• Christina attend le verdict du tribunal sans comprendre pourquoi elle s'est retrouvée en prison. Qu'est devenu l'ordinateur portable ?
    La jeune femme se dit innocente mais c'est pourtant elle qui a fourni le cyanure. Des policiers découvrent aussi qu'elle a un excellent mobile ...
    Riche architecte d'intérieur, Karine cherche un homme qu'elle puisse dominer. Internet permet la prédation anonyme. Elle chasse le candidat à l'exil, celui qu'elle pourra répudier ou conserver à son gré. Le Maghreb s'avère son terrain de jeu de prédilection. Des tas d'hommes, derrière l'écran, se transforment en mendiants de l'amour, elle n'a qu'à se servir. C'est sur Jugurtha, un Algérien aux formes athlétiques, qu'elle jette son dévolu.
    Tous les soirs celui-ci se rend dans un cyber d'Oran dans l'espoir de trouver la femme qui l'aidera à obtenir un visa pour la France. Cela ne l'empêche pas de s'adonner à de l'érotisme forcené sur internet. Il sera l'enjeu d'une rivalité sauvage entre ses amantes du web dont les destins vont, en se croisant, précipiter le monde dans un effroyable désastre. Ils sont la clé de l'énigme qui a conduit Christina devant la cour d'assises. Que d'existences gâchées !




    Ce roman fut inspiré à l'auteure par deux femmes à la fois amoureuses et prédatrices qui se disputèrent un Oranais au point de mettre leur propre vie en danger.

  • Je suis née à Oran, en France. Cela fait rire ou grincer des dents lorsque je le dis, pourtant c´est une réalité que j´avais presque oubliée jusqu´au jour où j´ai croisé le regard de cette petite fille prête à défendre sa mère voilée.

    Pourquoi s´est-elle sentie agressée ? Elle a réveillé ma conscience. J´ai pensé qu´était venu le temps de témoigner d´un passé encore âpre, aux relents nauséeux, à l´arrière gout amer. Là-bas c´était chez nous. De Gaulle nous avait compris puis il y eut les accords d´Evian et le rapatriement.


    J´ai souvent l´impression d´avoir refoulé les dix premières années de ma vie, de les avoir enfouies dans les limbes d´une Histoire qui ne m´appartiendrait déjà plus. Je me souviens ...

empty