• The bony masses are gripped with blind panic ever since the new arrival, renamed 'Ash Tuesday', started kicking up a fuss about his post-mortem condition. Ash Tuesday manages to escape during his transfer to Saint-Luc, the adjustment center for twisted spirits. The Militia sends out search parties all over the land to try and track down the dangerous rebel escapee. But Ash Tuesday is soon recruited by a clandestine group that entrusts him with the gargantuan task of drawing up a map of all purgatory.

  • A fatal slip on the toy car that his son had left in the bathroom, and Victor Tourterelle is dispatched straight to the other side of the mirror, to the beautiful world of chalk desert, under a sky as black as ink. No noise, not a soul. In his new state, Victor finds that he's still fully conscious, more acutely than on earth, even. But his body is only bones. Little does the dead man know that he's at the dawn of the wildest adventure of all time...

  • Poor Ash Tuesday, in the midst of a general uprising, is still seeking his soul which is being detained by a formidable sect. His quest plunges him right to the heart of Pluto and into the eight circles of Purgatory. Will this finally put an end to his wanderings? Why does he seem to be the only one seeking redemption? Will he ever find his way out of this labyrinth?

  • Mr. Ash Tuesday finally comes to the end of his wanderings. Right at the heart of Pluto and the first circles of Purgatory, Ash Tuesday comes face to face with the painful incarnations of his past. Thus the postman and his companion at last discover the true nature of Purgatory. It's all a bit too much for Ash Tuesday, who ends up fleeing the scene and returning to Saint-Cecile. Back in Saint-Cecile, chaos rules following an overdose of Lethe (the river of forgetfulness) and a deluge of coffee rain. This is when a certain skeleton discovers the resurrection formula: the combination of forbidden coffee and sincere repentance. Finally Pluto will be purged of its population of tormented souls! But will they once again be tempted to return to the pleasures of the flesh? Of course they will!

  • Chaque matin, Gabriel quitte le misérable réduit qu'il occupe sur les
    bords de la Seine et retrouve l'effervescence du Pont-Neuf. Là, parmi
    les bonimenteurs et les vendeuses de fleurs, il improvise quelques
    scènes de commedia dell'arte pour gagner de quoi se nourrir. A
    l'écart, Molière l'observe... Et décide de l'engager dans sa compagnie.
    Désormais, le rêve le plus fou de Gabriel semble possible : jouer
    avec Molière devant le Roi-Soleil.

  • Champagne, février 1357. Henri, évêque de Troyes, chevauche vers le lazaret de Lirey, pour tenter de convaincre sa cousine Lucie, dont il est amoureux, de renoncer à ses voeux religieux.

    Dans la chapelle où ils sont réunis, les moines font cet amer constat : les caisses sont vides, et les travaux de l'abbatiale, qui doit accueillir un morceau de la Vraie Croix, seront bientôt arrêtés, faute de moyens... Nous avons fait le serment de bâtir une abbatiale qui accueillera la relique, et nous serons fidèles à notre parole, quoi qu'il en coûte, s'exclame Thomas, le prieur de la communauté.

    Les ressorts de la tragédie, tant amoureuse que religieuse, sont désormais en mouvement...

  • Un récit de Gérard Mordillat et Jérôme Prieur. Dessins d'Éric Liberge

  • Turin, mai 1898. Lucia, fille unique du baron Tomaso Pastore d'Urbino, se donne pour la première fois à Enrico Spitiero, un jeune avocat et député socialiste. Le baron, chef du parti monarchiste est un catholique fervent, alors que l'amant de Lucia, Enrico, est un athée notoire. Tandis que dans la rue des manifestants crient À bas la monarchie, Secondo Pia photographie le suaire dans la cathédrale San Giovanni Baptista. Pour le baron d'Urbino, c'est le visage du Christ qui se révèle. Aussitôt, à la chambre des députés, Enrico dénonce un tour de passe-passe des monarchistes pour asseoir le trône de la maison de Savoie. Les esprits s'échauffent, Tomaso et Enrico en sont presque à venir aux mains. Dans le public, Lucia assiste, impuissante, à la querelle qui oppose son père et son amant...

