• Parus en 1888, ces vingt-six contes juifs sont les seuls textes écrits en français par Leopold de Sacher Masoch.
    Ces petites formes littéraires sont inspirées de contes juifs de l'Europe entière (Alsace, Russie, Pologne, Angleterre, Italie, etc.) et également deux du Moyen-Orient (Jérusalem, Bagdad, etc.)

    Né à Lemberg (aujourd'hui Lviv) alors dans l'Empire austro-hongrois, Leopold von Sacher-Masoch est davantage connu pour sa Vénus à la fourrure que pour ses Contes juifs. Pourtant, il fut dès sa jeunesse un humaniste militant, révolté par l'antisémitisme andémique d'une province qui comptait une forte population juive.

  • Séverine est un jeune gentilhomme épris d'idéaux romantiques. Il voue une passion déraisonnée pour la figure antique de Vénus. Lorsqu'il rencontre Wanda, jeune femme à la beauté ensorcelante, elle lui apparaît comme l'incarnation de la déesse de l'amour. Entre eux se noue une relation défiant les normes admises. Il devient son esclave et jouit de ce jeu de domination. Uni par un contrat établissant sa soumission, Séverine suit sa " Vénus à la fourrure " au gré d'un itinéraire qui les mènera des Carpates à Florence. Peu à peu, leurs liens vont s'étioler et leurs rapports prendront une tournure des plus dangereuses... Paru en 1870, La Vénus à la fourrure est bien plus qu'un classique de l'érotisme : il s'agit de l'oeuvre fondatrice du masochisme. Si la recherche du plaisir charnel à travers la souffrance n'était pas chose neuve au XIXe siècle, aucun ouvrage n'avait su exprimer cette conception de la jouissance avec autant de maîtrise. À tel point que cette pratique doit son nom à l'auteur du livre, Léopold Von Sacher-Masoch.

  • Pour la première fois réunies en un volume, les dix nouvelles de ce recueil ont paru de 1889 à 1891 dans la Revue des deux mondes. Prenant pour décor l'empire austro-hongrois, Sacher-Masoch ouvre son carnet de portraits de femmes vengeresses, de paysannes humiliées par les nobles, entre exotisme, cruauté et drôlerie. Dominatrices, indépendantes, ces femmes slaves aux nerfs d'acier ne sont pas faites pour l'ornement d'un harem : pareilles à des amazones, elles sont prêtes à monter sur les barricades lors des insurrections, à mourir pour des idées, ou à punir sans hésitations les hommes qui se jouent d'elles.Un romancier galicien : M. Sacher-Masoch de sa traductrice attitrée Thérèse Bentzon suit et éclaire ces nouvelles. Parue en 1875 cette étude critique démontre que sa " tâche est celle d'un peintre de la nature sauvage et de l'homme primitif, celle d'un pionnier ".

  • Écrivain prolifique, immensément célèbre de son vivant, Leopold von Sacher-Masoch (1836-1895) doit aujourd'hui sa notoriété à son indiscutable chef-d'oeuvre, La Vénus à la fourrure (adapté au cinéma par Roman Polanski en novembre 2013), ainsi qu'à la réduction de son nom à une perversion sexuelle : le masochisme. Nombre de ses récits mettent en scène des femmes dominatrices et cruelles qui réduisent à leur merci, souvent à coups de fouet, des amants qui ont accepté de leur être entièrement soumis, romans scabreux qui s'inscrivent dans le contexte provincial et prude de l'Europe germano-slave du début du XXe siècle. Mais la part érotique, obsessionnelle et proprement " masochiste " de ces textes ne résume pas l'ensemble de l'oeuvre de Sacher-Masoch. Celle-ci reste aujourd'hui en grande partie méconnue : " une quarantaine de romans, essais, nouvelles, ayant vocation à composer une fresque historique, philosophique et allégorique de l'humanité ", rappelle Cécile Guilbert dans sa préface en soulignant la modernité et l'originalité d'un auteur dont elle explore aussi la destinée très complexe, marquée par des expériences amoureuses similaires à celles de ses héros. Ce volume regroupe, outre La Vénus à la fourrure, un autre de ses meilleurs romans, La Pêcheuse d'âmes, ainsi que dix-neuf contes ou récits, regroupés dans Les Batteuses d'Hommes, La Pantoufle de Sapho et Le Cabinet noir de Lemberg et dont beaucoup étaient devenus introuvables. Il constitue le premier ensemble consacré à ce romancier hors normes, qui traite des sujets les plus scandaleux dans un style dépourvu de toute obscénité, d'une limpidité et d'une simplicité qui le rendent accessible au plus grand nombre. Un romancier qui fait aussi oeuvre de visionnaire en montrant comment l'émancipation féminine est appelée à bouleverser les rapports entre les sexes.

