• L'auteur, sociétaire honoraire de la Comédie française, évoque la vie et les oeuvres de l'homme aux rubans verts, égrène ses souvenirs, des anecdotes drôles ou émouvantes sur le monde du théâtre contemporain qu'il connaît bien.

  • Ordesa

    Manuel Vilas

    "Mon coeur ressemble à un arbre noir couvert d'oiseaux jaunes qui piaillent et me perforent la chair.' Tel est l'autoportrait brut et sans tabou d'un écrivain confronté à la disparition de ses parents. Assailli par les fantômes de son passé, il retrouve espoir dans le souvenir baigné de lumière jaune de leur amour et de la beauté d'antan. À travers l'évocation d'une famille modeste, c'est alors la peinture d'une certaine Espagne qui se révèle à nous dans toute sa complexité. L'appartenance à une classe sociale, l'éducation, l'alcoolisme ou encore la paternité sont autant de sujets traités ainsi de façon personnelle et collective à la fois.
    Profondément sincère, bruyamment intime, merveilleusement écrit dans une langue à la fois poétique et crue, Ordesa se lit comme la catharsis d'un deuil impossible, celui de la mort de nos parents et de la fin d'une époque, une expérience pour le moins universelle.
    Phénomène de librairie en Espagne, Ordesa a été désigné Meilleur livre de l'année par les grands quotidiens El País et El Mundo, imposant Manuel Vilas comme un écrivain majeur de la littérature espagnole.
    "Voici l'album, les archives, la mémoire sans mensonges ni consolation d'une vie, d'une époque, d'une famille, d'une classe sociale condamnée à tant d'efforts pour obtenir si peu. Il faut beaucoup de précision pour dire ces choses, un acide, un couteau aiguisé, une aiguille assez fine pour faire éclater le ballon de la vanité. Ce qui reste à la fin, c'est l'émotion propre de la vérité et la détresse devant tout ce qui a été perdu.'
    Antonio Muñoz Molina
    "Un livre magnifique, courageux et bouleversant'
    Javier Cercas
    Traduit de l'espagnol par Isabelle Gugnon

  • Alegria

    Manuel Vilas

    Je suis arrivé par la douleur à la joie, écrit le poète José Hierro.

    De chambres d'hôtel en aéroports, assailli par une profusion de souvenirs, Manuel Vilas poursuit la mise à nu de son narrateur. Il orchestre la symphonie de la mémoire et enrichit son tableau de nouveaux motifs comme celui de l'allégresse. Toujours entouré de ses musiciens, ombres de son passé, en dialogue incessant avec les doubles de ses fantômes, auxquels il ajoute Arnold (pour Schnberg), sa part sombre, son ange de la dépression. Le passé coule partout, vague sans cesse rabattue, il est dans les machines à presser les oranges, dans les chemises jamais assez blanches, dans les cours d'eau, comme sous le sol que l'on foule.
    />
    La joie venait toujours après la peine, chante Apollinaire, Alegría tend résolument du côté de la lumière et Manuel Vilas offre, après Ordesa, un grand livre solaire. Son audace littéraire et sa capacité à transfigurer l'intime en universel le désignent comme un de nos écrivains contemporains majeurs.

  • Allemagne 1936, peu à peu le pire s'est mis en place, chacun est confronté à lui-même et à ses convictions. Andreas Kuppler, chroniqueur sportif réputé, a dû prendre sa carte au parti nazi pour être autorisé à couvrir les J.O. de Garmisch- Partenkirchen. Mais il traverse une période troublée. Sa femme est dépressive et sa vie de couple lui échappe, il n'est pas en accord avec les décisions du gouvernement. Et bientôt, parce qu'il a écouté du jazz et passé une soirée avec une mystérieuse journaliste américaine, la Gestapo va lancer sur lui sa machine implacable...

  • Comment est-il possible qu'un lien créé entre l'homme et le cheval puisse favoriser la guérison ? Ce mystère partagé intuitivement par tous les hommes et femmes de chevaux est ici décrypté à travers le dialogue de deux professionnels de la santé et du handicap.
    De la rencontre d'Hélène Viruega et Manuel Gaviria naît une réflexion qui les amènera petit à petit à s'interroger sur les mécanismes physiologiques et neurophysiologiques expliquant l'évolution des patients pris en charge à l'institut Equiphoria. Il s'agit notamment de patients avec des déficiences neurologiques à la suite d'un traumatisme crânien, un accident vasculaire cérébral, ou présentes dans l'autisme, les maladies neuro-dégénératives, les maladies neuropsychiatriques graves...
    Cette collaboration étroite permet de mettre en évidence des connexions jamais encore formellement proposées entre les bienfaits du cheval dans la sphère thérapeutique et le monde des neurosciences.

