• L'auteur nous mène dans l'univers des grands domaines camarguais où secrets et scandales contribuent à faire perdurer les traditions familiales. Chaque personnage y vit son destin exceptionnel dans le méandre des intrigues tissées au fil du temps. Pablo et José sont tous les deux d'importants manadiers, les plus riches de la région. La haine, continuellement entretenue par José, s'amplifie d'année en année. Pourtant ce sentiment aurait pu ne jamais exister......José chevaucha longtemps avant d'arriver à la maison du gardian... Debout, devant la porte entrouverte, un personnage dont on ne distinguait pas les traits tant ses cheveux enchevêtrés cachaient son visage. On ne devinait pas s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme. Les mains sur les hanches, l'étrange créature regardait le cavalier s'approcher. À quelques mètres l'un de l'autre, la sentinelle immobile releva, d'un brusque revers de la main droite, sa « tignasse » qui lui voilait la face. José abaissa son regard sur Magali. Ils se fixèrent sans ciller, aucune expression n'émanait d'eux...

  • «?Les sorcières entouraient la nouvelle venue en la caressant et en riant à gorge déployée. Elles se mirent à tourner autour d'elle en dansant et en chantant. Arantxia était heureuse et le démontrait en les imitant. Puis un grand silence se fit, les sorcières cessèrent de gesticuler et de s'amuser. Un personnage anthropomorphe au prestige fabuleux venait de faire son apparition, il s'approcha du rassemblement et vint directement devant la nouvelle initiée. Il la salua majestueusement et la prenant par la main, l'entraîna dans son antre. Butor ne put en supporter davantage, il se précipita.?» À travers plusieurs générations, c'est la face cachée d'Espelette que dévoile l'auteur : un village hanté par un passé lourd de secrets, victime de sorcières, du diable et autres croyances. Autour du parcours tragique d'une femme et de son arrière-grand-mère, Marylène Blas donne vie à une chronique rurale déviante, aussi envoûtante que dérangeante.

empty