• La religion grecque est un ensemble de pratiques et de croyances qui se structurent alors que naît, vers la fin du VIIe siècle av. J.-C., l'organisation politique typique du monde grec : la cité (polis). Elle repose sur des habitudes de pensée et des schémas intellectuels fort différents des nôtres.
    Pour les comprendre, on examine d'abord comment les croyances et les rites s'exprimaient dans la pratique du citoyen. Quels étaient le personnel religieux et la place de la religion dans la vie individuelle, sociale et politique ?
    Au-delà de l'individualité de chaque cité, l'étude des sanctuaires les plus prestigieux montre l'importance des cultes communs à tous les Grecs.
    L'analyse des mythes fondamentaux, des grandes figures divines et de leurs relations permet de saisir ce qu'est une mythologie pour les Grecs.

  • Les Grecs et leurs dieux : mille cinq cents ans d'échanges entre les hommes et les femmes du monde grec et des dieux aux multiples fonctions et aux multiples noms. Ils nous parlent encore à travers les textes, les images, les monuments qui témoignent de cette civilisation. Ce livre s'attache plus particulièrement aux cinq siècles (du VIIIe au IIe av. J.-C.) des périodes archaïque et classique au cours desquels s'établit et s'épanouit la cité grecque. Il propose de saisir dans des textes divers, depuis les inscriptions gravées sur les murs des sanctuaires jusqu'aux oeuvres des poètes et des historiens, quelques aspects essentiels de cette religion et de son fonctionnement.Notre parcours conduira du foyer familial où Hestia veille sur l'ensemble de la maisonnée, aux fêtes de village sous le signe de Dionysos, aux rassemblements festifs autour des dieux de la cité. Dans leurs sanctuaires, oraculaires ou de guérison, les dieux apportent aussi des réponses aux grandes interrogations des humains. Les Mystères d'Éleusis accueillent des pèlerins toujours plus nombreux, mais beaucoup d'autres mystères ont aussi leur public de candidats à l'initiation.Mais ne nous fions pas à une image trop consensuelle des rapports entre le monde des hommes et celui des dieux. Le service des dieux est exigeant, comme en témoigne le détail pointilleux des rituels, et tout écart des humains vis-à-vis d'eux entraîne d'incalculables dommages. De terribles histoires l'attestent dans les mythes et dans les tragédies, témoins de la puissance redoutable des dieux.Louise Bruit Zaidman est professeur d'histoire grecque. Elle a longtemps enseigné à l'université de Paris VII-Denis Diderot. Elle travaille dans le cadre de l'Équipe Phéacie (Paris I-Paris VII) et en association avec le Centre Louis Gernet. Elle a notamment publié Le commerce des dieux, EUSEBIA, essai sur la piété grecque antique (2001) et aux éditions Armand Colin, en collaboration avec Pauline Schmitt Pantel, La religion grecque (3e éd., 2004).
    Pratiques et représentations. Vie familiale et religion domestique. Fêtes de villages et célébrations civiques. Interroger les dieux. Sanctuaires de guérison et dieux guérisseurs. Après la mort. Des dieux redoutables : colères et châtiments. Cultiver les dieux. Offrandes, sacrifices, prières.

empty