• Une plongée dans l'espace émotionnel des enfants séparés de leur famille.

    Avec ce deuxième tome, Mária Vincze poursuit son récit et son analyse du vécu d'enfants élevés à l'Institut Pikler (dit Lóczy) et de leur accompagnement individuel au quotidien. Elle montre le souci des nurses de s'adapter à chaque enfant en questionnant au besoin le fonctionnement institutionnel. Aujourd'hui qu'elle n'est plus, que Lóczy n'est plus, tout au moins sous la forme originelle de la pouponnière créée par Emmi Pikler, cet ouvrage transmet cette ouverture d'esprit, cet enseignement, cette pensée, son originalité profonde et son ancrage éthique permanent.

  • Qu'est ce qui se passe de si particulier à Lóczy ? Qu'est ce qui en fait la spécificité ? Qu'est-ce qui « marche » et qu'est ce qui « ne marche pas » ? Et pourquoi ? C'est la question rétrospective que pose Mária Vincze en revenant à la fin de sa vie sur le trajet d'enfants qui ont vécu leurs premières années à Lóczy. Membre de l'équipe de l'Institut Pikler (Lóczy) pendant de nombreuses années, Mária Vincze étaya ses recherches sur ses observations cliniques et celles de ses collègues (en particulier celles des nurses auprès des enfants). Parallèlement, elle s'assurait que ses découvertes puissent concrètement aider les nurses dans leur soin et leur accompagnement attentif et individualisé de chaque enfant. Aujourd'hui qu'elle n'est plus, que Lóczy n'est plus, tout au moins sous la forme originelle de la pouponnière créée par Emmi Pikler, cet ouvrage transmet cette ouverture d'esprit, cet enseignement, cette pensée, son originalité profonde et son ancrage éthique permanent.

empty