  • Platon a dit de lui qu'il était un « Socrate devenu fou ». Philosophe atypique, Diogène ne s'est interdit aucune extravagance, ne s'est soumis à aucune des conventions sociales en vigueur à son époque, le IVe siècle av. J.-C. Mais s'il est demeuré, jusqu'à nos jours, une figure familière de la culture occidentale, il le doit avant tout à son rôle dans la naissance d'un courant philosophique majeur, le cynisme. Pourfendeur des théoriciens de la philosophie et adepte d'une philosophie en actes, Diogène choisit de mener une existence de mendiant et s'emploie à dénoncer les artifices de la vie en société. Successivement citoyen de Sinope, étranger en exil, esclave asservi par des pirates crétois puis affranchi, Diogène illustre, de manière saisissante, la mobilité et l'insécurité sociales caractéristiques du monde grec ancien. Surtout, refusant toutes les appartenances, de la famille à la cité, il est le premier à se déclarer citoyen du monde et invente un nouvel idéal : le cosmopolitisme.

  • Cinquante ans après la pseudo-indépendance accordée au Cameroun le 1 er janvier 1960, et après quatre ans d'enquête, le récit d'une guerre cachée que la France y a menée, de 1955 à 1971. Coloniale, puis néocoloniale, cette guerre a fait des dizaines de milliers de victimes, peut-être bien davantage.
    Dans les années 1950 et 1960, les dirigeants français ont mené au Cameroun une guerre secrète. Pour garder la mainmise sur ce pays clé de son empire, la France a inventé une politique africaine néocoloniale. Alors qu'elle écrasait dans le sang le mouvement nationaliste porté par l'Union des populations du Cameroun (UPC), elle octroya au pays une " indépendance " de façade et plaça à sa tête une dictature " amie ".
    S'appuyant sur d'innombrables témoignages et sur des milliers d'archives, les auteurs détaillent les étapes de cette guerre méconnue. Ils racontent comment furent assassinés, un à un, les leaders de l'UPC : Ruben Um Nyobè en 1958, Félix Moumié en 1960 et Ernest Ouandié en 1971. Ils montrent comment l'administration et l'armée françaises, avec leurs relais locaux, ont conduit une effroyable répression : bombardements des populations, escadrons de la mort, lavage de cerveau, torture généralisée, etc. Et ils expliquent finalement pourquoi cette guerre, qui a fait des dizaines de milliers de morts, a transformé le Cameroun en laboratoire de la " Françafrique ", ce pacte néocolonial grâce auquel les élites françaises et africaines s'accaparent les richesses du continent et privent les peuples de leurs droits.

  • Ancien membre d'un gang japonais, Yoshi est placé chez un maître tatoueur qui lui apprend le métier. Mais, alors qu'il pensait ainsi échapper à la violence, il se trouve au contact de dangereux yakuza qui fréquentent le salon. Quant à la jeune femme si séduisante qu'il vient de rencontrer, elle porte, tatouée dans le dos, une créature ailée. Or ce motif, Yoshi le connaît : il l'avait imaginé pour le compte d'un chef yakuza... Quels sont les liens entre le milieu et cette femme ? Quelle est la signification de tout cela ? De fil en aiguille, Yoshi découvre l'existence d'une menace bien plus sérieuse qu'il ne l'imaginait...

  • Ancien membre d'un gang japonais, Yoshi est placé chez un maître tatoueur qui lui apprend le métier. Mais, alors qu'il pensait ainsi échapper à la violence, il se trouve au contact de dangereux yakuza qui fréquentent le salon. Quant à la jeune femme si séduisante qu'il vient de rencontrer, elle porte, tatouée dans le dos, une créature ailée. Or ce motif, Yoshi le connaît : il l'avait imaginé pour le compte d'un chef yakuza... Quels sont les liens entre le milieu et cette femme ? Quelle est la signification de tout cela ? De fil en aiguille, Yoshi découvre l'existence d'une menace bien plus sérieuse qu'il ne l'imaginait... La conclusion de cette formidable trilogie qui, comme le souligne BDgest, nous offre « une narration maîtrisée et habile dans un écrin toujours plus beau » !