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie de Sacher-Masoch. Leopold von Sacher-Masoch conçoit toute son oeuvre comme une série de cycles traitant essentiellement de l'amour, la propriété, l'argent, l'Etat, la guerre et la mort. Le pessimisme profond qui baigne toute son oeuvre, poussé jusque dans ses conséquences extrêmes dans La Vénus à la fourrure et L'Amour de Platon, donnera naissance à cette forme de sensualité et de particularité caractériologique que le psychiatre Richard von Krafft-Ebing qualifiera de "masochisme". Cependant, la plupart de ses ouvrages ont pour fond les divers milieux qu'il a connus dans son enfance, notamment ceux de la diaspora juive confrontée à l'antisémitisme des seigneurs slaves, et c'est sans doute dans ses Contes juifs pleins d'un réalisme piquant et coloré, d'où est tiré Scènes du ghetto, que son talent atteint sa plus grande force. "Ce fut un jour de deuil pour Israël, un jour qui provoqua dans les rues juives de la capitale galicienne un tumulte indescriptible, que celui où fut publié l'édit de l'empereur Joseph II, ordonnant aux juifs d'adopter immédiatement des noms de famille. Ce fut comme si le feu avait pris à la ville. Tous ces braves gens craintifs, entassés dans d'étroites maisons de bois, où l'on trouvait souvent plusieurs familles dans une seule et même chambre divisée en appartements par de minces cloisons, venaient de se rassembler en un groupe compact, criant et gesticulant violemment, selon les moeurs juives. Lorsque fatigués de se plaindre et de protester, ils se furent résignés à se soumettre au décret de l'empereur, l'ambition commença à fermenter sous le caftan le plus modeste, et, qu'elles fussent coiffées de streimiks, de diadèmes ou de foulards, toutes les têtes commencèrent à travailler, à imaginer les noms les plus beaux, les plus agréables à l'oreille."

  • Glówny bohater namawia zakochana w nim kobiete do podjecia eksperymentu, który ma by´c spelnieniem jego pragnie´n. Mezczyzna marzy o kobiecie dominujacej, która bedzie traktowa´c go z brutalna pogarda. Sam chce by´c jej niewolnikiem. Po chwilach wahania Wanda zgadza sie zaspokoi´c fantazje bohatera. Jak wyzwanie wplynie na ich relacje?

    "Wenus w futrze" to jedna z najslynniejszych powie´sci erotycznych oparta na biografii autora. To wla´snie od nazwiska Leopolda von Sacher-Masocha pochodzi termin zaburzenia seksualnego - masochizmu.

  • « Une étoile vient de tomber du ciel ! »Ainsi parlait une paysanne qui, les pieds nus et la tête coiffée d'un foulard rouge écarlate, apparaissait sur la porte de la cuisine, où elle essuyait la vaisselle. Elle avait suspendu un instant son travail et ses chants et venait d'interrompre dans ses études un jeune garçon au visage pâle assis devant un grand livre près de la fenêtre ouverte. Il avait vu aussi la brillante apparition, mais il savait bien, lui, que jamais une étoile ne tombe du ciel sur la terre.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • Une nouvelle glaçante de cruauté.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Une ravissante femme blonde souhaite se débarrasser de son mari et implore le duc, qui fait partie de ses admirateurs, de lui rendre ce service. Ce dernier a alors une idée qui fait froid dans le dos.
    Un court récit d'atmosphère cruel, issu du courant littéraire érotique.
    EXTRAIT
    Dans un boudoir, meublé d'un luxe extravagant et raffiné, se tenait une jeune femme aux yeux pers, étendue sur un divan recouvert d'une grande peau d'ours. Un bel homme, aux allures de grand seigneur, était adossé contre la cheminée hollandaise, et jouait avec les cheveux blonds de la charmante femme. La jeune femme était l'épouse de M. Wolinski, conseiller d'État, et l'adorateur du moment était le duc de Courlande, le tout-puissant favori de la czarine Anna.
    - Duc, rendez-moi un petit service, dit la ravissante blonde.
    - Tout ce que vous voudrez, Alexina.
    - Eh bien ! il faut envoyer mon mari en Sibérie.
