Littérature traduite

  • De vieux os

    Louise Welsh

    « Avec Louise Welsh, le polar a trouvé un de ses très rares vrais écrivains littéraires. » - The Independent
    Certains secrets devraient rester enterrés à tout jamais, se dit Murray Watson, enfoncé jusqu'aux genoux dans la boue du cimetière de Lismore, au nord de l'Écosse, en compagnie d'une femme qui avait toujours refusé de lui parler. Mais pourquoi s'est-il obstiné à chercher la vérité sur ce poète mort noyé à vingt-cinq ans et à peu près inconnu ? Peut-être parce que la vie d'un enseignant à l'Université de Glasgow manque de piment ?
    Pourtant il avait des relations clandestines et un peu perverses avec la jeune femme de son directeur de thèse, justement un ami d'Archie Lunan, son poète. Pourquoi a-t-il fallu qu'il s'acharne à vouloir dévoiler la vie de ce groupe d'étudiants des années 70, tous devenus universitaires respectables et ennuyeux ? Était-ce tellement étonnant qu'ils aient été hippies et aient, c'était l'époque, goûté à toutes les substances ?

    Mais la vraie recherche n'est-elle pas avant tout celle de la littérature ?

    On retrouve ici tout ce qui fait la marque de fabrique de Louise Welsh : de l'esprit, de l'intelligence, et un charme tout à fait gothique. Les vies de Murray et d'Archie s'entremêlent dans un thriller palpitant et très maîtrisé.
    « Ce n'est pas la magie qui nous entraîne dans un autre monde, mais l'art de raconter des histoires. Et Louise Welsh est une virtuose de cet art mystérieux. » - Val McDermid
    « Fascinant, solide, impossible de le lâcher ! » - The Sunday Times
    « Un tour de force. » - The Independent on Sunday
    « À couper le souffle. Un incroyable moment de dark glamour. » - Jake Arnott
    Louise Welsh vit à Glasgow, où elle est libraire. Elle est l'auteur de plusieurs best-sellers et a reçu le prix du Crime Writers' Association Creasy Dagger et le Saltire First Book Award.
    Elle est l'auteure de Le tour maudit (Métailié, 2007) et de La Fille dans l'escalier (Métailié 2014)

  • Jane arrive à Berlin par une triste nuit de novembre. Sa compagne Petra l'a installée dans un bel appartement du quartier branché de Mitte. Pour Jane tout est nouveau : la langue, les rues, les gens, sa situation. Elle est isolée, enceinte, et voudrait s'intégrer. Alors que Petra est occupée à travailler, elle reste seule à la maison et se demande encore si elle fait bien d'avoir cet enfant.
    Elle explore le voisinage. Dans le bâtiment abandonné qui surplombe leur cour, une lumière vacille : une ombre passe dans l'escalier. Des cris dans la nuit, une voix d'homme, des pleurs d'enfant. Au matin Jane voit par la fenêtre une jeune fille habillée d'un manteau à capuche rouge traverser la cour. Son visage, très jeune, est outrageusement maquillé.
    Très vite, Jane devient obsédée par la cour et par ses voisins, la pensée de sa maternité imminente se transforme en visions, en délire. Le lecteur, troublé, suit Jane dans cette ville hantée, et il a sans doute moins peur pour elle que pour le mal qu'elle peut faire autour d'elle, ou en elle.

    Dans ce thriller magistral, Louise Welsh subvertit et rajeunit les conventions du genre. Le résultat est puissant, impressionnant, et très noir.

empty