• Le Quercy est frappé par la guerre, dépeuplé par la peste et déchiré par des trahisons, après Le Quercy est frappé par la guerre, dépeuplé par la peste et déchiré par des trahisons, après l'ascension des « Maleterre du Four-Bas » tome 1 ; voici le temps de l'occupation anglaise, où Jude Maleterre et son épouse Canette assurent leur fortune en servant Lady de Trumpington, l'épouse d'un capitaine anglais, qui a acquis la maison de la Tour.
    Marie Canet, la femme de Jude, modeste, volontiers taciturne, est une servante élevée au rang d'intendante. L'amour qu'elle porte à sa fille Jacquette, l'a conduit à l'élever comme une demoiselle, jusqu'à la défendre lorsqu'un mariage forcé menace la jeune fille.
    Les nobles, les misérables se côtoient, cohabitent. La grande dame anglaise, bien installée à Martel, contribue autant que son capitaine de mari à la fortune de sa famille. Pendant qu'il guerroie cette femme libre, chante, danse, affectionne les beaux atours et le luxe, et trouve partout le moyen d'être heureuse alors même que la guerre les menace. Joyce flirte avec fantaisie et enthousiasme : "Et que ma joie demeure !"
    Mais un jour, le pays se délivre... et il faut fuir...
    L'auteure, Marie-Apollonie Rouquet-Claval, ressuscite toute une époque. Elle saisit dans leurs gestes, dans leurs tenues et à travers leurs conversations le quotidien des différentes couches sociales. Le langage imagé donne au récit une remarquable profondeur et beaucoup de chaleur humaine.

  • Guillaume de Vassal a sauvé la ville de Martel des Anglais, mais les siens disparaissent, empoisonnés au moment où la ville devient anglaise.
    Pendant l'occupation anglaise, les consuls ont manoeuvré, rusé, défendu leur ville ; Jude Maleterre et son épouse Canette ont assuré leur fortune en servant Lady de Trumpington ; le tome 3 voit « Le Retour de Jean de Vassal », prisonnier sur parole, venu chercher sa rançon. Le chevalier découvre que sa famille a été décimée, le domaine de La Vassodie ruiné et son neveu, Renaud, abandonné chez les ribauds... pendant que son ami Bernard Stephani de la Raymondie mène toujours grand train et que cette Jaquette Maleterre est bien souvent sur son chemin !
    Une trilogie qui parle de guerre, d'occupation, de résistance, de trahison... et d'amour.
    L'auteure, Marie-Apollonie Rouquet-Claval, ressuscite toute une époque. Elle saisit dans leurs gestes, dans leurs tenues et à travers leurs conversations le quotidien des différentes couches sociales. Le langage imagé donne au récit une remarquable profondeur et beaucoup de chaleur humaine.

  • La guerre de Cent Ans sévit : une guerre de chevaliers et de bandits de grands chemins ravagent les campagnes. Pourtant la vie de cour se mène autour des seigneuries. Une noblesse se livre avec gourmandise aux jeux de l'amour courtois, mais dont la guerre est la raison d'être. Un monde où religieux et religieuses prient, soignent, aident, instruisent, et où la foi multiplie les pèlerinages.
    Voici le destin de deux familles, celle des Maleterre, et celle des de Vassal, traversé par la famille de l'Anglaise.
    Le tome 1 démarre avec Jude Maleterre, né misérable. Il va s'enrichir par son travail et son raisonnement pour accéder à la bourgeoisie et au Consulat.
    L'auteure, Marie-Apollonie Rouquet-Claval, ressuscite toute une époque. Elle saisit dans leurs gestes, dans leurs tenues et à travers leurs conversations le quotidien des différentes couches sociales. Le langage imagé donne au récit une remarquable profondeur et beaucoup de chaleur humaine.
    Sous la coordination de Paul Claval (fils de l'auteure)
    Paul Claval est un géographe français, longtemps professeur à l'Université Paris IV-Sorbonne.
    Sept doctorats "honoris causa" délivrés par des universités étrangères, dont le dernier remis par l'Université de Montréal, pour souligner l'ampleur et la portée de son oeuvre, et sa stature intellectuelle exceptionnelle.

empty