    Le duc éclata de rire.
    - Avec beaucoup de plaisir ! s'écria-t-il ; aussitôt que vous m'aurez fourni un prétexte plausible. Mais Il faut de la prudence. Nous autres Allemands, nous ne sommes déjà que trop haïs en Russie.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Léopold von Sacher-Masoch (1836-1895) est un écrivain et historien né en Autriche et aux origines cosmopolites. Son oeuvre est principalement constituée de contes nationaux et de romans historiques regroupés en cycles. Il s'y trouve généralement une héroïne dominatrice ou sadique, et le sens narratif vient des légendes et histoires du folklore slave, ayant bercé d'enfance de l'auteur. Le terme « masochisme » est forgé à partir du patronyme de Sacher-Masoch par le psychiatre Krafft-Ebing dans Psychopathia Sexualis (publié en 1886), et est considéré par celui-ci comme une pathologie. Pour Gilles Deleuze, qui a analysé et popularisé l'auteur, son oeuvre est pornologique, car projetant la pornographie dans le champ philosophique.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Les femmes font payer leurs amants pour leurs erreurs passées...
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Théodora se venge de son ancien amant, un baron qui a refusé de l'épouser et ainsi de l'anoblir.
    Quant à l'Amazone de Prague, elle affronte, lors de soulèvements libéraux et nationalistes, un officier ennemi qui a jadis été son amant infidèle.
    Deux nouvelles érotiques, avec en fond l'histoire révolutionnaire !
    EXTRAIT
    Par une maussade journée de novembre, aussi désagréable que la nouvelle qu'elle apportait, le baron Andor entra chez Théodora Wasili et lui annonça qu'il allait la marier. Théodora était une villageoise, et certainement la plus belle, la plus fière entre toutes ces créatures qui, aujourd'hui encore, trahissent leur origine roumaine. La première fois que le baron l'avait vue, elle dansait dans un cabaret ; il avait gagné son coeur en lui offrant une paire de colliers de gros corail rouge, mais faux ; il lui avait donné en outre un petit pot de fard acheté chez un juif marchand de bric-à-brac ; car toutes ces filles d'Eve aiment à se farder.
    Plus tard, le baron lui fit de plus riches cadeaux. Elle adopta les allures d'une boyarine et prit bientôt les habitudes d'une petite dame distinguée et gâtée. Au moment où les paroles du baron vinrent la frapper comme l'éclair, elle était allongée sur un divan turc, chaussée de pantoufles brodées d'or, vêtue d'une kazabaïka de fourrure doublée de velours rouge et garnie de martre ; elle souleva sa tête à l'expression sévère, aux grands yeux sombres, chargée d'une opulente chevelure noire ; elle ressemblait presque à un démon.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Léopold von Sacher-Masoch (1836-1895) est un écrivain et historien né en Autriche et aux origines cosmopolites. Son oeuvre est principalement constituée de contes nationaux et de romans historiques regroupés en cycles. Il s'y trouve généralement une héroïne dominatrice ou sadique, et le sens narratif vient des légendes et histoires du folklore slave, ayant bercé d'enfance de l'auteur. Le terme « masochisme » est forgé à partir du patronyme de Sacher-Masoch par le psychiatre Krafft-Ebing dans Psychopathia Sexualis (publié en 1886), et est considéré par celui-ci comme une pathologie. Pour Gilles Deleuze, qui a analysé et popularisé l'auteur, son oeuvre est pornologique, car projetant la pornographie dans le champ philosophique.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Aux origines du plaisir
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Dans Choses vécues, Léopold von Sacher-Masoch livre son autobiographie et met en exergue les épisodes érotiques marquants de sa jeunesse : ses fessées pour voyeurisme, la domination de sa tante sur son oncle, ses premiers amours, ses émois devant les actrices du théâtre. Outre le retour aux origines de ses fétichismes , l'auteur dépeint le royaume prusse guerrier de l'époque.
    Les confessions intimes d'un auteur culte qui s'illustre dans la veine masochiste.
    EXTRAIT
    En été, à la campagne, je jouissais d'une pleine liberté. La maison était située au milieu d'un grand jardin moitié abandonné. Quand j'étais une fois enfoncé dans cette sauvage nature, personne ne serait parvenu à me retenir. Je me lançais dehors, à travers champs et forêts, le fusil à l'épaule, en quête d'aventures. Se sentant alors la bride sur le cou, ma fantaisie me jouait des tours, semblables à ceux dont le Chevalier de la Manche fut l'amusante et généreuse victime. Mais cela n'empêchait que je possédais, au suprême degré, la faculté caractéristique des Russes, celle de savoir écouter et observer.