  • Premier tome de la nouvelle série de Robledo et Toledano, après 'Ken Games'. Yoshi, jeune Japonais turbulent, est placé par son père chez Seijun, grand maître tatoueur. Contre toute attente, le garçon apprend avec assiduité cet art, y compris la technique complexe du tebori. Dix ans plus tard, Seijun confie ses secrets à son élève : ses clients sont de redoutables yakuza, et chaque tatouage a une signification précise, souvent en lien avec des meurtres. Lorsque Yoshi découvre que son amie possède le même étrange tatouage que l'un des chefs d'une puissante famille, son univers bascule... Une nouvelle série ultra-vitaminée qui se déroule au Japon, dans le monde des yakuza.

  • Cet ouvrage prépare à l'une des questions de géographie du CAPES d'histoire-géographie et également à l'une des questions de géographie des territoires de l'agrégation de géographie.Au carrefour de deux continents, l'Asie et l'Océanie, de deux géants démographiques, la Chine et le sous-continent indien, et de deux océans, l'Indien et le Pacifique, l'Asie du Sud-Est constitue l'extrémité tropicale du continent asiatique. Formée d'une péninsule et d'un chapelet d'îles, s'étalant sur 4 500 000 de km² et peuplée d'un peu plus de 600  000  millions d'habitants, cette région se compose aujourd'hui de onze pays, d'une considérable diversité de tailles, de populations, de géographies, de cultures et de niveaux de vie. Une telle complexité - socio-économique notamment - tend même à remettre en cause le statut de région de l'Asie du Sud-Est.Les auteurs de ce manuel se sont donc attachés à penser l'Asie du Sud-Est dans sa globalité afin d'en dégager des traits communs, en multipliant les approches transversales et multiscalaires, sans pour autant négliger de prendre en compte chaque pays dans ses spécificités. Parallèlement, deux grandes problématiques - la définition géographique de la région d'une part et son développement économique d'autre part- fondent le livre, construit autour de cinq parties : « L'émergence d'une région », « Les modèles de développement », « Les limites du développement », « Territoires de l'urbain » et « Intégration et géopolitique régionales ». L'ensemble des cartes, schémas, tableaux et graphiques proposés permettra au lecteur d'obtenir une connaissance précise et approfondie de cette nouvelle question du Capes et de l'agrégation.

  • Qui était donc Greldinard avant de devenir ce guerrier parfait, bras armé d'Haazheel Thorn, et que cache donc ce casque rouge qui jamais ne quitte sa tête ? Ce nouvel Arcanes est là pour vous raconter son histoire, du sombre mystère de sa naissance à sa rencontre avec Wismerhill dans Les Chroniques de La Lune Noire. Froideval narre le destin vertigineux d'un des personnages les plus énigmatiques de la série, avec un nouveau jeune prodige portugais au dessin, Manuel Morgado.

  • La légende veut que la France ait " généreusement " amené ses anciennes colonies d'Afrique noire à l'indépendance en 1960. Une décolonisation qui se serait faite dans la compréhension mutuelle et l'intérêt partagé de la France et de l'Afrique. Ce livre raconte une tout autre histoire : celle d'une guerre brutale, violente, meurtrière et méconnue, la guerre du Cameroun, qui a permis à Paris d'inventer un nouveau système de domination : la Françafrique. La légende veut que la France, " patrie des droits de l'homme ", ait généreusement offert l'indépendance à ses anciennes colonies d'Afrique noire en 1960. Ce livre raconte une tout autre histoire : celle d'une guerre brutale, violente, meurtrière, qui a permis à Paris d'inventer un nouveau système de domination : la Françafrique. Cette guerre secrète a pour théâtre le Cameroun des années 1950 et 1960. Confrontées à un vaste mouvement social et politique, porté par un parti indépendantiste, l'Union des populations du Cameroun (UPC), les autorités françaises décident de passer en force. En utilisant les mêmes méthodes qu'en Algérie (torture, bombardements, internements de masse, action psychologique, etc.), elles parviennent en quelques années à éradiquer militairement les contestataires et à installer à Yaoundé une dictature profrançaise. En pleine guerre froide, et alors que l'opinion française a les yeux tournés vers l'Algérie, la guerre du Cameroun, qui a fait des dizaines de milliers de morts, est à l'époque passée inaperçue. Elle a ensuite été effacée des mémoires par ceux qui l'ont remportée : les Français et leurs alliés camerounais. Le crime fut donc presque parfait : les nouvelles autorités camerounaises ont repris les mots d'ordre de l'UPC pour vider l'" indépendance " de son contenu et la mettre au service... de la France ! Mais la mémoire revient depuis quelques années. Et les fantômes du Cameroun viennent hanter l'ancienne métropole. Laquelle, de plus en plus contestée sur le continent africain, devra tôt ou tard regarder son passé en face.