  • La Bd De La Révolte Sociale Dans la nuit du 31 décembre au 1er
    janvier, une magnifique croisière est organisée sur un bateau de
    luxe, le Nausicaa, pour les actionnaires de Mondial Laser, une
    entreprise de pointe vendue à l'Inde par un fonds spéculatif. Il
    s'agit de célébrer les profits records de l'année qui s'achève et
    ceux à venir suite à la délocalisation. Mais tandis que le champagne
    coule à flots au milieu d'invités prestigieux, le Nausicaa est
    détourné. Il met cap au large, plein nord. Les anciens salariés
    licenciés après la fermeture définitive de l'entreprise en France ont
    pris le contrôle du bateau. La prise d'otages a été minutieusement
    organisée par Gary, ex-chef de l'atelier mécanique de Mondial Laser.
    Dans l'orchestre, parmi le personnel, les invités, l'équipage, le
    personnel de sécurité, se cachent des salariés écoeurés par un plan
    social injuste et qui ont décidé d'agir pour défendre leur dignité. «
    Vous ne savez pas qui nous sommes. Vous n'avez jamais voulu le
    savoir. Rien ne nous distinguait sur vos bilans comptables, vos
    statistiques. Maintenant, vous nous voyez. »

  • Staline continue à dicter le récit de sa jeunesse au camarde Nikolai, un jeune secretaire du Kremlin. A mesure qu'il lui délivre ses secrets, le "petit père des peuples" se fait de plus en plus menaçant. Celui qu'il appelle avec mépris "petit peintre" prend fébrilement en note son passé monstrueux...

  • Moscou, 1931. Au coeur du Kremlin, Staline, tout à sa paranoïa démente, d'une violence froide, se décide sur un coup de tête à raconter les premières années de sa vie. Dans la nuit qui tombe sur le Kremlin, il entame une terrible confession, qu'il dicte à un pauvre secrétaire du Parti, terrifié. De son enfance perturbée à Gori au séminaire de Tiflis, des holdups, coups de force sanglants et premières grèves à Bakou jusqu'aux prisons de Sibérie, nous assistons à la naissance d'un monstre, que ses parents et amis appelaient alors affectueusement : "Sosso".

  • À sa parution, "Monsieur Mardi-Gras Descendres" fit grand bruit : une histoire complexe, des sujets denses, un trait sombre et noueux ; en quatre tomes, Éric Liberge y racontait avec un immense talent graphique un purgatoire étrange dans lequel tombait par accident un cartographe, Victor Tourterelle. Dans un Moyen-Âge pieux et sévère, Philibert Étienne ordonne à son subalterne de réécrire les termes de la vie après la mort. Sans savoir qu'il va s'y trouver projeté et y contempler de ses propres yeux sa maudite création : une cité entière faite d'ossements, peuplée de squelettes sans chair mais à la conscience claire, repaire de voleurs et de criminels condamnés à errer sans fin sous un ciel plus noir que l'encre. La cratophanie est la représentation symbolique du pouvoir... et les lecteurs de la saga baroque d'Éric Liberge savent combien le personnage du facteur est un homme (un squelette !) de pouvoir. C'est à sa découverte que nous invite ce copieux prologue à Monsieur Mardi-Gras Descendres.

  • Mais où est donc tombé Victor Tourterelle ?Une glissade fatale sur la petite voiture que son fils avait oubliée dans la salle de bains, et voici Victor Tourterelle expédié sans transition de l'autre côté du miroir, au beau milieu d'un désert de craie, sous un ciel noir comme l'encre. Pas un bruit, pas une âme. De son nouvel état, Victor se réjouit d'avoir encore toute sa conscience, qui est bien plus claire que sur Terre !
    Mais de son corps, il ne reste que les os. Hagard, le trépassé n'imagine pas qu'il est à l'aube de l'aventure la plus folle qu'aucun défunt n'ait jamais tentée une fois débarqué dans l'autre monde.La réédition d'un cycle plébiscitéEn s'attachant à raconter la vie après la mort de Victor Tourterelle, père de famille tranquille tué dans un stupide accident domestique, Éric Liberge ne s'attendait pas à ce que Monsieur Mardi-Gras Descendres s'impose dès sa sortie comme l'un des projets les plus originaux et les plus remarqués de ces dernières années ! Prix Goscinny pour le tome 1, nominée aux Alph'Art pour le meilleur dessin pour le tome 3, cette saga fantastique composée exclusivement de squelettes (nous sommes... au Purgatoire !) est rééditée en couleurs à partir de juin 2004 dans la collection "Empreinte(s)".