    Un dimanche, l'idée me vint d'aller à la kartschma (cabaret) pour voir danser les paysans. La fille du cabaretier juif se tenait debout sur le seuil, vêtue d'une robe d'étoffe turque bigarrée, la gorge et les bras enguirlandés de perles. Je compris qu'elle était belle, quoique je n'eusse que dix ans à peine, et je la regardais avec plaisir.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Léopold von Sacher-Masoch (1836-1895) est un écrivain et historien né en Autriche et aux origines cosmopolites. Son oeuvre est principalement constituée de contes nationaux et de romans historiques regroupés en cycles. Il s'y trouve généralement une héroïne dominatrice ou sadique, et le sens narratif vient des légendes et histoires du folklore slave, ayant bercé d'enfance de l'auteur. Le terme « masochisme » est forgé à partir du patronyme de Sacher-Masoch par le psychiatre Krafft-Ebing dans Psychopathia Sexualis (publié en 1886), et est considéré par celui-ci comme une pathologie. Pour Gilles Deleuze, qui a analysé et popularisé l'auteur, son oeuvre est pornologique, car projetant la pornographie dans le champ philosophique.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Un passionnant récit historique, où le pouvoir de la chair domine la force de l'esprit.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Le récit relate le parcours du Juif Shabataï, un beau jeune homme qui, voulant plaire à Dieu, est prêt à renoncer aux jouissances de la vie. Pour apprendre la retenue et dompter ses passions, il se sert de sa belle épouse en guise de tentation. Sa réputation se propage peu à peu dans les contrées lointaines et tout le peuple juif vient à le proclamer Élu de Dieu. C'est alors qu'intervient une femme fatale qui dominera l'esprit du saint... Cette nouvelle est inspirée de la vie de Sabbataï Tsevi, qui a été l'instigateur de la secte turque des Sabbatéens.
    Un classique du courant érotique, mêlant recherche de la foi et domination de la femme sur l'homme.
    EXTRAIT
    Au commencement du XVIIe siècle vivait à Smyrne un Juif du nom de Mardoch Zwy, dans une grande pauvreté. Il colportait des volailles et entretenait du maigre produit de son travail sa famille composée de sa femme et de ses trois fils, Joseph, Élie et Shabataï. Plus tard, il devint le courtier de quelques négociants anglais et parvint ainsi à une situation qui lui permit de mieux soigner l'éducation de ses enfants. Le plus jeune, Shabataï, né en 1625, se distingua de bonne heure à l'école, dépassant en savoir non seulement ses camarades, mais jusqu'à son maître.
    Après avoir quitté le collège, il s'absorba dans l'étude de la Cabale, doctrine occulte des Hébreux, et semblait réfractaire à toutes les joies du monde, transportant d'admiration tous les rabbins de la ville, qui lui donnèrent le titre de Lacham, ce qui, au Levant, signifie maître. Les plus grands savants de Smyrne allaient le voir dans la maison de son père et se laissaient instruire par lui.
    Shabataï, cependant, n'était ni un simple cabaliste ni, dans le vrai sens du mot, un savant. C'était un fanatique. Le zèle religieux ordinaire et la curiosité scientifique de ses auditeurs ne lui suffisaient pas. Il exigeait d'eux une stricte application de la doctrine et des exercices rigoureux. À son exemple, ils devaient jeûner plusieurs jours par semaine et se baigner la nuit en haute mer.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Léopold von Sacher-Masoch (1836-1895) est un écrivain et historien né en Autriche et aux origines cosmopolites. Son oeuvre est principalement constituée de contes nationaux et de romans historiques regroupés en cycles. Il s'y trouve généralement une héroïne dominatrice ou sadique, et le sens narratif vient des légendes et histoires du folklore slave, ayant bercé d'enfance de l'auteur. Le terme « masochisme » est forgé à partir du patronyme de Sacher-Masoch par le psychiatre Krafft-Ebing dans Psychopathia Sexualis (publié en 1886), et est considéré par celui-ci comme une pathologie. Pour Gilles Deleuze, qui a analysé et popularisé l'auteur, son oeuvre est pornologique, car projetant la pornographie dans le champ philosophique.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Aventures amoureuses dans lesquelles se mêlent sensualité et puissance.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Ayant vécu en Galicie, Léopold von Sacher-Masoch possède une bonne connaissance des coutumes de cette région d'Europe Centrale, nées du mélange des peuples polonais, petits-russiens, allemands et juifs, en lutte continuelle pour des questions de classe et de nationalité. L'auteur nous livre cinq histoires d'amour tourmentées et malheureuses, construites autour des événements ayant ébranlé la région, tels la peste de 1830 ou la Révolution polonaise de 1846.