  • Ils agissent dans l'ombre, sur les terrains les plus hostiles, se glissent dans la nuit et frappent là où personne ne les attend. Par la mer et par les airs, ces membres des unités des forces spéciales de la Marine nationale sont ceux qu'on appelle en dernier recours. Nageurs de combat, tireurs de précision, experts en explosifs, chuteurs opérationnels, ils appartiennent aux commandos Hubert, Trépel, Jaubert, Montfort, Penfentenyo, Kieffer et Ponchardier. Leur chef : le lieutenant de vaisseau Ludovic Robin.Leurs missions sont secrètes et rien n'en filtre jamais. Appuis et destructions à terre, contre-terrorisme, opérations sous-marines, lutte contre la piraterie, renseignement en zones de guerre, libération d'otages, assaut en haute mer. Ils agissent souvent loin des côtes françaises, sans médiatisation.Pour raconter ce que vivent ces guerriers d'élite, il fallait enquêter au plus près, dans un milieu où la discrétion et l'humilité sont la règle. Manuelle Calmat s'est immergée dans ce monde fermé pour nous faire vivre les aventures des Commandos Marine sous forme de fictions, aussi vraies que le réel : leur sélection implacable, l'arrestation de narco-trafiquants au large de la Colombie, une libération d'otages au Groenland, le sauvetage de ressortissants français dans le golfe de Guinée, la lutte contre la piraterie et la pêche illégale en Guyane, l'interception d'un chef de guerre au Niger, une opération de la dernière chance au Yémen.Portées par une documentation rigoureuse et un sens du récit haletant, ces nouvelles sont une façon de comprendre ce que vivent les bérets verts « au coeur des tempêtes ».
    Manuelle Calmat est journaliste à Europe 1. Elle a également signé de nombreuses fictions radiophoniques pour France Inter. Elle a publié en 2009 GIGN, les experts du danger, chez Robert Laffont.

  • Le Troisième Fils de Rome... un ordre noir, mystérieux, qui s'oppose aux descendants de Rémus et Romulus et qui n'a qu'un but : la chute de l'Empire !
    Au début de l'année 52 avant J.-C., le triumvirat Pompée-César-Crassus n'est plus qu'une chimère ballottée par les manoeuvres politiques. L'anarchie règne à Rome. César décide alors de s'y rendre pour regagner le pouvoir, mais les tribus gauloises se soulèvent et la situation requiert sa présence en Gaule. De leur côté, les druides peuvent compter sur le soutien de l'ordre du « troisième fils de Rome »...

  • À l'occasion de l'exposition universelle de 1900, de nouveaux bâtiments furent construits à Paris, qu'ils soient amenés à rester comme la gare d'Orsay, ou à être détruits comme la tour Eiffel. Plus d'un siècle plus tard, on sait ce qu'il est advenu de ces monuments et la gare d'Orsay est devenue l'un des plus beaux musées du monde, accueillant les chefs-d'oeuvres impressionnistes. Il transforme ainsi la gardienne du musée en charmeuse de serpent du douanier Rousseau ! Il suit à la trace le jeune Edgar Degas pour son premier rendez-vous chez Ingres, ou Monet imaginant qu'il va peindre la gare St Lazare. Si Manuele Fior reproduit le plus fidèlement possible les tableaux cités, respectant les styles des artistes, il bouscule les conventions et les époques pour faire revivre toutes ces oeuvres, chefs d'oeuvres universels ou tableaux méconnus, s'attardant sur des détails pour mieux nous en faire ressortir la beauté ! Un hymne à la beauté et à la création, porté de mains de maitre par l'un des meilleurs dessinateurs de sa génération.