  • Le cartographe du purgatoire...Une panique sourde étreint la foule osseuse depuis qu'un nouveau venu, rebaptisé Mardi-Gras Descendres, a hurlé publiquement le refus de sa condition post-mortem et crié à l'imposture divine. Mardi-Gras parvient à s'échapper lors de son transfert vers Saint-Luc, le terrible lieu de redressement des esprits retors. En ville et dans tous les autres districts, la Milice mène une gigantesque battue à la recherche du dangereux rebelle. Recueilli par la Corniche, un groupuscule clandestin, il est chargé d'une tâche titanesque afin de récupérer son âme : cartographier l'ensemble du purgatoire à l'aide du télescope de Charon qui sert depuis des siècles à l'affectation des nouvelles incarnations terrestres.La réédition d'un cycle plébiscitéEn s'attachant à raconter la vie après la mort de Victor Tourterelle, père de famille tranquille tué dans un stupide accident domestique, Éric Liberge ne s'attendait pas à ce que "Monsieur Mardi-Gras Descendres" s'impose dès sa sortie comme l'un des projets les plus originaux et les plus remarqués de ces dernières années ! Prix Goscinny pour le tome 1, nominé aux Alph'Art pour le meilleur dessin pour le tome 3, cette saga fantastique composée exclusivement de squelettes est rééditée en couleurs en 2004 dans la collection "Empreinte(s)".
    Les trois premiers volumes paraîtront d'ici la fin de l'année, complétés par un dénouement inédit au premier semestre 2005.

  • L'incroyable aventure du plus tourmenté des squelettes !Toujours à la recherche de son âme retenue par la secte de la Corniche, Mardi-Gras plonge au coeur de Pluton, dans les huit cercles du Purgatoire. Cela va-t-il suffire à le délivrer de ses errances ? Pourquoi semble-t-il être le seul à chercher sa rédemption ? Trouvera-t-il la sortie du labyrinthe ? À l'extérieur, le soulèvement général est en route...La réédition d'un cycle plébiscitéEn s'attachant à raconter la vie après la mort de Victor Tourterelle, père de famille tranquille tué dans un stupide accident domestique, Éric Liberge ne s'attendait pas à ce que "Monsieur Mardi-Gras Descendres" s'impose dès sa sortie comme l'un des projets les plus originaux et les plus remarqués de ces dernières années. Récompensé pour la qualité de son scénario par le prestigieux Prix Goscinny, sélectionné aux Alph-Art d'Angoulême, ce conte fantastique fortement teinté de métaphysique est relevé d'une savoureuse pointe d'humour. Ici, la question n'est pas tant de savoir "d'où venons-nous ?", mais plutôt "où allons-nous ?".
    En parallèle à la réalisation du quatrième et dernier volume inédit, Éric Liberge se consacre au tome 2 des "Corsaires d'Alcibiade", avec Filippi au scénario.

  • La fin des errances de Monsieur Mardi-Gras DescendresAu coeur de Pluton et des premiers cercles du Purgatoire, Mardi-Gras Descendres est confronté douloureusement à ses incarnations passées. Le facteur et l'étrange Architofel vont alors lever le voile sur la nature réelle du Purgatoire. C'en est trop pour Mardi-Gras qui les laisse plantés là et retourne dans le district de Sainte-Cécile. Là, Le chaos règne suite à une overdose de Lethé, (le fleuve de l'oubli), et à une pluie de café. Un squelette tombe alors sur la formule de la résurrection : la conjugaison du café interdit et des repentirs sincères. Voilà le moyen de purger Pluton de ses trop nombreuses âmes en peine. Mais vont-ils se laisser à nouveau tenter par le retour aux plaisirs de la chair ? Eh bien, oui!
    Seul le facteur va réendosser son tablier et rouvrir son éternel estaminet plutonien.