    Une série de récits romanesques ancrés dans le XIXe siècle, par l'initiateur de la littérature classique masochiste.
    EXTRAIT DE FRINKO BALABAN
    Celui qui, porté par un frêle esquif, glisse sur la mer calme et sereine, laissant l'élément liquide jouer avec lui, pendant que les contours diffus des côtes s'évanouissent peu à peu dans un voile de brume et que son regard rêveur sonde l'océan aérien au-dessus de lui, celui-là me comprendra peut-être quand je parle de la plaine galicienne, de cet océan de neige à travers lequel vous emporte en hiver le traîneau fugitif. Comme l'onde, la plaine attire l'âme et la pénètre d'une mélancolique langueur. Pourtant l'allure du traîneau est vive et leste comme le vol de l'aigle, tandis que la barque roule dans l'eau comme le canard qui s'enlève pesamment. La couleur aussi de la plaine sans bornes est plus sombre, et son langage plus morne, plus menaçant ; c'est la nature implacable qui s'y montre sans voiles, et la mort y semble plus près de vous, elle vous effleure du bout de son aile, on entend frémir dans l'air ses mille voix.
    La clarté transparente d'une après-midi d'hiver m'avait séduit ; ma résolution était prise d'en profiter.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Léopold von Sacher-Masoch (1836-1895) est un écrivain et historien né en Autriche et aux origines cosmopolites. Son oeuvre est principalement constituée de contes nationaux et de romans historiques regroupés en cycles. Il s'y trouve généralement une héroïne dominatrice ou sadique, et le sens narratif vient des légendes et histoires du folklore slave, ayant bercé d'enfance de l'auteur. Le terme « masochisme » est forgé à partir du patronyme de Sacher-Masoch par le psychiatre Krafft-Ebing dans Psychopathia Sexualis (publié en 1886), et est considéré par celui-ci comme une pathologie. Pour Gilles Deleuze, qui a analysé et popularisé l'auteur, son oeuvre est pornologique, car projetant la pornographie dans le champ philosophique.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Léopold de Sacher-Masoch est le plus mal connu parmi les plus célèbres écrivains du monde littéraire international. Quand il meurt, en 1895, il a donné son nom depuis longtemps -; malgré ses protestations -;, à une des plus notables " perversions " sexuelles, mal étudiée jusqu'au sexologue allemand Krafft-Ebing. Et pourtant les deux textes fondateurs du " masochisme ", publiés en 1870 en langue allemande, Vénus à la fourrure et Les Batteuses d'hommes, ne seront traduits en anglais et en français qu'en 1902. Les Batteuses d'hommes n'ont jamais été rééditées en français, ou mal, depuis les environs de la guerre de 14. Voici ce texte introuvable. Nous y ajoutons Souvenir d'enfance et réflexion sur le roman, texte des plus révélateurs. Enfin, la présentation apporte quelques éclaircissements sur la carrière singulière de Léopold de Sacher-Masoch.

  • Sacher-Masoch s'interroge sur les rapports de force entre les deux sexes.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Dans une contrée rurale d'Europe de l'Est, une jeune femme va porter son choix amoureux sur le mâle dominant.
    Un classique de la littérature érotique masochiste.
    Ce court récit laisse transparaître les instincts naturels de l'homme !
    EXTRAIT
    Le brouillard du matin remplissait encore les vallées sauvages qui séparaient les hautes montagnes. En bas, il bouillonnait comme dans une grande chaudière de sorcière ; mais en haut, sur les pointes aiguës des rochers, au-dessus des cimes noires des sapins, le soleil triomphait déjà, et baignait tout, de près et de loin, de sa lumière chaude et dorée.
    Au milieu du désert aride de granit s'étendait une petite prairie couverte de fleurs et de hautes herbes. Là, une pauvre fille faisait paître ses brebis.
    C'était une paysanne du village misérable dont les chaumières étaient collées, comme des nids d'hirondelles, à la pente de la montagne. Assise sur une pierre, elle regardait par-dessus les nuages. À ses pieds s'étendait la belle Transylvanie, son pays natal, et derrière elle, la Moldavie où, de l'autre côté des poteaux, habitaient des gens qui, eux aussi, étaient de sa race et parlaient sa langue.
