, peut se permettre d'accepter de nouveaux contrats : ses conditions sont respectées. Ce n'est pas parce qu'il change de patron qu'il change ses principes. Et puis comme ça, il peut continuer à voyager, à mettre de côté des sommes substantielles. En gardant le contrôle, en restant toujours seul, même quand il est bien accompagné. Le Tueur change de patron, pas de principes. Rester vigilant, ne pas attirer l'attention, s'adapter, peu importe le commanditaire puisque le boulot reste le même. Mais cette dette, elle n'était pas prévue au programme...



    Ici encore les auteurs font preuve d'une maestria à couper le souffle. Toujours des mises en page qui impressionnent par leur dynamisme, des couleurs rutilantes, des ambiances oppressantes à souhait, des dialogues etamp;ndash; et les longs monologues silencieux, in peto, du Tueur! etamp;ndash; d'une extrême précision, comme les tirs de leur personnage. Une bande dessinée pour un public averti et amateur de films noirs.

  • Le lendemain de l'attaque du Louvre, la conférence de presse du
    Procureur de la République fait état de 32 blessés et 22 morts dont 4
    des 5 terroristes. Alors que l'opération aurait pu être un massacre,
    elle n'en reste pas moins un désastre pour les médias et l'opinion
    publique qui s'interrogent sur la présence du RAID en amont de
    l'attentat et s'inquiètent que le dernier terroriste ait pu
    s'échapper. Ce d'autant plus qu'il s'agit d'Abou Othman que les
    autorités considéraient comme mort. Tandis que les organes français
    de l'anti-terrorisme (DGSE et la DGSI) se court-circuitent, des
    révélations permettent au juge Duquesne de reprendre la main sur
    l'instruction de l'attentat du Louvre qui laisse entrevoir d'autres
    bien plus ambitieux et concomitants. Alors que certains d'entre eux
    se produiront, le juge retrouvera la trace d'Abou Othman sous la
    protection d'un Prince saoudien' commence alors sa traque auprès des
    autorités saoudiennes' La France pourra-t-elle juger l'un de ses plus
    grands terroristes

  • Une grande ville. Le meilleur endroit possible pour passer inaperçu en attendant que les choses se tassent. Pour faire le point et voir venir, le Tueur se planque à Paris. Et puis le temps que etamp;ldquo;la filleetamp;rdquo;, sa petite amie, se remette. Elle s'est fait salement amocher, au Venezuela. Attendre. Essayer de comprendre. Le cas échéant, buter les responsables. Mariano débarque (voir T3 : etamp;ldquo;La Detteetamp;rdquo;), comment a-t-il fait pour le retrouver, celui-là ? Le etamp;ldquo;parrainetamp;rdquo;, l'oncle de Mariano, a bien apprécié les services du Tueur, il lui a donc envoyé son neveu pour le lui faire savoir et le mettre sur la piste de ceux qui ont esquinté etamp;ldquo;la filleetamp;rdquo;. Mais on n'a rien sans rien. Le etamp;rdquo;parrainetamp;rdquo; ne lui rendrait pas un tel service sans en attendre un autre en retour. D'ailleurs, Mariano ne tardera pas à lui faire savoir de quoi il retourne...En tout cas, le Tueur est en train de déroger à sa sacro-sainte règle de solitude. Il y a des gens qui font leurs preuves, c'est comme ça. Affaire à suivre. Jacamon et Matz nous livrent une fois encore un récit brillant, savamment construit : la saga du etamp;ldquo;Tueuretamp;rdquo; continue de nous tenir en haleine. On en redemande, et le plus étonnant, c'est que les auteurs aient réussi à rendre si attachant un personnage sanguinaire, dépourvu de scrupules. C'est peut-être parce qu'il a malgré tout des principes...

  • Notre etquot;hérosetquot; a retrouvé la trace des commanditaires qui avaient essayé de l'éliminer, lui et sa compagne en Amérique du Sud. Il est plus que temps de régler ses comptes avec ces bourgeois de la bonne société parisienne, enrichis par le trafic de drogue. Ses ennemis ont peut-être le bras long, mais ça ne les mettra pas à l'abri de la vengeance du Tueur. Fin de partie pour Le Tueur, le tome 5 révélant les tenants et aboutissants des 4 premiers volumes de la série. Jacamon et Matz nous livrent une fois encore un récit brillant, savamment construit : la saga du etamp;rdquo;Tueuretamp;rdquo; continue de nous tenir en haleine. On en redemande, et le plus étonnant, c'est que les auteurs aient réussi à rendre si attachant un personnage sanguinaire, dépourvu de scrupules. C'est peut-être parce qu'il a malgré tout des principes...

empty