  • Mourir après le jour des Rois est un chef-d'oeuvre des lettres espagnoles. Il rassemble plusieurs textes que Manuel de la Escalera écrivit en prison entre 1944 et 1962. Le plus long de ces récits est le journal tenu entre le 15 décembre 1944 et le 17 janvier 1945, dans les couloirs de la mort de la prison d'Alcalá de Henares où l'auteur attend d'être fusillé. Car dans l'Espagne catholique, apostolique et romaine du général Franco, on ne fusille pas entre la Nativité et l'Épiphanie. Alors, durant la trêve, les prisonniers continuent de vivre et attendent le télégramme portant les noms de ceux qui vont mourir, peut-être le leur n'y figurera pas.
    Les autres récits dressent quelques portraits des compagnons disparus, racontent la captivité. Raconter pour ne pas oublier. Tous ces récits disent la tragédie de la mort et de l'enfermement, l'appétit de vivre, la dignité, le rire. L'émotion palpable qu'éveille ce texte en fait un témoignage universel contre la barbarie de tous les temps, une lecture nécessaire.

  • Chez l’enfant et l’adolescent, le Trouble Déficit de l’Attention/Hyperactivité (TDAH) constituent le trouble psychique le plus répandu. Il compte parmi les causes de consultations les plus courantes en pédopsychiatrie, en psychothérapie d’enfants et en pédiatrie. Mais qu’est-ce que le Trouble Déficit de l’Attention/Hyperactivité ? Quels en sont les symptômes et les causes ? Comment le traiter ? Et quels sont les enjeux d’une prise en charge précoce et multimodale ?Ce nouveau livre de la collection Savoir pour guérir a été écrit par deux spécialistes, un Allemand et un Français et est le fruit de leurs échanges et leur expérience sur cette maladie dans deux pays voisins.  Il va tenter d’apporter aux parents, à l’entourage et à toutes les personnes qui se sentiraient concernées et intéressées par la maladie des réponses claires et concrètes, tout en restant scientifiques et médicales. Encore une fois un livre pour savoir et pour guérir.

  • Le panorama de la société française des années 40 que dresse la série invite à suivre 3 jeunes gens, deux garçons et une fille, que le destin a placé de façon violente face à des choix urgents et cruciaux pour leur futur. Alors qu'à Vichy on déplore le bellicisme des Anglais qui retarde la mise en oeuvre des conditions d'armistice en vue de la victoire imminente de l'Allemagne d'Hitler, le père de Tanguy décide qu'il est temps de mettre à l'abri son fils, tout juste remis de sa blessure, et le fait muter dans les bureaux du Centre Départemental de la Mémoire. Mais ce n'est pas au goût de cet homme de terrain.

  • Tanguy Brettin d'Arçonet est fils d'un héros de la grande guerre issu d'une longue lignée d'officiers français. Antidémocrate, antirépublicain et germanophobe, il est un monarchiste convaincu. Fidèle à sa devise familiale: « Mieux mort que vaincu », le jeune homme ne reculera devant rien pour sauver sa conception de la mère-patrie. À Sedan, la gabegie du haut commandement français le pousse au sacrifice ultime...

  • Le terme de « dématérialisation » est souvent employé dans le cadre de la commande publique et contrairement à une idée répandue, cela ne désigne pas uniquement le fait d'insérer une clé de signature pour valider un document sur un écran aux lieu et place d'un stylo... La réalité est en effet plus complexe car de nombreuses obligations s'imposent aux acheteurs ainsi qu'aux entreprises. Ainsi,
    depuis le 1er octobre 2018, tous les acheteurs ont l'obligation de dématérialiser les procédures de passation des marchés publics supérieurs à certains montants. De même, depuis le 1er janvier 2020, toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, sont tenues de transmettre leurs factures de façon dématérialisée.
    Au travers de cinq chapitres, cet ouvrage fournit toutes les clés pour comprendre les règles applicables et répond aux questions essentielles soulevées par la dématérialisation : quels sont ses fondements et supports ? Comment s'articule la chaîne de dématérialisation dans les procédures de passation des contrats de la commande publique ? Quels peuvent être les incidents liés à la dématérialisation ? Lors de la phase d'exécution des contrats de la commande publique, quelle place occupe la dématérialisation ?
    Des schémas, tableaux, exemples de clauses illustrent et explicitent les règles applicables.
    Compte tenu de la récente réforme du droit de la commande publique, cet ouvrage présente une analyse complète et claire permettant de maîtriser les différents aspects de la dématérialisation.
    L'ouvrage Dématérialisation de la commande publique s'adresse aussi bien aux praticiens de tous niveaux - responsables de services juridiques, etc. qu'aux non juristes - architectes, ingénieurs, etc. qui souhaitent s'initier et comprendre les principes régissant la dématérialisation des marchés publics et des concessions.
     