    Au premier regard se trahissait en elle la fille de cette antique Rome, dont jadis une des légions avait construit là son camp. C'était une apparition fière et vraiment princière. Sa tête était belle et noble ; mais dans se yeux noirs on retrouvait un peu de la volupté rêveuse de l'Orientale, et dans ses mouvements la gravité de la patricienne s'alliait à la grâce du harem.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Léopold von Sacher-Masoch (1836-1895) est un écrivain et historien né en Autriche et aux origines cosmopolites. Son oeuvre est principalement constituée de contes nationaux et de romans historiques regroupés en cycles. Il s'y trouve généralement une héroïne dominatrice ou sadique, et le sens narratif vient des légendes et histoires du folklore slave, ayant bercé d'enfance de l'auteur. Le terme « masochisme » est forgé à partir du patronyme de Sacher-Masoch par le psychiatre Krafft-Ebing dans Psychopathia Sexualis (publié en 1886), et est considéré par celui-ci comme une pathologie. Pour Gilles Deleuze, qui a analysé et popularisé l'auteur, son oeuvre est pornologique, car projetant la pornographie dans le champ philosophique.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Une grande pécheresse cherche le repentir par la douleur...
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Une femme expiant ses péchés de chair par le port d'une lourde croix en bois rencontre un jeune homme qui l'aide à supporter son fardeau.
    Une nouvelle esquissant l'idéal féminin slave de Sacher-Masoch, l'initiateur du courant masochiste.
    EXTRAIT
    Une apparition étrange, mystérieuse et surhumaine traversa lentement la large voie que formait cette multitude d'hommes. C'était une jeune femme d'une beauté énigmatique, diabolique et angélique à la fois. Elle était grande et forte ; son vêtement simple et de couleur sombre, retenu à la taille par une corde grossière, laissait voir son cou, sa nuque et ses bras magnifiques brûlés par le soleil. Elle marchait pieds nus, et la tête nue. Ses cheveux opulents, d'un blond rougeâtre, tombaient dénoués jusqu'à ses hanches. Sa belle tête, aux yeux candides, était courbée profondément et son dos ployait presque sous le poids d'une grande croix, grossièrement charpentée. Pourtant elle était aussi fière dans son abaissement, que touchante dans son mépris du monde. Tous la regardaient surpris ; quelques-uns faisaient le signe de la croix, mais personne n'osait lui adresser la parole.
    Ce ne fut qu'à l'extrémité de la ville, arrivé aux dernières maisons, qu'une voix humaine résonna pour la première fois à son oreille.
    Sur les marches d'une petite maison, nouvellement blanchie, une femme jeune et jolie se tenait debout, un petit bonnet sur la tête, se prélassant avec complaisance dans sa kazabaïka garnie de fourrure. Le poing sur la hanche, dans tout l'orgueil de sa vertu cruelle, elle lui jeta un regard moqueur et s'écria :
    - Ah ! voyez la pécheresse, elle a flétri sa jeunesse dans la débauche, et maintenant qu'elle ne peut plus séduire personne, elle veut se réconcilier avec Dieu. C'est la flagellation qu'il te faudrait, Madeleine repentante, et si je t'avais sous la main, je t'aiderais bien à apaiser le ciel.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Léopold von Sacher-Masoch (1836-1895) est un écrivain et historien né en Autriche et aux origines cosmopolites. Son oeuvre est principalement constituée de contes nationaux et de romans historiques regroupés en cycles. Il s'y trouve généralement une héroïne dominatrice ou sadique, et le sens narratif vient des légendes et histoires du folklore slave, ayant bercé d'enfance de l'auteur. Le terme « masochisme » est forgé à partir du patronyme de Sacher-Masoch par le psychiatre Krafft-Ebing dans Psychopathia Sexualis (publié en 1886), et est considéré par celui-ci comme une pathologie. Pour Gilles Deleuze, qui a analysé et popularisé l'auteur, son oeuvre est pornologique, car projetant la pornographie dans le champ philosophique.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Malgré leur opposition, l'homme et la femme sont faits l'un pour l'autre, à la manière d'un marteau et d'une enclume.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Dans Les Soeurs de Saïda, un prince renonce à tout pour vivre reclus et aux ordres de la fille d'un tenancier de bar, après avoir hésité entre elle, la froide Damaris, et sa soeur, la douce Jalta.