  • Avec "Les Corsaires d'Alcibiade", Liberge et Filippi signent une grande saga d'aventure dans l'esprit des romans de Jules Verne.Londres, 1825.
    Peter est cambrioleur. Alors qu'il finit d'ouvrir le coffre d'une demeure endormie, il se retrouve face à des hommes masqués qui, eux aussi, fouillent la maison et l'entraînent avec eux.
    Mike, étudiant, est également cette nuit-là en pleine progression nocturne... pour rejoindre la fenêtre de Mademoiselle Ewitt, lorsqu'un groupe d'hommes masqués l'immobilise, grâce à d'étranges aiguilles. Il s'endort aussitôt. Lydia, bras droit d'un patron de la pègre, s'aperçoit que leur refuge est cerné par les forces de l'ordre. La bataille fait rage, et Lydia ne doit son salut qu'à l'intervention inopinée de mystérieux hommes masqués. Curtis est étudiant et Maryline est la fille du gardien de l'école. Ils viennent de découvrir la solution de l'énigme affichée au tableau de l'école qui les a menés à un passage secret. Ils s'engouffrent alors dans le sombre tunnel. Le lendemain, tous les cinq se retrouvent dans un lieu inconnu, conviés à participer au stage de sélection d'une école pas comme les autres ! Pourquoi ont-ils été choisis ? Dans quel but ? Aucun d'entre eux ne se doute qu'ils quittent pour longtemps leurs vies plutôt tranquilles au regard des aventures qui les attendent.Une grande saga d'aventure est née !Nous sommes au début du XIXe siècle, en Angleterre, au coeur d'une université secrète et sélecte de la couronne britannique. À travers le destin de cinq jeunes hommes et femmes que tout oppose et qui vont pourtant constituer l'une des équipes les plus efficaces de cette société secrète, Denis-Pierre Filippi signe une saga d'aventure dans l'esprit des romans de Jules Verne. Éric Liberge donne à cette épopée toute la mesure de son talent, multipliant les prouesses graphiques à chaque page. "Alcibiade" est certainement l'une des nouvelles grandes séries d'aventure de la bande dessinée contemporaine.

  • Rire et violence de l'histoire constituent une aporie singulière. Pourtant, nombre d'artistes traitent de l'histoire au moyen des esthétiques du rire qui ne cessent de se réinventer et de renouveler les images et les formes. Mais qu'entendre par le terme de violence et comment définir le rire ? Enfin, avec quels outils et avec quels questionnements aborder la dialectique rire/violence pour penser la capacité des oeuvres à se faire résistantes ? En posant son socle terminologique, historique et argumentatif, ce livre, premier d'une série de cinq ouvrages, amorce la réflexion.

  • Louison est un enfant amnésique, Étienne un soldat français séduit un temps par les mythologies aryennes et Yin-Tsu une photographe japonaise chargée d'espionner Himmler. Tous trois cherchent à survivre à la guerre et à ses événements les plus terribles : la Shoah par balles, les camps de concentration, les sinistres recherches des "docteurs" de l'Ahnenerbe...

    Wotan est le vent furieux des mythologies nordiques. À travers cette fresque sans concession et très documentée, Éric Liberge plonge dans les méandres les plus diaboliques du nazisme et de l'âme humaine, tout en développant une réflexion philosophique sur les thèmes du choix, de l'engagement et du courage. Explorant les zones d'ombre de chacun de ses personnages, il les confronte à l'innommable. Loin de tout manichéisme, Éric Liberge déroule la mécanique implacable d'un récit dont nul ne sortira indemne, et qui se déploie en trois grands volets, de la "drôle de guerre" à l'armistice du 8 mai 1945.
    Les 162 pages de bande dessinée sont complétées par un dossier graphique et historique, notamment les récits des parents de l'auteur pendant la "drôle de guerre" et la Libération.

  • Comment penser les images face à la violence de l'histoire ? Comment appréhender une image qui montre explicitement les atrocités ? Comment certains artistes peuvent-ils aménager des images qui suscitent une expérience singulière de la perception et de la pensée critique ? En quoi les images et les oeuvres peuvent-elles entrer en dialogue les unes avec les autres de façon significative sur le plan thématique, technique, poétique et formel ?