  • Mourir sous ton ciel

    Juan Manuel de Prada

    • Seuil
    • 25 Octobre 2017

    Juan Manuel de Prada relate ici les événements qui, à la fin du xixe siècle, ont changé le destin des Philippines et conduit la couronne d'Espagne à céder l'archipel aux États-Unis. En 1898, un détachement espagnol assiégé par des insurgés dans l'église du village de Baler mène une résistance héroïque. À cette poignée d'hommes commandés par le capitaine Las Morenas et prêts à verser jusqu'à la dernière goutte de leur sang pour la grandeur de l'Espagne, font face des indépendantistes tagals dont le chef, Novicio, s'efforce d'éviter un carnage. L'un et l'autre ont succombé au charme d'une Fille de la Charité qui a voué sa vie à l'éducation des enfants philippins et aux soins des malades. Dans l'archipel, la guerre fait rage, attisée par un colosse blond trafiquant d'armes à la solde des États-Unis, dont les ivresses de dévastation ne sont pas sans rappeler la perversion du Kurtz de Joseph Conrad.
    En donnant à chacun de ses nombreux personnages, réels ou fictifs, une complexité captivante et une profondeur métaphysique, en pénétrant dans leur conscience exposée à de grands déchirements moraux mais emportée dans le tourbillon fatal des affrontements, Juan Manuel de Prada va bien au-delà du roman d'aventures traditionnel. Mourir sous ton ciel est incontestablement le chef-d'œuvre de ce grand écrivain espagnol.
    Bio auteur :
    Né en 1970 à Baracaldo (Biscaye), Juan Manuel de Prada publie son premier livre, Cons, en 1995. Prix Ojo Crítico de Narrativa pour Les Masques du héros puis prix Planeta pour La Tempête, il a reçu en 2004 le Prix national de littérature et en 2010 le prix Biblioteca Breve pour Le Septième Voile. Ses romans sont aujourd'hui traduits en plus de quinze langues.
    Bio traducteur :

  • Véritable précis d'ingénierie pédagogique qui s'inscrit dans une double continuité par rapport à l'ouvrage Comment concevoir un enseignement ? : préciser les bases théoriques de l'ingénierie pédagogique et fournir de nombreux exemples pour soutenir sa mise en oeuvre. Les auteurs proposent une théorie fondée sur les trois actes : l'acte d'apprendre à l'école, l'acte d'enseigner et l'acte de concevoir un dispositif d'enseignement-apprentissage. S'appuyant sur les recherches les plus récentes en psychologie cognitive, en psychologie de l'apprentissage et en résolution de problèmes, cette théorie établit le lien entre les approches didactiques, centrées sur l'analyse des savoirs à enseigner, et les approches pédagogiques, centrées sur les activités à proposer aux élèves. Autrement dit, comment s'y prendre pour faire apprendre sachant ce qu'est "apprendre".L'ouvrage propose ensuite 11 applications dans des domaines et des niveaux d'enseignement très diversifiés (l'histoire au collègue, le système de numération au lycée, le calcul littéral en IUT, la résolution de problèmes de mécanique pour préparer un concours...).

  • Chlomo avait entendu toutes sortes d'histoires, mais bien sûr celle-ci était à part. Il se comporta toutefois comme avec tous les gens qu'il rencontrait, il écouta sans juger. Le rabbin pensa instantanément à ce qu'il pourrait faire, mais il n'osa pas. Il n'avait pas le droit, et il en serait de toute façon bien incapable. Chlomo savait qu'il finirait tout de même par proposer son idée. Il demanda la permission à Dieu, solennellement, arguant de la sincérité de sa démarche. Dieu ne manifesta aucune objection. Il laissa Chlomo décider.
    Chlomo est un rabbin qui veille avec beaucoup d'affection et de miséricorde sur sa petite communauté de fidèles. Lorsqu'il rencontre l'énigmatique Jacob, sa vie prend un tour inédit. Car Jacob est un tueur à gages névrosé, proche de la dépression. Pour lui laisser le temps de se refaire une santé et de trouver son chemin, Chlomo décide de prendre sa place. Mais les nouvelles activités du rabbin ont des conséquences : il néglige ses fidèles, rate le shabbat. Dans son entourage, on commence à se poser des questions...
    Ce roman irrévérencieux et teinté d'humour interroge avec finesse les notions de Bien et de Mal, ainsi que l'inversion potentielle des valeurs.

empty