    Grâce au travail remarquable du philosophe Gilles Deleuze, Sacher-Masoch est aujourd'hui reconnu comme un grand écrivain.
    EXTRAIT
    Nous, gens de l'Est, sommes encore plus éloignés de la gaieté des peuples romains que ceux de la race germanique. Le sérieux de ces derniers dégénère chez les Slaves en mélancolie, en fatalisme.
    Nous comprenons aussi l'amour d'une manière plus sérieuse, et c'est pour nous moins un plaisir, une question de sentiment, qu'un tourment, un mal à ajouter aux nombreuses souffrances que l'existence nous impose. Pour moi aussi l'amour était une sorte de mystère cruel, et la femme une redoutable énigme. À cet âge où l'homme, étant plus facilement la proie de ses sensations, aime à jouer le rôle d'un page dévoué, l'homme et la femme me semblaient être en opposition et même ennemis et je me demandais d'où vient que, comprenant et sachant tout ce que nous savons, nous nous laissons entraîner pourtant vers cet abîme qui menace de nous engloutir.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Léopold von Sacher-Masoch (1836-1895) est un écrivain et historien né en Autriche et aux origines cosmopolites. Son oeuvre est principalement constituée de contes nationaux et de romans historiques regroupés en cycles. Il s'y trouve généralement une héroïne dominatrice ou sadique, et le sens narratif vient des légendes et histoires du folklore slave, ayant bercé d'enfance de l'auteur. Le terme « masochisme » est forgé à partir du patronyme de Sacher-Masoch par le psychiatre Krafft-Ebing dans Psychopathia Sexualis (publié en 1886), et est considéré par celui-ci comme une pathologie. Pour Gilles Deleuze, qui a analysé et popularisé l'auteur, son oeuvre est pornologique, car projetant la pornographie dans le champ philosophique.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • Une autre vision de l'amour, se nourrissant des rapports de domination et de cruauté.
    POUR UN PUBLIC AVERTI. Si l'amour est universel et intemporel, il est aussi parfois cruel. Dans ce recueil de contes et nouvelles, Sacher-Masoch met en scène à différentes époques et lieux, des personnages amateurs de souffrance et qui éprouvent du désir pour leurs bourreaux.
    Un recueil classique de contes masochistes, avec la domination d'autrui pour fil rouge. Par l'initiateur du genre, Sacher-Masoch.
    EXTRAIT
    Au-dessus de la ville de Halyts, au haut des monts qui longent le Dniester se dirigeant du sud à l'est, s'étalent les ruines majestueuses du vieux château des tsars, en Galicie.
    Des aigles construisent leurs aires, les renards creusent leurs souterrains là où, il y a des siècles, des princes puissants tenaient leur cour et recevaient les ambassades des empereurs de Byzance. Le rougegorge couve ses oeufs ; de petits lézards en or vert courent parmi les décombres ; des abeilles volètent en tous sens ; des fleurs sauvages s'épanouissent sur la vieille table de marbre devant laquelle se rendait la justice, sur la haute chaire de la chapelle et au fond des cachots éventrés.
    Mais à l'époque où se passe cette histoire, les murailles se dressaient encore, menaçantes, dans le ciel rouge du soir, et les murs du palais scintillaient dans le miroitement de leur splendeur orientale.
    Le grand tsar Wladimir est couché aux pieds de son esclave.
    La fenêtre est ouverte et son arche grandiose entoure d'un cadre somptueux le paysage hivernal.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Léopold von Sacher-Masoch (1836-1895) est un écrivain et historien né en Autriche et aux origines cosmopolites. Son oeuvre est principalement constituée de contes nationaux et de romans historiques regroupés en cycles. Il s'y trouve généralement une héroïne dominatrice ou sadique, et le sens narratif vient des légendes et histoires du folklore slave, ayant bercé d'enfance de l'auteur. Le terme « masochisme » est forgé à partir du patronyme de Sacher-Masoch par le psychiatre Krafft-Ebing dans Psychopathia Sexualis (publié en 1886), et est considéré par celui-ci comme une pathologie. Pour Gilles Deleuze, qui a analysé et popularisé l'auteur, son oeuvre est pornologique, car projetant la pornographie dans le champ philosophique.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    Retrouvez les plus grands noms de la littérature érotique dans notre collection Grands classiques érotiques.
    Autrefois poussés à la clandestinité et relégués dans « l'Enfer des bibliothèques », les auteurs de ces oeuvres incontournables du genre sont aujourd'hui reconnus mondialement.