  • Une équipe d'élite lancée dans la course aux trésors !Peter : cambrioleur virtuose Lydia : reine de la contrebande Mike : excellent sportif et charmeur fini Curtis : "grosse-tête" Maryline : brillante autodidacte Ces cinq jeunes gens ont été recrutés pour leurs capacités hors du commun. Ils ont tout abandonné, bon gré mal gré, pour se mettre au service de l'organisation Alcibiade, qui oeuvre pour la Couronne britannique, avec un arsenal et une science très en avance sur leur époque.
    Ils forment désormais une équipe de "récupérateurs" d'élite, chargés de mettre la main en secret sur les trésors encore disséminés aux quatre coins du globe en ce début de XIXè siècle. Mais un mystérieux rival, quelqu'un d'aussi bien informé et équipé qu'eux, se met en travers de leur chemin. La course aux trésors est lancée !Filippi et Liberge revivifient avec jubilation le roman d'aventure. Ils plongent leurs personnages dans une histoire aux dimensions épiques, entre combats navals et fuites dans la jungle, tout en commençant à entrouvrir la porte sur les mystères de l'organisation des "Corsaires d'Alcibiade"...

  • Un jeune homme et un enfant dans la folie raciale du IIIème Reich.Septembre 1939, en France. Le jeune Louison est un enfant étrange. Amnésique, rejeté par les autres enfants, il parle en allemand dans son sommeil, se passionne pour la préhistoire et entretient de longs échanges imaginaires avec Du Guesclin. Placé dans une famille d'accueil, il fuit, et finit par être recueilli dans un campement de gitans.

    Au même moment, Etienne Murol, un jeune artiste, de retour de l'Académie de Vienne, retrouve Paris en proie à la fièvre des préparatifs de guerre. Mobilisé, il est envoyé en casernement à la ligne Maginot. La tête pleine de sentiments contradictoires, il ne peut se défendre d'une certaine exaltation face au nazisme et aux recherches pseudo scientifiques et culturelles menées sous la bannière de la pureté raciale.

    Sans qu'ils le sachent, le destin de cet enfant et de ce jeune homme sont liés, tandis que s'abat sur l'Europe l'ombre de l'idéologie du IIIème Reich.

  • Angleterre, début du XIXe siècle. Ils sont cinq jeunes gens à avoir été enlevés, sélectionnés, puis recrutés par l'organisation Alcibiade pour leurs capacités, mêlant art de la cambriole, énergie physique impressionnante et Q.I. exceptionnel.
    Pour leur troisième mission de récupération, ils sont envoyés dans "l'enfer blanc", en Antarctique, à la recherche d'un drakkar gorgé de richesses.
    Mais le doute commence à s'installer. À qui profite les richesses qu'ils ramènent de leur mission ? Quels sont les buts avérés de l'organisation Alcibiade ? Dissension ou soutien à la Couronne britannique ?
    En plus de leurs suspicions, nos nouveaux corsaires doivent affronter deux ennemis terriblement dangereux, leur rival Edinger, ainsi qu'un capitaine français formidablement équipé, sans compter les dangers qui les guettent sur la glace polaire. Et les conséquences seront terribles pour l'équipe.La jubilation de Filippi et Liberge est palpable. Leur saga, réaliste et décalée, est un hommage du XXIe siècle à Jules Verne et à Alexandre Dumas. Chacun dans son domaine, l'un à la plume, l'autre aux pinceaux, cisèle avec jubilation un nouveau chapitre d'une formidable saga d'aventures.

  • Tout à la fois réflexion sur le rire et la violence de l''Histoire dans les images et les oeuvres, et tentative d''ouverture à des champs d''investigation renouvelés, cet ouvrage collectif est original à plus d''un titre. Par ses objets d''étude, d''abord : l''iconographie grecque, le collage, le cinéma antillais, le dessin de presse... Par sa méthode, ensuite. Par son ambition, enfin, qui est de montrer la puissance historique du rire esthétisé.

empty