    Du Marquis de Sade à Alphonse Momas et ses multiples pseudonymes, en passant par le lyrique Alfred de Musset ou la féministe Renée Dunan, les Grands classiques érotiques proposent un catalogue complet et varié qui contentera tant les novices que les connaisseurs.

  • « Au fil d'un dialogue coupé au couteau, les mots fulgurent en éclairs de lame, et lacèrent, et tranchent ; le récit, soutenant la montée en puissance de l'esclave du tsar, sa maîtresse devenue son maître, dans un essai d'une journée "pour voir", progresse à coups de coutelas - une splendide esclave noire en est l'implacable virtuose; les corps d'hommes, boyards et nobles, sont transpercés, découpés, écartelés - pour ce renversant couronnement couronnant le renversement des rôles : la tête du tant aimé tsar est décollée - tranchée. Phallus cou coupé! Les touches de rouge sang qui émaillaient paysages, vêtements et visages culminent en "bain de sang". Et voici que surgit soudain, jaillissant du texte de ce cher Masoch, se délestant de tout esclavage et de toute emprise sexuelle, cette "souveraine de Galicie", la "tsarine noire". Mais pour quelle autre archaïque ou neuve souveraineté, qui répondrait à cette énigme pelotée flagellée refoulée "depuis la fondation du monde": mais que veut la femme? ».

  • L'oeuvre de Sacher Masoch adaptée par J.-M. Lo Duca et superbement dessinée par le père de « Paulette ».
    Consoeur ès atrocités de Gilles de Rais, la comtesse Bàthory se livrait en sa forteresse des Carpates au XVIIe siècle à des jeux férocement pervers. Elle fit torturer et mettre à mort plus de 600 jouvencelles afin de se tremper dans leur sang, pensant avoir trouvé dans ces bains criminels, le secret de l'éternelle jeunesse.
    Cette bande dessinée, mise en images par Pichard, entremêle inextricablement l'érotisme le plus plaisamment torride et l'horreur la plus implacablement terrifiante.
    Un simple dessin de Georges Pichard devrait suffire à le présenter. Chacun connaît son baroque devenu un liberty somptueux, son goût de la chair généreuse, radieuse et élégante, sa sensualité faite d'une turgescente ingénue, ses fantasmes cruels ou Giotto l'a précédé avec une troublante identité.
    Les femmes de Pichard ne s'estompent jamais dans la fragilité éthérée, mais elles n'ont pas non plus la dureté scintillante et impénétrable des matières plastiques d'avant-garde. Elles pèsent, elles s'épanouissent, elles souffrent, elles pleurent, elles rient. Bref elles existent, en regardant les autres héroïnes de BD on constate que ce n'est pas si fréquent et on comprend alors toute la magie de l'oeuvre de Pichard.
    Collection Vertiges Bulles.
    Bande dessinée numérique, 54 pages, 44 planches en noir et blanc et couverture en couleurs de Georges Pichard.


  • L'oeuvre de Sacher Masoch adaptée par J.-M. Lo Duca et superbement dessinée par le père de « Paulette »

    Consoeur ès atrocités de Gilles de Rais, la comtesse Bàthory se livrait en sa forteresse des Carpates au XVIIe siècle à des jeux férocement pervers. Elle fit torturer et mettre à mort plus de 600 jouvencelles afin de se tremper dans leur sang, pensant avoir trouvé dans ces bains criminels, le secret de l'éternelle jeunesse.
    Cette bande dessinée, mise en images par Pichard, entremêle inextricablement l'érotisme le plus plaisamment torride et l'horreur la plus implacablement terrifiante.
    Un simple dessin de Georges Pichard devrait suffire à le présenter. Chacun connaît son baroque devenu un liberty somptueux, son goût de la chair généreuse, radieuse et élégante, sa sensualité faite d'une turgescente ingénue, ses fantasmes cruels ou Giotto l'a précédé avec une troublante identité.
    Les femmes de Pichard ne s'estompent jamais dans la fragilité éthérée, mais elles n'ont pas non plus la dureté scintillante et impénétrable des matières plastiques d'avant-garde. Elles pèsent, elles s'épanouissent, elles souffrent, elles pleurent, elles rient. Bref elles existent, en regardant les autres héroïnes de BD on constate que ce n'est pas si fréquent et on comprend alors toute la magie de l'oeuvre de Pichard.
    Collection Vertiges Bulles.
    Bande dessinée numérique, 54 pages, 44 planches en noir et blanc et couverture en couleurs de Georges Pichard.

empty